iciHaïti - Covid-19 : La RD envoie 1,200 militaires et de l’équipements en renfort à la frontière

iciHaïti - Covid-19 : Remise de matériels et d’équipemements médicaux à l’hôpital St-Luc

iciHaïti - MUPANAH : Décès de Muguel Thélusma

iciHaïti - FAd’H : Cogestion d’une vingtaine de fermes agricoles

iciHaïti - Football : Varieno Saint Fleur nouveau Président temporaire de la FHF


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 30 mai 2020

Haïti - COVID-19 : L’OACI va rendre public son protocole sanitaire pour le transport aérien des passagers

Haïti - FLASH : Rapport des décaissements de l’État pour lutter contre le Covid-19

Haïti - Élections : Déclaration du Secrétariat général de l’OEA


+ de nouvelles



Haïti - Mémoire : Bordeaux inaugure la statue d’une esclave du sculpteur haïtien, C. Woodly
12/05/2019 09:34:03

 Haïti - Mémoire : Bordeaux inaugure la statue d’une esclave du sculpteur haïtien, C. Woodly
Vendredi, dans le cadre de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, une statue de bronze réalisé par le jeune sculpteur haïtien Caymitte Woodly alias « Filipo » originaire de Port-au-Prince, a été dévoilée lors d’une cérémonie sur un quai de Garonne au cœur de la ville d’où partait à l’époque, les bateaux des armateurs à l’ère de la traite négrière.

Après un buste de Toussaint Louverture, don d'Haïti inauguré en 2005, cette. deuxième statue commémorant l'esclavage à Bordeaux est beaucoup plus en évidence que la première, situé sur la rive gauche au niveau de la Bourse Maritime.

Cette statue à échelle humaine, réalisé dans un atelier Girondin, représente Modeste Testas (1765-1870), une esclave au parcourt exeption « ll était important que cette œuvre témoigne du vécu d'une esclave au parcours exceptionnel en lien avec Bordeaux » a déclaré Marik Fetouh, Maire adjoint en charge de l’Égalité et de la Citoyenneté.

En choisissant de réaliser une statut à l’effigie de Modeste Testas, la Ville de Bordeaux qui déporta jusqu'à 150.000 esclaves entre les XVIIe et XIXe siècles a voulu placer un symbole extrêmement fort au coeur de l’espace public et redonner un visage humain à ces esclaves qui étaient considérés à l’époque comme des objets.

En savoir plus sur Modeste Testas :
Née en 1765 en Afrique orientale, celle qui ne s'appelait pas encore Modeste Testas mais « Al Pouessi », fut capturée jeune lors d'une razzia, puis transportée en Afrique occidentale pour y être vendue aux frères Testas, bordelais propriétaires d’une sucrerie sur l’île d’Haïti appelée à l’époque « Saint-Domingue » où elle fut ensuite déportée.

François Testas emmena Modeste en 1795 aux États-Unis peu avant d'y décéder. Modeste fut affranchie par voie testamentaire, mais également obligée de se marier avec un autre esclave. Elle décéda à l’âge de 105 ans sur les terres qu’elle avait reçues en héritage. Un de ses petits enfants, François Denys Légitime, devint Président d’Haïti en 1888-1889.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-20917-haiti-politique-le-maire-chevry-celebre-l-abolition-de-l-esclavage-a-la-rochelle.html

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n