iciHaïti - RD : Près de 12,745 haïtiens déportés ou refoulés à la frontière

iciHaïti - Île de la Réunion : Un buste de Toussaint Louverture dans le jardin de la Mémoire

iciHaïti - Sécurité : 19 accidents routiers et au moins 51 victimes

iciHaïti - Gold Cup : Le Ministre Edwing encourage les haïtiens à supporter les Grenadiers

iciHaïti - Santé : Lutte contre les maladies non transmissibles et leur dépistage


+ de nouvelles


Haïti - Politique : Démenti du Ministère de l’Intérieur

Haïti - Petit-Goâve : Le journaliste Guyto Mathieu menacé de mort par le maire Limongy

Haïti - FLASH : La croissance économique s’effondre, tous les indicateurs sont dans le rouge

Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Politique : 27 écrivains haïtiens demandent la démission du Président Moïse


+ de nouvelles



Haïti - Sécurité : Des étudiantes victimes de viols collectifs
23/05/2019 09:07:50

Haïti - Sécurité : Des étudiantes victimes de viols collectifs
Ces deniers jours, des étudiantes de différentes universités de Port-au-Prince ont été victimes de viols collectifs. Les deux derniers cas se sont produit le 17 mai vers 7h30 p.m. lorsque deux étudiantes qui revenaient de l’université Quiskeya ont été violées par des individus armé non identifiés. Trois jours plus tard, c’est une étudiante de 21 ans, de l’Université de Port-au-Prince qui a été violé par 5 individus.

Dans une note la Primature informe « Nos services de renseignement confirment, cette dernière semaine, que des jeunes filles, pour la plupart des étudiantes, ont été victimes de viols et que ces actes ont été surtout perpétrés dans l'environnement Immédiat des centres universitaires […]

En attendant de déterminer les mobiles qui entourent ces crimes odieux, des mesures appropriées sont prises pour apporter des réponses fortes aux malfrats qui ont choisi de commettre de tels actes dans notre société haïtienne […] » affirme la Primature précisant « des structures spécialisées de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ont été instruites de prendre de nouvelles dispositions pour corriger cette dérive inacceptable et envoyer des signaux clairs […] en cette matière, la répression et la coercition seront exprimées sans nuance et dans la dernière rigueur » ajoutant « la prévention est renforcée dans certains quartiers identifiés. Une structure est mise en place pour offrir aux victimes un encadrement psychologique et une assistance sanitaire. »


De son côté dans un communiqué le Rectorat de l’Université Quiskeya devant cette situation, recommande aux étudiants de former des groupes lorsqu’ils quittent le Campus, de rester sur la grande route et d’éviter de prendre des raccourcis à travers les bidonvilles informant d’une série de mesures préventives entre autres : un bus de l’université assurera la navette entre le Campus et le Star Mart de Turgeau toute les 20 minutes à partir de 5h00 p.m. ; une patrouille du Sous-Commissariat du Canapé-vert fera des rondes régulières ; des lampadaires solaires et des caméras vont être installées dans le voisinage immédiat de l’université. De plus il annonce dès le 22 mai le début d'une campagne « pale saw wè » avec des affiches indiquant des numéros de téléphone à appeler en cas d’urgence et invitant les étudiants à être vigilant et à signaler toutes les situations suspectes.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


PieRre
Posté le 23/05/2019 13:08:59
Viols des étudiants, crimes sur la population, banditisme et criminalités comme un pacte avec les dirigeants. Avez-vous remarqué que depuis l'arrivée au pouvoir de ce président, les crimes, les vols, les viols sont le lot quotidien au pays. On à reproché au duvaliérisme des crimes mais la démocratie instaurée depuis 1986 à fait pire. Le duvaliérisme est un enfant de choeur comparativement à aujourd'hui Le duvaliérisme rénové doit prendre le pouvoir en Haïti pour que l'ordre règne, les respect individuel, la reconstitution des conditions de vie de la population.
Observateur
Posté le 23/05/2019 12:22:46
Effectivement, la castration serait une bonne réponse aux violeurs car tres dissuasive
jaguar
Posté le 23/05/2019 09:57:07
Le viol est laid, c'est un acte lâche qui ne doit pas rester impuni. Normalement un violeur devrait être condamné à au moins 25 ans de prison ferme et sans circonstance atténuante, ni pardon.
Pipo
Posté le 23/05/2019 09:33:24
Le viol est un acte inadmissible que l'on doit châtier avec la plus grande rigueur. Je suis pour la la castration des violeurs.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n