iciHaïti - Éducation : Tournée du Ministre Cadet dans les Centres d'examens

iciHaïti - Social : La Première Dame d’Haïti annule sa visite à Washington

iciHaïti - Politique : Séance plénière dans la salle polyvalente du Sénat

iciHaïti - Tennis : L’haïtiano-Japonaise Naomi Osaka n’est plus #1 mondiale

iciHaïti - Sécurité : 42 accidents, 101 victimes en hausse de 200%


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Sécurité : L’Unité de Sécurité Générale du Palais sous enquête

Haïti - Santé : Le Centre Ambulancier National dément et déplore !

Haïti - Sécurité : L’intolérance politique met en danger les acquis démocratiques

Haïti - FLASH ONU : Après la MINUJUSTH voici venir le BINUH


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Violents affrontements, au moins 2 morts, de nombreux blessés et d’importants dégâts
10/06/2019 07:29:50

Haïti - FLASH : Violents affrontements, au moins 2 morts, de nombreux blessés et d’importants dégâts
Dimanche, répondant en grand nombre à l’appel de à l'appel d'organisations de la société civile et des partis de l’opposition radicale, plusieurs milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Port-au-Prince, mais aussi à Delmas et Pétion ville entre autres, ainsi que dans plusieurs villes de Province, pour réclamer la tenue du procès PétroCaribe et la démission du Président Jovenel Moïse qu’ils accusent de détournement de fonds.

Les manifestations se sont déroulées sous un fort encadrement policier notamment à Pétion ville

Des barricadées de pneus enflammées, de roches et de branches ont été érigées dans plusieurs quartiers alors que les transport en commun et les véhicules privés avaient déserté les rues de la région métropolitaine.

Sur Delmas et Lalue les manifestants ont érigé des barricades avec de grosses pierres et des panneaux publicitaires bloquant toute circulation. A Delmas des individus qui tentaient d’incendier une chargeuse pelleteuse ont été arrêté par la police.

De violents affrontements ont opposé en fin de parcours des groupes de jeunes aux forces de l'ordre à proximité du Palais National. Malgré une importante présence policière et le déploiement de véhicules blindés de l'ONU, deux bâtiments à proximité ont été incendié, des commerces attaqués et plusieurs véhicules vandalisés et incendiés…

Les manifestants, dont nombreux avaient couvert leur visage avec leur T Shirts, criaient des slogans hostiles, menaçant voir haineux contre le Gouvernement et réclamaient que tous les dilapidateurs des fonds PetroCaribe soient trainé en justice soient jugés et tous leurs biens saisis et remis à l’État…

Au milieu des branches brandies par les manifestant et autres banderoles et pancartes, plusieurs drapeaux noir et rouge et des affichette à l’effigie du Président russe Vladimir Poutine ont été remarqués. Des leaders de l’opposition radicale dont Moïse Jean Charles leader du Parti « Pitit Dessalin » et André Michel porte parole de l’opposition radical du secteur dit « Populaire et démocratique » étaient présent aux côtés des manifestants.

Pris plusieurs fois pour cible par des individus aux visages masqués, les policiers ont répondu aux jets de pierres en tirant en l’air avec leurs armes à feu et en lançant des grenades lacrymogènes, déclenchant chaque fois la panique…

Vers midi, de violents échauffourées entre les manifestants et les forces de l’ordre se sont produit à proximité du Palais National particulièrement dans la zone des rues Capois et Piquant et sur le Champ de mars où un important dispositif policier avait été déployé. Plusieurs rafales de tirs à balles réelles d’origine inconnue ont été entendues au centre-ville.

Des manifestants furieux ont lancé des pierres sur la barrière principale de l’Ambassade de France au Champs-de-mars, accusant la France d'appuyer le Gouvernement de Jovenel Moïse.

Le magasin « Roi Des Rois Market », situé sur la rue Capois a été également la cible d’attaque de certains manifestants et partiellement dévalisé avant l’intervention musclé des forces de l’ordre.

Plusieurs grandes vitres du Ciné Triomphe, dans l’aire du Champs de mars ont été brisés à coup de pierres.

Une ancienne maison, dont les manifestants attribuait la propriété au Chef de l’État a été incendiée sur la rue Capois près de la Direction Départementale de l'Ouest de la PNH.

Les manifestants ont également tenté d’incendier sans succès les bureaux de la Direction Générale des douanes à Lalue.

Vers 2 heures de l’après-midi un bilan partiel faisait état de deux morts et d’un nombre indéterminé de blessés…

Les manifestations ont finalement été dispersée par les forces de l'ordre au Champ de mars peu après 3h00 de l’après-midi bien qu’après 4h00 la présence de plusieurs groupes de militants étaient rapportée.

En fin de journée le Commissaire Michel Ange Louis Jeune Porte parole de la Police Nationale d’Haïti a fait été dans un bilan partiel et provisoire de 2 morts et de 4 blessés lors des manifestations anti-gouvernementales, une douzaine de véhicules endommagés et plusieurs édifices attaqués et partiellement incendié, en attendant un bilan définitif…

De son côté Me André Michel, a déclaré en conférence de presse « nous avons compté 7 morts et plus d'une centaine de blessés […] » des informations difficilement vérifiables et non confirmées de sources neutres.

SL/ TB/ PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


DHS
Posté le 10/06/2019 19:57:31
Mes très chers compatriotes, je comprends l'amertumes et les souffrances dans lesquelles, vous vivez dans le pays et que vos revendications sont claires et justes. Mais vous devez manifester pacifiquement et sans aucune forme de violence. Evitez de toucher aux affaires des autres. Sinon le pays ne connaîtra jamais le chemin du développement et on aura toujours à reconstruire et ce sont les plus faibles et les plus pauvres qui vont payer les conséquences. Ayez du courage dans vos luttes !il n'y a jamais eu une vraie révolution sans sacrifice. Souvenez vous chers compatriotes que c'est nous qui avons fait le 1er Janvier 1804 etle 7 Février 1986, donc nous n'avons pas besoin des étrangers pour s'immiscer dans nos affaires. [hors sujet]
Morane
Posté le 10/06/2019 16:33:41
Nous ne sommes pas encore sortis de l'époque des pirates... Ces terres sont peut-être trop habituées aux déprédations et aux violences de toute sorte...
Gc
Posté le 10/06/2019 11:00:56
Est-ce là, la meilleure façon de manifester dans un pays pauvre?
Lolo
Posté le 10/06/2019 10:31:38
Ce qui est énervant ils foutent la merde mais ils ne feront pas mieux [modération]
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n