iciHaïti - Éducation : Tournée du Ministre Cadet dans les Centres d'examens

iciHaïti - Social : La Première Dame d’Haïti annule sa visite à Washington

iciHaïti - Politique : Séance plénière dans la salle polyvalente du Sénat

iciHaïti - Tennis : L’haïtiano-Japonaise Naomi Osaka n’est plus #1 mondiale

iciHaïti - Sécurité : 42 accidents, 101 victimes en hausse de 200%


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Sécurité : L’Unité de Sécurité Générale du Palais sous enquête

Haïti - Santé : Le Centre Ambulancier National dément et déplore !

Haïti - Sécurité : L’intolérance politique met en danger les acquis démocratiques

Haïti - FLASH ONU : Après la MINUJUSTH voici venir le BINUH


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Activités perturbées dans la zone métropolitaine, panique à Pétion-ville
12/06/2019 11:48:38

Haïti - FLASH : Activités perturbées dans la zone métropolitaine, panique à Pétion-ville
Mardi la tension restait palpable dans la zone métropolitaine où les transports publics, les activités commerciales et scolaires ne fonctionnaient que partiellement voir pas du tout selon les zones et que des tirs sporadique d’armes automatique étaient entendus dans plusieurs quartiers, notamment à la Saline

Des barricades de pneus enflammés ont été érigées sur plusieurs artères (Sarthe, Carrefour Vincent, route nationale #1 entre autres) et la route de l’aéroport international de Port-au-Prince a été bloqué avec une carcasse de voiture au niveau du boulevard Toussaint Louverture.

Des groupes d’une centaines de manifestants ont semé la panique dans les rues de la capitale et à Delmas provoquant la fermeture prématurée de plusieurs commerces qui avaient qui avaient repris courageusement leurs activités tôt dans la matinée.

Au Champ de mars les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour répliquer aux jets de pierres et disperser les manifestants

À Pétion-ville, alors que les activités semblaient avoir repris leur cours normal, vers 11h00 du matin un vent de panique a soufflé sur la commune quand de fortes détonations ont été entendu à la rue Panaméricaine et dans la zone de hôtel Royal Oasis, la police faisant un usage important de grenades lacrymogène pour tenter de disperser une manifestation spontanée en train de prendre corps, provoquant la panique chez les parents qui allaient chercher précipitamment chercher leurs enfants à l’école alors que les petits commerçants s’empressaient tant bien que mal à sauver leurs marchandises et quitter les lieux et que plusieurs commerces baissaient leur rideau de fer. Des tirs nourris ont été entendus dans plusieurs zones de la commune.

Les manifestants très motivés réclamaient la libération de Jean Robert Vincent, un leader de l’opposition arrêté et détenu au commissariat de Pétion-ville. Ils ont lancé des pierres et des bouteilles sur le Tribunal de Paix qu’ils ont menacé d’incendier s’ils n’obtenaient pas satisfaction.…

Une Libération qu’ils auraient finalement obtenu après l’intervention d’avocats envoyés par le secteur de l’opposition radicale dit « démocratique et populaire » selon plusieurs sources, informations toutefois pas confirmé officiellement par la police.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n