iciHaïti - Sécurité : Les relations entre l’armée dominicaine et la PNH seraient «meilleures que jamais»

iciHaïti - Social : Fin du programme «Kore Lavi»

icHaïti - Social : Bientôt les archives audiovisuelles de la TNH accessibles en ligne

iciHaïti - Religion : Intronisation du nouveau Chef Suprême du vaudou Carl-Henry Desmornes

iciHaïti - Santé : Lutte contre le VIH/SIDA, le Ministère pas vraiment satisfait


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Corruption, au moins 4 diplomates haïtiens sanctionnés aux Bahamas

Haïti - USA : Le Département d’État reconnait des progrès sur la transparence des finances d’Haïti MAIS...

Haïti - Éducation : Résultats des examens 9ème AF, pour 9 départements

Haïti - FLASH : Le Député Ronald Étienne blessé dans une Tentative d’Assassinat !


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Vers une aide américaines conditionnée ?
14/06/2019 08:41:02

Haïti - FLASH : Vers une aide américaines conditionnée ?
Après son retour d’une mission en Haïti au cours duquel elle a constaté des actes de violence à caractère politique perpétrés par des gangs prétendument affiliés au gouvernement haïtien, la Députée Maxine Waters, Présidente du Comité de la Chambre sur les services financiers a discuté de la crise politique en Haïti avec, les membres du Congrès noir, et d’autres membres du Congrès concernés, qui ont convenu de travailler ensemble pour que justice soit rendue au peuple haïtien et avec la députée la Députée Barbara Lee pour faire en sorte que la crise politique en Haïti soit inclus dans le rapport accompagnant le « State,Foreign Operations Appropriations Bill for Fiscal Year 2020. »

« Lors de mon récent voyage en Haïti, j'ai été choquée et consternée d'apprendre le massacre et l'incendie de maisons à La Saline ainsi que d'autres preuves de violences à motivation politique et je suis profondément troublé par les allégations selon lesquelles le gouvernement haïtien aurait pu être impliqué » a déclaré la députée Waters, ajoutant « Je remercie mon amie et collègue, la Barbara Lee, d’avoir œuvré à l’inclusion de libellés dans le rapport accompagnant le projet de loi portant ouverture de crédits pour les opérations à l’étranger afin de faire face à cette crise urgente.»

Le rapport accompagnant le projet de loi sur les crédits relatifs aux opérations à l'étranger, tel qu'approuvé par le Comité des crédits, contient les éléments suivants concernant la crise en Haïti:

« Le Comité est profondément préoccupé par les troubles civils en Haïti. Le Comité s'attend à ce que le secrétaire d'État et l'administrateur de l'USAID soutiennent le dialogue visant à résoudre la crise politique et à faire en sorte que les prochaines élections soient transparentes et inclusives. Le Comité est particulièrement préoccupé par les incidents survenus à La Saline en novembre 2018, notamment des violations présumées des droits de l'homme et l'incendie de maisons dans la région. Le Comité encourage le gouvernement d'Haïti à répondre aux véritables griefs du pays, notamment en ce qui concerne l'accès au logement. Le Comité encourage la fourniture d'un appui technique à la conduite d'enquêtes approfondies et indépendantes sur les allégations de corruption et de violations des droits de l'homme. »

Le rapport comprend également la disposition supplémentaire suivante qui conditionne l’aide étrangère américaine au gouvernement central d’Haïti sur les progrès des réformes :

« En vertu de l'alinéa c), des fonds sont retenus pour l'assistance au gouvernement central d'Haïti, à moins que le secrétaire d'État ne certifie et ne signale que le gouvernement d'Haïti prend les mesures suivantes :

  • Renforcer l'État de droit, notamment: en sélectionnant de manière transparente les juges en fonction du mérite, en réduisant le nombre de détentions préventives, en respectant l'indépendance du pouvoir judiciaire et en mettant en œuvre des réformes visant à accroître la transparence et la responsabilisation, notamment par le biais du code pénal et du code pénal ;
  • Lutter contre la corruption, notamment en mettant en œuvre la loi anti-corruption de 2014 et en poursuivant les responsables corrompus ;
  • Augmenter les recettes publiques, notamment par le biais de réformes fiscales, et accroître les dépenses consacrées aux services publics ;
  • Résoudre des différends commerciaux entre les entités américaines et le gouvernement d’Haïti.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Nick
Posté le 14/06/2019 15:26:21
D'autres excuses pour decaisser de l'argent pour alimenter l'insecurité. Haiti est belle et bien seul dans sa lulte pour liberté. Encore une fois nous sommes enchainés par la communauté internationale. Impossible de realiser quoique ce soit puisque on est tous des analfabetes politiques
June
Posté le 14/06/2019 12:03:27
Je ne veux veut pas d'aide je veux juste qu'ils s'en aillent chez eux
Pipo
Posté le 14/06/2019 09:13:51
La Saline represente Haiti ? La Saline est Haiti, et Haiti est La Saline !! Condamnation a sens unique. Les businesses pillés, les voitures brulés, pas un mots. Démagogie pure et simple.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n