iciHaïti - Petit-Goâve : Des notables crient à l’injustice et exigent la libération de «Manno»

iciHaïti - Petit-Gôave : La Ligue des Pasteurs demande d’essayer Dieu pour résoudre la Crise

iciHaïti - Dajabón : Afflux important d’haïtiens au marché binational

iciHaïti - Tabarre : L'hôpital St. Luc, 60,000 patients par an

iciHaïti - Économie : Le FMI prêt à reprendre la négociation avec Haïti mais...


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Afrique : Engagements d’Haïti au Sommet de haut niveau de Nairobi

iciHaïti - Économie : Vers le renouvellement du «Caribbean Basin Trade Partnership Act»

Haïti - Sécurité : Nouveau patron à l’Inspection Générale de la PNH

Haïti - Social : Des policiers prendront le béton ce dimanche


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Les 4 sénateurs de l’opposition en consultation autour du départ de Moïse
15/06/2019 09:45:16

Haïti - Politique : Les 4 sénateurs de l’opposition en consultation autour du départ de Moïse
Après 3 échecs d’installation d’un Gouvernement, en raison de l’obstruction, de la violence et du vandalisme de 4 sénateurs [Evalière Beauplan (PONT) ; Antonio Cheramy alias « Don Kato » (VERITE), Ricard Pierre (Piti Dessalin) et Nenel Cassy (Famni Lavalas), les 4 sénateurs de l’opposition radicale ont annoncé vendredi en conférence de presse qu’ils allaient réaliser une série de rencontres, cette fin de semaine avec plusieurs secteurs de la vie nationale en vue de discuter de la situation au pays, du départ du Président Jovenel Moïse et trouver une solution définitive à la crise.

Ils annoncent qu’ils rendront publique lundi 17 juin une proposition de sortie de crise, qui affirment-ils, sera une alternative après le départ du Président Jovenel Moïse.

Par ailleurs, Moïse Jean Charles le leader du Parti de l’opposition radicale « Piti Dessalin » a déclaré « Nous allons le contraindre le Président Jovenel Moïse à partir » soulignant que cela ne signifie pas un recours à la violence… Selon nos sources, l’opposition radicale envisagerait de déplacer ses prochaines actions vers l'aéroport international Toussaint L’ouverture afin d’en perturber le fonctionnement. Il est aussi question de cibler les représentation diplomatiques qui soutiennent le pouvoir en place et de paralyser l’administration publique…

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


bernardo
Posté le 22/06/2019 09:31:36
Je crois fermement qu'il ne revient pas à ce petit groupe de canines de décider le devenir du pays, une opposition élue minoritaire. Ils n'ont rien à offrir que de la violence au peuple. ils sont tous des vandales, des violeurs de la loi, des «patripoches», ils ne peuvent pas se faire valoir par les élections et ils en sont conscients. Ils représentent la continuité du malheur du peuple. ils causent la misère et le désespoir de tout ue population en cherchant uniquement à satisfaire leurs intérêts personnels, pendant qu ils vivent aisément chez eux, d ailleurs leurs fils étudient dans le calme de pays stables. Il faudrait que nous retournions avec la pratique des duvalieristes pour contrecarrer ces traîtres de la Patrie.
Guy
Posté le 18/06/2019 13:39:36
4 fous qui pensent que "il faut que, il y a qu'a" et tout ira bien en Haïti. La vision de Jovenel Moïse est bonne, c'est des investissements qui auront effet dans l'avenir pour Haïti.
Gard
Posté le 16/06/2019 10:25:11
@Pie=Rre--- « Le Président doit comprendre que même si il est élu pour 5ans le peuple peut le destituer avant la fin de son mandat pour incompétence, passivité, compromission avec les bandits, insécurité dans le pays, dégradation du coût de la vie et chute libre de la Gourde » selon quelle Constitution et dans quelle Société de Droit tu as vu ça ???. Un Président se change dans les urnes dans un véritable pays démocratique, mais il est vrai qu'en Haïti... rien n'est comme ailleurs... c'est du grand n'importe quoi...
PieRre
Posté le 16/06/2019 09:07:56
Le Président est un fruit mûr qui fait de la résistance à tomber de l'arbre, mais sa chute risque d'être pénible et douloureuse au moment de s'écraser. Pour renverser le Président, le peuple doit élire maintenant un chef de remplacement. Le Président doit comprendre que même si il est élu pour 5ans le peuple peut le destituer avant la fin de son mandat pour incompétence, passivité, compromission avec les bandits, insécurité dans le pays, dégradation du coût de la vie et chute libre de la gourde. Moralement, le Président doit se rendre à l'évidence qu'il n'est pas de taille à relever le défi de l'heure qu'il doit céder sa place à quelqu'un de compétent et honnête. Le pays a besoin d'un changement de garde.Qui doit remplacer le Président :un membre du secteur privé. Bien sûr que le Président a de bonnes intentions, mais ça ne suffit pas. Un Président n'est pas payé pour de bonnes intentions, mais pour livrer. M.Moise, vous n'êtes pas capable de livrer, le peuple dit clairement qu'il ne veut pas de vous, alors partez, négociez une prime de départ.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n