iciHaïti - «Terminator 1» : Tournée d’inspection surprise du du Commandant Normil

iciHaïti - Sécurité : Un ancien Commissaire de police criblé de balles

iciHaïti - Éducation : Fructueuse réunion avec le nouveau représentant de l’UNICEF

iciHaïti - Sécurité : Plan National de Gestion des Risques de désastre (2019-2030)

iciHaïti - Guyane : Mort de deux citoyens haïtiens


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 25 septembre 2020

Haïti - Économie : Une grande Première au pays

Haïti - Social : Note de sympathies du Ministre de l’Économie

Haïti - ONU : Moïse réclame une aide internationale adaptée aux besoins d’Haïti


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Rapport de l’ONU, révélations sur le massacre de La Saline
22/06/2019 10:58:19

Haïti - FLASH : Rapport de l’ONU, révélations sur le massacre de La Saline
La Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (Minujusth) et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) ont présenté un rapport d’enquête très détaillé des informations recueillies par le Service des Droits de l’Homme (SDH) de la Minujusth sur les événements sanglants survenus les 13 et 14 novembre 2018 à La Saline, un quartier populaire de la commune de Port-au-Prince classé zones rouges par la Police Nationale d’Haïti (PNH), où environ 5,000 habitants vivent dans une situation de précarité économique et sociale.

Au cours de ces deux jours, qualifié du massacre de La Saline, des gangs armés se disputant le contrôle de ce quartier défavorisé ont attaqué des résidents ciblés pour leur affiliation alléguée à des gangs armés opposés, exécutant au moins 26 personnes (âgés de 10 mois à 72 ans, incluant 3 femmes et 3 enfants) et commettant de nombreux actes de violences, dont au moins deux viols collectifs et au moins 12 personnes portées disparues (âgées de 18 à 35 ans) et pillant les biens d’au moins 53 victimes

Au cours de ces événements, la PNH bien qu’alertée, n’est pas intervenue pour mettre fin aux violences et protéger les civils présents. En outre, l’absence d’intervention dans les jours qui ont suivi les violences a permis aux gangs de démembrer et de brûler le corps de nombreuses victimes pour détruire les traces de leurs actes.

Le SDH a pu rencontrer de nombreuses victimes et leurs familles, des acteurs de la société civile haïtienne ainsi que des représentants d’institutions étatiques, notamment du système judiciaire, afin de documenter les événements et la réponse des autorités face à ces violences et aux crimes commis.

Ce rapport a été partagé avec le Gouvernement haïtien avant sa publication et les commentaires reçus ont été insérés dans le texte. Il ne prétend pas être exhaustif et ne présente que les cas documentés et vérifiés par la Minujusth. Cependant, « il soulève de nombreuses préoccupations quant aux abus des droits humains à l’encontre de résidents de La Saline et à l’implication alléguée d’agents de la PNH et de représentants de l’Etat. »

Le rapport présente des recommandations à l’attention des autorités haïtiennes, notamment afin de s’assurer que les personnes soupçonnées responsables de ces violences, y compris celles exerçant ou ayant exercé des positions publiques, soient traduites en justice en conformité aux normes internationales en matière de procès équitable et de s’assurer de la mise en œuvre effective de mesures disciplinaires appropriées au cours de la procédure judiciaire.

Téléchargez le rapport complet de l’ONU sur le massacre de La Saline : https://www.haitilibre.com/docs/minujusth_hcdh_rapport_la_saline.pdf

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Ti ti
Posté le 22/06/2019 16:39:33
La minijusth tente certainement de faire un travail formidable à Haïti, mais je trouve approxitive sa recommandation à l'état haïtien en ce qui concerne ce massacre.Il ne faut pas oublier que bien plus de gens sont tombés sous les balles des gangs armés et la PNH après ce massacre , donc il faut bien plus qu'une mise en garde au gouvernement haïtien si non un beau matin la minujusth aura à gérer un massacre à la Rwandaise en Haïti, parce que les commanditaires ont le pouvoir et l'argent tout comme le Rwanda.
Lolo
Posté le 22/06/2019 11:50:02
« Au cours de ces événements, la PNH bien qu’alertée, n’est pas intervenue pour mettre fin aux violences et protéger les civils présents. » C'est normal que la PNH ne soit pas intervenue si c'était leurs collègues ou les complices des gangs.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n