iciHaïti - Éducation : Reconstruction du Lycée du Cent Cinquantenaire

iciHaïti - Michaëlle Jean : Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine

iciHaïti - CRISE : La ville des Gonaïves plongée dans un Black-out total

iciHaïti - Diaspora : Invitation à la commémoration de la Bataille de Vertières

iciHaïti - Sécurité : Une ambulance de la Croix Rouge sous les balles


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Technologie : L’une des 100 personnalités les plus influentes d’Angleterre est d’origine haïtienne

Haïti - Politique : Le Président Moïse multiplie les consultations pour trouver une solution à la crise

Haïti - Sécurité : Attentat contre l’ex ministre Jean Fritz Jean-Louis

Haïti - Sécurité : Tous les détails sur les armes de guerres saisies à l’Aéroport Toussaint Louverture


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Un 4e conseiller du CSC/CA cède aux pressions
05/07/2019 09:32:56

Haïti - FLASH : Un 4e conseiller du CSC/CA cède aux pressions
Des membres de l’organisation Ensemble Contre la Corruption (ECC) ont rendu visite à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) afin de s'informer des conditions de travail des Conseillers et du personnel de la Cour.

Pierre Volmar Demesyeux, le Président de la Cour et deux conseillers ont dressé un tableau très sombre des conditions sécuritaires dans lesquelles les membres de la Cour fonctionnent, caractérisées par des menaces, des actes d’intimidation et des tentatives d'assassinats.

Ils ont indiqué qu’un 4e conseillers, sous la pression des menaces avait quitté la Cour portant à 4 le nombre des Conseillers qui se sont réfugiés en sécurité, dont au moins 2 sont à l’étranger, se gardant de communiquer leurs identités pour des questions de sécurité.

ECC estime que ces menaces s'inscrivent dans une stratégie mise en place par des personnes indexées dans les rapports d’audit sur la gestion des fonds PetroCaribe et qu’elles visent à rendre dysfonctionnelle la Cour pour l’empêcher d’émettre des « arrêts de débet ». Rappelons que le juge d’instruction à l'obligation légale, d'attendre « un arrêt de débet » de la CSC/CA avant d’ouvrir une enquête sur un comptable des deniers de l’État.

Le Président de la Cour a fait savoir que ces intimidations n’empêcheront pas le dossier de suivre son cours et les conseillers promettent de sortir sous peu des arrêts de débets pour permettre à la justice de commencer à faire son travail.

En savoir plus sur l’arrêt de debet :
Un arrêt de débet est pris dans les cas de gestion de deniers publics irrégulière, conformément à l’Article 19 du décret du 23 novembre 2005 portant sur l’organisation de la CSA/CA qui stipule « La décision qui engage la responsabilité financière de Comptable de droit ou de fait soit en constatant des malversations, des détournements, des vols ou des concussions soit en relevant des actes préjudiciables au Trésor public ou aux intérêts financiers des Collectivités territoriales ou des Organismes autonomes prend le titre d’arrêt de débet »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 05/07/2019 09:48:00
A mon avis, il est temps que des invitations a comparaitre et des arrestations se produisent au niveau des inculpés quelque soit leur position dans le gouvernement et tous ceux qui font obstruction a la justice, l'obstruction etant penalisable: C'est la seule facon d'empecher les juges de fuir leur travail, car la justice est la carte maitresse d'une nation. Saint Augustin dans " Cite de Dieu"(413-426) dit « Ou il n'y a point de justice, il n'y a point de republique... »
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n