iciHaïti - «TNH-Festi 40 ans» : Méga concert annoncé

iciHaïti - FLASH : Ouverture du 13e Festival Haiti en Folie, spectacle gratuit (Montréal)

iciHaïti - Technologie : 2ème Édition du Sommet sur l’Éducation et la Technologie

iciHaïti - Washington : L’Ambassade d’Haïti annonce une exposition d’art de la diaspora

iciHaïti - Sécurité : Formation techniques de gestion et de distribution des stocks d’urgence


+ de nouvelles


Haïti - FLASH : Le PM désigné Lapin a démissionné (MAJ)

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : Vers un Gouvernement intérimaire d’exception ?

Haïti - Football : Jonel Désiré signe avec le Club égyptien de Première Ligue ENPPI

Haïti - AVIS UEH : Ouverture des inscriptions aux concours d'admission (2019-2020)


+ de nouvelles



Haïti - FLASH Artibonite : Des jeunes filles et des fillettes vendues comme concubine ou épouse dans le cadre d’une coutume
12/07/2019 08:57:06

Haïti - FLASH Artibonite : Des jeunes filles et des fillettes vendues comme concubine ou épouse dans le cadre d’une coutume
En Haïti, sous les yeux d’une justice passive, en ce XXIe siècle se pratique encore au grand jour la traite de personne dans un pays, si fier de s’être franchi de l’esclavage… Par exemple, dans la localité de « Démarré » (6e section de Verrettes, Artibonite), dans le cadre d’une ancienne coutume, un homme peut acheter une concubine ou une épouse adolescente où une fillette contre une sommes versées aux parents pouvant atteindre 20,000 Gourdes selon les négociations et les besoins économiques de la famille…

Selon des témoignage locaux il est même possible pour l’acheteur de réserver une fillette de 7 ou 8 ans dépourvue de toute faculté de consentement, qu’il viendra récupérer « à maturité » (14 à 16 ans)…

Malgré qu’Haïti dispose de plusieurs lois de protection des mineurs et d’une loi contre la traite de personne (loi du 2 juin 2004), cette dernière demeure encore trop peu connue et encore moins appliquée… Cette loi dans son article 1.1.1 décrit ce qu’est la « Traite de personne » comme étant « le recrutement, le transport, l’hébergement ou l’accueil de personnes, par la menace de recours ou le recours à la force ou à d’autres formes de contrainte, par enlèvement, par la fraude, la tromperie, par abus d’autorité ou d’une situation de vulnérabilité, ou par l’offre ou l’acceptation de paiements ou d’avantages pour obtenir le consentement d’une personne ayant autorité sur une autre à des fins d’exploitation.»

Haïti possèdes outils juridiques pour protéger les mineurs et combattre la traite des personnes, rappelle le Sénateur Jean Renel Sénatus qui affirme que dans le nouveau Code pénal, il y aura beaucoup plus de mesures qui permettront de sévir avec rigueur contre toute personne impliquée dans des cas de traites de personnes.

Réagissant à plusieurs témoignages de jeunes filles mineures victimes, vendues à des hommes plus âgés, l’UNICEF condamne fermement ces cas d'exploitation sexuelle sur mineurs. Rappelant que les abus et violences de toutes sortes contre les enfants, de même que leur exploitation sont punis par la loi haïtienne. L’UNICEF informe que les acteurs de la protection de l’enfant, enquêteront sur ces cas afin de donner des suite légales s'ils sont avérés.

TB/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Destol
Posté le 13/07/2019 16:22:41
Mon Dieu c"est bien malheureux nous n'avons pas de justice l'État faillit a sa mission il nous une révolution a tous les niveaux dans ce pays. Que Dieu protège Haiti
DHL
Posté le 12/07/2019 19:47:01
Mon Dieu, ça c'est horrible ! Où est le ministère de la Condition féminine dans le pays? Où sont les gens qui sont placés pour faire appliquer la loi ? Pauvre fillettes et jeunes adolescentes qui n'ont plus d'avenir dans ce pays et qui sont exposés face à ses proxénètes et criminels y compris leurs parents aussi.
Alex
Posté le 12/07/2019 09:16:45
Je veux qu'on arrête ces hommes, je n'en veux pas dans mon pays Haïti.
Romau
Posté le 12/07/2019 09:10:11
Les autorités haïtiennes sont si négligentes et irresponsables envers le pays et le peuple que l'on devrait les juger tous par devant un tribunal international pour crime contre l'humanité.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n