Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - AVIS : L’Ambassade d’Haïti en RD cesse temporairement de délivrer des CIN

iciHaïti - Insécurité : Des ambassades et consulats ferment en Haïti

iciHaïti - PNH : Arrestation du principal fournisseur d’armes des Gangs de Savien

iciHaïti - FLASH : La PNH en état d'alerte maximale

iciHaïti - Concacaf Championship U-17 : Premières séance d’entrainement en RD, pour nos Grenadiers U-17


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Lutte anti gang : La PNH lance l’Opération «Tornade 1» (Vidéo)

Haïti - Évasion : Tuerie à la prison des Gonaïves, au moins 14 détenus tués, 11 évadés

Haïti - Politique : Policiers tués à Liancourt, le P.M. condamne et promet (Vidéo)

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Jacmel - Elections : Le Réseau du Sud’est des Droits Humains (RESEDH) dénonce
01/05/2011 05:57:04

Jacmel - Elections : Le Réseau du Sud’est des Droits Humains (RESEDH) dénonce
Le Réseau du Sud'est des Droits Humains (RESEDH) a fixé sa position par rapport aux résultats des dernières élections publiés par le Conseil Électoral Provisoire (CEP) dans le pays. Selon Pierre Paul Jetho, le responsable de programme du (RESEDH), les autorités haïtiennes devraient travailler afin d'aboutir à un seul résultat dans l'organisation des élections en Haïti.

Le défenseur des droits humains propose que la justice soit le dernier recours à se prononcer sur les résultats et de les valider « Il serait mieux que le Conseil Électoral Provisoire (CEP) soit une entité du système judiciaire haïtien. » Ceci empêcherai à l'institution électorale et le Bureau du contentieux électoral National (BCEN) d'être à la fois « Juge et partie » ajoute le responsable de programme du (RESEDH).

Par ailleurs, Pierre Paul Jetho a fait savoir que la crise électorale pourrait avoir que graves conséquences sur les cinq ans du mandat du nouveau président élu, Joseph Michel Martelly, et pourrait également mettre en cause la légitimité du parlement. « Le conseil électoral provisoire (CEP) doit fournir des explications sur la façon dont le Bureau du Contentieux Électoral National (BCEN) a procédé pour le traitement des cas de contestations ». Les cas de fraudes qui ont étés enregistrés à Grand Goâve, au Plateau central et dans la commune de Léogâne témoignent du degré d'implication du BCEN dans les malversations en faveur des candidats de la Plateforme « INITE », a déploré Mr. Jetho.

Le Réseau du Sud'est des Droits Humains (RESEDH) souhaite que la lumière soit faite dans ce dossier.

Rappelons que, depuis la publication des résultats définitifs des élections législatives. La situation reste très tendue dans certaines régions du département du Sud-est. Les partisans et sympathisants de la candidate à la députation pour la circonscription des Cayes-Jacmel et Marigot, Rosenie Gustave, du Parti « Ansann Nou Fò » organisaient des manifestations pour dénoncer des magouilles qui ont été faites contre la candidate en faveur du candidat adverse Charles Kenold, « indépendant », ce qui a permis à ce dernier de remporter les élections pour la circonscription des Cayes-Jacmel et Marigot.

Les partisans et sympathisants de Rosenie Gustave demandent au conseil électoral provisoire de se ressaisir. Ils se disent prêts à aller jusqu'au bout.

Dans la ville de Jacmel, au début de la semaine, des barricades enflammées ont été érigées et des pierres ont été lancées dans certaines artères de la ville, notamment sur l'avenue Barranquilla. Les partisans du candidat à la députation de la « Plateforme Alternative » , Roberto Thibeau pour la circonscription de Jacmel , continuent à réclamer leur vote en faveur de ce candidat qui selon eux a gagné les élections pour cette commune. Ils dénoncent les cas de fraudes contre ce candidat au bénéfice de Patrick Domond, le candidat rival de la Plateforme INITE.

Dans la commune de Thiotte, la responsable de la Plateforme Alternative, Marie Maude Louis, dénonce aux micros de la Presse, des menaces de mort et des persécutions dont elle et sa famille sont le sujet, par des partisans de la Plateforme INITE. La déléguée communale de Thiotte a pointé du doigt le député Jean Camille Démarate à la tête d'un commando qui sème la terreur dans la région.

Marie Maude Louis dit clairement identifier Jonas ainsi connu, l'un des partisans d'INITE qui a tiré sur sa résidence privée dans la nuit du lundi 25 avril 2011. Cette dernière demande aux autorités judiciaires d'assumer leur responsabilité.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-2841-haiti-elections-rapport-de-la-moec.html

HL/ Claudy Bélizaire

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n