iciHaïti - AVIS : 120 bourses de formation en réseaux communautaires internet, inscriptions ouvertes

iciHaïti - Petit-Goâve : La DGI déterminée à reprendre les terrains de l’État spoliés par le Maire Limongy

iciHaïti - Agriculture : Distribution d'intrants agricoles pour relancer le secteur

iciHaïti - Sécurité routière : 13 accident, 20 victimes

iciHaïti - Covid-19 : Le Ministre du MAHVE en visite à Belladère


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 27 mai 2020

Haïti - RD : La potion anti-Covid d’un sorcier décime une famille haïtienne

Haïti - Élections : Le Chancelier Joseph instruit les missions diplomatiques

Haïti - Politique : Les USA rapatrient 30 haïtiens dont 16 au passé criminel


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : La séance d’accusation du Président Moïse, reportée une seconde fois
13/08/2019 09:01:41

Haïti - FLASH : La séance d’accusation du Président Moïse, reportée une seconde fois
Lundi à la Chambre des députés, la séance de mise en accusation du Chef de l’État, mise en continuité sous la pression des députés de l’opposition mercredi 7 août https://www.haitilibre.com/article-28440-haiti-flash-l-opposition-force-la-mise-en-continuite-de-la-seance-d-accusation-du-chef-de-l-etat.html devait reprendre à 11h00 a.m.

Toutefois, en raison du peu de députés présent il a fallut attendre 4:30 p.m. pour procéder à l’appel nominal où seulement 54 députés ont répondu présent infirmant le quorum requis. Ce n’est que lors d’un second appel nominal vers 5h15 p.m. que le quorum a été obtenu avec 60 députés présents.

Après avoir annoncé le début de la séance, le Président de la Chambre Gary Bodeau, informé de vives tensions à l’extérieur du Parlement, a sollicité une consultation avec les présidents des trois blocs parlementaires. 10 minutes plus tard le Député Bodeau a annoncé pour la deuxième fois et après concertation, la mise en continuation de la séance, invoquant des tensions et les violents affrontements entre manifestants et forces à proximité du Parlement, ne permettant pas d’avoir la sérénité indispensable au bon déroulement de la séance. Indiquant que le bureau allait se réunir pour fixer une nouvelle date.

À l’extérieur, plus d’une centaine de manifestants de l’opposition radicale très motivés, venu appuyer la mise en accusation du Chef de l’État, avaient érigé des barricades de pneus enflammés devant le Parlement qui a été la cible de jets de pierres sur fond de slogan hostiles au Chef de l'État et aux parlementaires de la majorité qui s’opposent à la mise en accusation du Président Jovenel Moïse.

Plusieurs voitures ont été vandalisées et des pare-brises brisés. Plusieurs fois les manifestants ont affronté les policiers déployés devant le Parlement qui ont du repousser les manifestants à l’aide de gaz lacrymogène, sous les jet de pierres et de bouteilles…

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-28440-haiti-flash-l-opposition-force-la-mise-en-continuite-de-la-seance-d-accusation-du-chef-de-l-etat.html

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n