iciHaïti - Petit-Goâve : Tensions et délocalisation de la résistance antigouvernementale

iciHaïti - Corruption : Haïti cherche l’assistance technique de l’OEA

iciHaïti - Humanitaire : Début de la distribution de vivres d’urgence

iciHaïti - Politique : L’État entend accompagner la relance du tourisme

iciHaïti - Politique : Démenti du Centre Ambulancier National


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : 1 policier victime chaque jour

Haïti - AVIS : Calendrier scolaire remanié non validé

Haïti - Justice : La SOGENER ne s’est pas présenté au Parquet

Haïti - Crise : 50 jours de classe déjà perdus sur 189


+ de nouvelles



Haïti - Culture : Bientôt 25,800 titres d’œuvres musicales haïtiennes en ligne sur Diskòb
25/08/2019 10:58:49

Haïti - Culture : Bientôt 25,800 titres d’œuvres musicales haïtiennes en ligne sur Diskòb
Emmelie Prophète, la Directrice Générale du Bureau Haïtien des Droits d’auteur (BHDA) a signé avec la jeune plateforme internet de diffusion d’œuvres musicales haïtiennes « Diskòb », représenté par Andy Antoine Chef de Projet, un protocole d’accord qui va permettre à « Diskòb », d’augmenter son catalogue en passant de 800 titre à 25,800 titres « Cela va nous permettre de transformer les utilisateurs d’internet en Haïti en potentiels clients pour les musiciens haïtiens » s’est réjouit Andy Antoine.

La condition, ces œuvres doivent être enregistrées au BHDA et en contre-partie « Diskòb » versera 50 centimes par écoute au BHDA au profit des musiciens. Dans cet accord « Diskòb dispose de 3 mois de mise en route et 6 mois de grâce avant de mettre en application cette disposition », a précisé Émmelie Prophète ajoutant que voulant être une plateforme conforme à la Loi, ce protocole d’accord entre « Diskòb » et le BHDA traduit un souci de professionnalisme et de transparence et confirme l’engagement du Gouvernement auprès des acteurs culturels tout en encourageant les investissements locaux au bénéfice de la musique haïtienne.

Pour sa part, Andy Antoine a renouvelé la volonté des initiateurs d’institutionnaliser la production musicale comme métier. Il a également tenu a préciser que les internautes pourront écouter les musiques, mais ne pourront pas les conserver en mémoire sur leur téléphone, ni les partager avec d’autres personnes soulignant que c’était afin de protéger les droits des artistes, et contrôler la diffusion de leurs œuvres.

Andy Antoine rappelle que l’application Diskòb Mizik a déjà été téléchargée plus de 5,000 fois sur Playstore et que le site internet est visité régulièrement ce qu’il considère être un bon début.

PI/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


HaitiPapMouri
Posté le 26/08/2019 08:23:09
Bravo pour cette belle idée de plateforme. Gen moun kap pense pou Haiti.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n