Téléchargez le Calendrier scolaire remanié janvier à août 2023 (officiel)





iciHaïti - AVIS Diaspora : Calendrier des Consulats mobiles (Floride)

iciHaïti - U-17 : Nos Grenadiers U-17 victorieux [2-1] lors de leur 2e test-match

iciHaïti - Vrai et Faux : Précisions sur la journée de troubles aux Gonaïves

iciHaïti - Insécurité : Un chauffeur de la Brigade médicale cubaine enlevé

iciHaïti - Pérou : Un autobus tombe dans un ravin, 8 haïtiens tués


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diplomatie : L’Ambassadeur d’Haïti réitère à l’OEA sa demande d’intervention d’une force étrangères

Haïti - FLASH : La Jamaïque prête à déployer des militaires et policiers en Haïti

Haïti - Économie : Perte de plus de 3,500 emplois annoncée dans le secteur textile

Haïti - FLASH : L’inflation proche de 50% (décembre 2022)


+ de nouvelles



Haïti - Reconstruction : Frustrations Onusienne
07/06/2010 20:04:44

John Holmes, le chef de l'ONU des opérations humanitaires, qui est en Australie pour une réunion du groupe de soutien des donateurs de l'Office des Nations Unies, a reconnu sa frustration face à la lenteur des progrès dans les efforts pour fournir un abri à 1,5 millions d'Haïtiens sans-abri.

Il s’est dit exaspéré par le processus complexe visant à trouver des terres disponibles pour construire des abris temporaires et par la lenteur des décisions du gouvernement «Nous sommes frustrés par le temps qu'il prend». Il est de plus en plus difficile de répondre à la crise, mentionnant que si des terrains étaient disponibles «Nous pourrions construire beaucoup d’abris temporaires ».

Il indique qu’une énorme quantité de travail est encore nécessaire alors que la saison des ouragans a commencé la semaine dernière et que cette saison s’annonce particulièrement dangereuse. La déforestation et l'érosion des sols en Haïti exposent particulièrement les gens qui vivent sous les tentes dans des zones inondables ou exposés aux coulées de boue et une violente tempête créerait une véritable catastrophe chez ces gens..

Pour compliquer l'affaire, le flux des Haïtiens dans les camps a augmenté à 1,5 million (près du double de l'estimation faites après le tremblement de terre). Après la catastrophe, des centaines de milliers de personnes ont fuit la capitale vers la provinces. Mais les conditions de vie n’étant pas meilleures, ils ont commencé à revenir à Port-au-Prince et à s'installer dans les camps qui suffisent à peine, ce qui ajoute à la surpopulation et complique la gestion de ces camps.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Joseph
Posté le 07/06/2010 22:08:42
Mon cher Holmes vous avez en face des incompétents, méchants de surcroit. Si l'argent ne passe pas par leur main, que diable vous emporte. Vous devriez être aux Gonaives quand l'État Haïtien distribuait l'aide humanitaire du Venezuela, crève-cœur.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n