iciHaïti - Petit-Goâve : Tensions et délocalisation de la résistance antigouvernementale

iciHaïti - Corruption : Haïti cherche l’assistance technique de l’OEA

iciHaïti - Humanitaire : Début de la distribution de vivres d’urgence

iciHaïti - Politique : L’État entend accompagner la relance du tourisme

iciHaïti - Politique : Démenti du Centre Ambulancier National


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - FLASH : 1 policier victime chaque jour

Haïti - AVIS : Calendrier scolaire remanié non validé

Haïti - Justice : La SOGENER ne s’est pas présenté au Parquet

Haïti - Crise : 50 jours de classe déjà perdus sur 189


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Le Sénat pris d’assaut et saccagé par des «militants» armés de l’opposition
12/09/2019 06:36:33

Haïti - FLASH : Le Sénat pris d’assaut et saccagé par des «militants» armés de l’opposition
Mercredi, l’opposition radicale minoritaire au Sénat a employé les grands moyens, aidée par des militants armés pour empêcher dans la violence la séance de ratification du Premier Ministre nommé Fritz William Michel prévue à 11h00 a.m.

Vers la fin de matinée plusieurs dizaines de manifestants armés, se faisant passer pour des « militants politiques » ont pris position autour du Parlement malgré le dispositif de sécurité déployé par la Police Nationale d’Haiti.

Plusieurs de ces « militants » très motivé, ont réussi par la suite à investir la cour du Parlement.

Au cours de la journée, les manifestants ont érigé des barricades de pneus enflammés, vandalisé et incendié vers le milieu de la journée un autobus de transport d'agents du Corps d’Intervention pour le Maintien de l’Ordre (CIMO). Plusieurs affrontements violent avec les forces de l’ordre ont été constaté. Des tirs à l’arme automatique étaient entendus, semant la panique au sein de la population dont des élèves qui revenaient de l’école.

Peu avant 6h00 p.m., après une journée de forte tension et de violence au centre-ville et à proximité du Parlement, plusieurs dizaines de « militants » armés, accompagnées de sénateurs de l’opposition entre autres Nenel Cassy, Evalière Beauplan, Antonio Cheramy et Youri Latortue, ont envahi la salle de séance du Sénat où ils ont tout cassé sur leur passage. Les agents de sécurité n'ont rien pu faire pour empêcher la situation de dégénérer.

Par ailleurs, les sénateurs minoritaires de l'opposition radicale ont empêché l’intervention d'un groupe du CIMO qui voulait, sur ordre du bureau du Sénat, expulser tous les fauteurs de trouble de la salle de séance.

Vers 20 heures les « militants » de l’opposition qui avaient attaqué la salle de séance du Sénat dont le Chef de Gang Jean Dimens alias « bal douz » un bandit de La Saline, ont improvisé une parodie de séance, jouant le rôle caricatural des sénateurs, un jeune homme portant des cheveux tressés s'est autoproclamé Président du Sénat à vie, tandis que les « militants » dans la salle achevaient de vandaliser ce qui n’avait pas encore été brisé.

Le Premier Ministre nommé et son cabinet ministériel sont restés dans le salon diplomatique sous la protection renforcée des policiers et des membres de la sécurité de la Primature en attendant d’être conduit à la salle de séance, tandis que les sénateurs de la majorité menacés et craignant pour leur vie, s’étaient regroupés à l’écart dans une autre salle.

Vers 10h00 p.m. après une journée historique de tension et de déferlement de violence comme jamais vu au Sénat, le Président de la Chambre haute, Carl Murat Cantave a annoncé « La séance de Ratification de l'énoncé de Politique générale du Premier Ministre nommé Fritz William Michel au Sénat est renvoyée “sine di” ».

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Gc
Posté le 12/09/2019 23:39:28
Maintenant on peut reellement voir qui sont les detracteurs de la patrie. Ils ( les senateurs de l'opposition) sont accompagnés des chefs de gang et investissent la chambre de l'audience. Ils ont tout detruit sur leur passage. Est ce que tout cela va rester impunit?
Filippo
Posté le 12/09/2019 13:44:48
L'acte d'hier au sénat est officiellement l'effondrement de l'État, des valeurs républicaines à moins qu'il est une réponse dure et très sévère car c'est la dérive totale en face du monde. Coup d'État des gangs
Grigit
Posté le 12/09/2019 11:37:56
On a besoin des hommes intelligents pour diriger ce pays, parce que l'intelligence est le synomyne du developpement , La plus part des autorités qui representent la nation [modération] s'intéressent seulement à leurs propres interêts, ils ne s'occupent pas du pays, [modération]
Homme de Jacmel
Posté le 12/09/2019 10:57:47
Comme trophée ils recevront leurs salaires et immunité parlementaire et ont bien mérité du vandalisme. Les déboires, bavures et dérives de ses partisans de ceux qui ont dirigé le pays et ont littéralement détruit toutes les structures représenté par ses tres deshonorables messieurs, ont réalisés ce que les militaires même dans leurs exactions, ont jamais été a un niveau aussi bas et décadent. C'est finit, ils ne pourront plus avoir une élection rien de plus que de choisir le cheminement d'une attitude puérile et affreuse. Ils méritent de passer dans les annales de l'histoire pour avoir détruit ce pays!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n