iciHaïti - Santé : 20 millions de dollars du Canada pour lutter contre le choléra

iciHaïti - COP24 : Éradication de la pauvreté et lutte contre les changements climatiques

iciHaïti - USA : Subvention de près de 25,000 dollars pour protéger le patrimoine national

iciHaïti - Justice : Les avocats de Godson Orélus font appel de la décision du juge Lumérant

iciHaïti - Tourisme : Vers un partenariat durable entre le Ministère et la Mairie du Cap-Haïtien


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : zapping...

Haïti - Politique : Mesures d’accompagnement du Gouvernement pour aider les ouvriers

Haïti - Éducation : J-4, horaires et consignes du Bac permanent pour les candidats recalés...

Haïti - AVIS : Concours de chansons engagées

Haïti - Politique : Évaluation des prestations de services et de soins de santé au pays


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Retour sur la visite de Martelly à Hinche
11/05/2011 10:18:45

Haïti - Économie : Retour sur la visite de Martelly à Hinche
Le 7 mai, Michel Joseph Martelly, a effectué une visite de travail à Pandiassou et Betannie, dans la commune de Hinche (Plateau Central) accompagné d’une délégation composée de hautes personnalités, dont l’Ambassadeur de France, Didier Le Bret, et le chef de la délégation de l’Union Européenne en Haïti, Lut Fabert-Goosens, et Edmond Mulet, le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Haïti.

Dans la localité de Pandiassou, ils ont visité l’institution des Petites Sœurs et Petits Frères de l’Incarnation et le Lycée technique. La délégation a pris connaissance des différentes réalisations relatives au développement du potentiel des lacs collinaires, nouvelle source de revenus pour les riverains, permettant l’irrigation et la pisciculture.

Le Projet national d’aménagement des lacs collinaires, est aujourd’hui financé à hauteur de plusieurs millions de dollars par le Gouvernement haïtien avec l’appui de la France, de l’Union Européenne, de la Coopération espagnole et des Nations Unies. Edmond Mulet, s’est dit satisfait de l’apport du projet aux habitants de Pandiassou, en soulignant que ce dernier était l’un des programmes les plus effectifs en termes de coûts-bénéfices en Haïti. A ce jour, on compte 142 lacs collinaires dans les 10 Départements d’Haïti.

Le Président élu, Michel Martelly a salué l’initiative du frère Franklin à qui il a rendu hommage ainsi qu’à toute son équipe et promis de les appuyer. « C’est la première fois que je vois ces lacs collinaires. C’est une opportunité qui me permet de comprendre ce que ces derniers signifie, en termes de potentiel et de création d’emplois. La Minustah a proposé des projets en Haïti et maintenu la Paix. Il est important de valoriser les rapports humains, et je vais prioriser la réussite. »

A Betannie, la délégation a visité l’usine de traitement d’eau, les bassins piscicoles et le lac collinaire. L’usine, par un système d’ultrafiltration, permet la distribution d’une eau potable de qualité grâce à la conservation et la sauvegarde des sels minéraux et autres éléments riches. C’est avec le soutien logistique de la France qu’elle assure la fourniture d’une eau potable de bonne qualité dans le Plateau Central et compte l’étendre à d’autres villes.

L’utilisation du lac de Betannie, contrairement aux autres lacs collinaires, est variée puisqu’en plus de l’agriculture et de la pisciculture, les populations peuvent s’y baigner et faire boire le bétail. Pour M. Le Bret, « il était important que le Président élu, même avant son investiture, puisse prendre la mesure des choses qui se font dans le pays, car on ne part pas de zéro. »

HL / HaïtiLibre / Minustah

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


tijanjan
Posté le 11/05/2011 18:35:32
C'est bon de savoir que ces lacs ont été financés par la France, la communaute europeene et... le gouvernement haitien. Ce gouvernement a donc fait quelque chose de positif. Mais on me dit aussi que la route est asphaltée ou presque depuis les Cayes jusqu'à Jéremie, depuis Port-au-Prince jusqu'a Ouanaminthe en passant bien entendu par le Cap. j'ai aussi roulé comme sur une piste depuis Port-au-Prince jusqu'a Hinche l'autre jour et le troncon Hinche-Cap Haitien à même déjà commencé. Peut-être que ces hommes ne sont pas aussi mauvais que nous le clamons. il faudra peut être révisiter ce bilan et leur trouver des circonstances atténuantes lorsque les passions se seront apaisées et que la distance et le recul auront permis une meilleure appréhension des acteurs et des protagonistes ci-concernés. Qui sait !
MPassionnementAyitienne
Posté le 11/05/2011 13:26:53
Les montagnes haïtiennes sont mal exploitées. Elles sont souvent utilisées pour des cultures annuelles inappropriées genres maïs, salade au lieu de plantation pouvant retenir les terres telle que des plantations d'arbres fruitiers, café, cacao, etc. On espère que le Ministère de l'Agriculture saura porter un correctif dans la politique agricole des terrains en pente du pays. Par ailleurs ces montagnes offres définitivement des possibilités de lacs collinaires aux retombés multiples: pisciculture/irrigation etc... Les dénivellations offrent aussi des possibilités pour l'installation de mini centrale électrique pour une production d'énergie électrique capable de satisfaire les besoins du pays et même produire un surplus qui pourrait être vendu à notre voisin la République Dominicaine. Il faudra définitivement faire un état des lieux, identifier et faire un inventaire des richesses/potentiels d'Haïti, travailler à les exploiter pour le bonheur de la population Haïtienne et du pays. Je le répète Haïti est un pays riche de sa nature (terroire/biodiversité/plages/soleil), sa culture, son histoire (unique/vestiges coloniaux), son Peuple(travailleur), très riche donc et qui attends qu’on veuille bien l'exploiter avec intelligence pour briller de toute sa splendeur. Notre pays est un petit bijou, c'est une perle qui a été souillée par des décennies de honte et de bêtises humaines, il nous revient à nous de cette génération, de travailler pour qu'Haïti brille de toute sa splendeur.
pipo
Posté le 11/05/2011 11:06:18
On ne part pas a zero. En bon creole «sa ou pa konin pli gran pase ou». Il faut réflechir avant de parler ou de critiquer. Haiti est riche, il faut travailler pour épanouir cette richesse.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2018
Haitilibre.com -n