iciHaïti - Thomonde : Violence sauvage au Tribunal de Première Instance

iciHaïti - Cap-Haïtien : 3 anciennes maisons Gingerbread réduites en cendres

iciHaïti - UNESCO : Un Professeur de l’UEH, l'un des lauréats d’un concours international sur les futurs de l’éducation

iciHaïti - Sécurité : Bilan de la PNH

iciHaïti - Sunrise Airways : Jérémie à 35 minutes de Port-au-Prince


+ de nouvelles


Haïti - Covid-19 : 232 nouveaux cas et 19 morts cette semaine

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 14 août 2020

Haïti - Justice : Violence de l’opposition autour de l’audition à l’ULCC de l’ex-Sénateur Latortue

Haïti - Histoire : 229e anniversaire du Congrès du Bois Caïman


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Les forces de l’ONU pourraient intervenir de nouveau en Haïti
30/11/2019 10:41:47

Haïti - FLASH : Les forces de l’ONU pourraient intervenir de nouveau en Haïti
Cette semaine s’est tenu un Forum intitulé « Déstabilisation d’Haïti : Enjeux et défis » organisé par le Ito Bisonó, Président du Centre d'Analyse des Politiques Publiques, auquel ont participé des représentants des missions diplomatiques accrédité s’est tenu à l’Université catholique PUCMM à Santiago en République Dominicaine

Lors de ce Forum destiné à débattre de la crise politico-sociale haïtienne, Edmond Mulet, l’ancien Chef de Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (Minustah) en tant qu'intervenant invité au forum, s’est dit préoccupé par la crise politico-sociale que traverse Haïti et estimé que « […] la situation actuelle pourrait encourager une nouvelle intervention des Nations Unies. » une possibilité que l’ancien chef de la Minustah n’écarte pas, si la crise haïtienne s’aggrave.

Il a averti que la « situation convulsive » en Haïti, représentait non seulement une menace pour la République Dominicaine, mais pour l'ensemble de la région Caraïbe. Des préoccupations rejointes par les secteurs nationaux.

Il en a profité pour lancer un appel urgent à la communauté internationale pour qu'elle prenne des mesures immédiates pour atténuer le problème de la famine et des institutions brisées en Haïti.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Ca-ti
Posté le 03/12/2019 14:11:17
Je crois que Les gens sont fatigués avec cette historie de pays « lock ». Les plus vulnerables n'ont pas de choix, les bandits exigent leur participation dans la rue. lis frappent a leur porte sinon ce sera catastophique pour eux s'ils ne sont pas dans Les manifestations. Ca c'est pas la démocratie ! Moi je vois le desarmement sans délai sinon il y va avoir un guerre civil. Tous Les gens sont arměs. On a besoin de la paix, la securite. Les haitiens doivent apprendre ā respecter Les elus democratiques. On peut Toujours manifester maIs dans la respect pas en detruisant les biens des gens et leur vie.
Homme de Jacmel
Posté le 03/12/2019 10:13:45
Suite à l'annonce de Monsieur Mulet, cela a donné un nouveau souffle a cette opposition « tres patriotique » qui s'empresse d'annoncer de nouvelles manifestations, car il est mieux dans leurs vision des choses, que les écoles continue d'être fermées, que la famine sévisse et que l'économie soit totalement dépendant des dominicains leurs patrons. Pourquoi pas des mandats d'arrêts contre ces délinquants notoires qui n'offrent rien car ils peuvent seulement lock, jeté des matières fécale et dire que les barricades c'est le futur de la nation. Quel délire !
Kesjos
Posté le 01/12/2019 18:01:13
Il faut retenir que la République dominicaine fait partie du conseil de sécurité des nations unies [Note HL --- Comme membre temporaire pour 2 ans, fin du mandat 31 décembre 2020]. Ce qui lui donne le droit d’intégrer le groupe de cette institution en cas de l’envoi de troupe de nations unies en Haïti. On s’imagine les soldats dominicains sur le sol haïtien. On frapperait de grand fouet notre orgueil et notre soit disant fierté. À nous de savoir comment on va faire pour regarder les dominicains dans les yeux. L’avenir nous dira le reste.
Nerso
Posté le 01/12/2019 16:49:18
Ce n'est nullement le dialogue qui va résoudre la crise du pays, car ce dernier est resté trop longtemps accroupi dans l'impunité. Il faudrait redresser la justice et apprendre aux haïtiens à fonctionner dans le respect des lois du pays. Les interventions ne servent à rien puisqu'elles sont partiales, elles viennent protéger les intérêts des nantis; la masse est toujours oubliée dans son coin jusqu'à la prochaine intervention. Cessons ces pratiques deux poids deux mesures!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n