iciHaïti - Universités : Vers une coopération universitaire Haïti - Andorre

iciHaïti - Nord : Lancement de 5 projets

iciHaïti - PNH : 80 élèves inspecteurs ont réussi le concours d’entrée à l’ANP

iciHaïti - AVIS : L’AAPE dément une pénurie de carburant

iciHaïti - Décès : Le Ministère de l’Intérieur endeuillé


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 17 septembre 2020

Haïti - Canada : Appui de plusieurs millions de dollars à la PNH

Haïti - FLASH : Nouvelles actions violentes du Groupe «Phatom 509» dans la capitale

Haïti - FLASH : Examens d’État, calendrier révisé, les dates clés


+ de nouvelles



FLASH Canada : Mise à jour voyageurs, évitez de voyager en Haïti
08/02/2020 08:13:11

FLASH Canada : Mise à jour voyageurs, évitez de voyager en Haïti
Le Gouvernement Canadien a mis à jour le 7 février ses informations de décembre 2019 https://www.haitilibre.com/article-29150-haiti-flash-canada-evitez-de-voyager-en-haiti.html , pour les canadiens en Haïti ou voulant se rendre en Haïti.

Le nombres d’incidents violents, dont des attaques, des vols à main armée et des enlèvements sont en hausse depuis décembre 2019, tant à Port-au-Prince que dans les autres villes de province.

Le taux de criminalité est particulièrement élevé dans les grands centres comme le centre-ville de Port-au-Prince, où des gangs armés continuent de sévir, ainsi qu’à la frontière avec la République Dominicaine, où les activités criminelles sont très répandues. Il y a également une augmentation de la criminalité dans le pays à l’approche des fêtes de fin d’année, du carnaval et de la rentrée scolaire.

En raison de l'instabilité politique persistante, de violentes manifestations et des soulèvements populaires à grande échelle pourraient se produire et entraîner la mise en place de barrages routiers à travers le pays, des pénuries d'eau, de nourriture et de carburant pourraient également survenir.

Des affrontements entre les manifestants et les forces de l’ordre pourraient avoir lieu lors de ces manifestations. L'accès à l'aéroport pourrait également être bloqué sans préavis.

Évitez tout voyage non nécessaire en Haïti.

Si vous êtes en Haïti :

  • Limitez vos déplacements ;
  • Ne franchissez pas les barrages routiers, même s’ils semblent sans surveillance;
  • Prévoyez des provisions suffisantes d’eau, de nourriture et de carburant ;
  • Même les manifestations qui se veulent pacifiques peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Elles peuvent aussi grandement perturber la circulation et les transports publics ;
  • Évitez les endroits où se tiennent des manifestations et de grands rassemblements ;
  • Suivez les directives des autorités locales ;
  • Consultez régulièrement les médias locaux pour vous tenir au courant des manifestations en cours.

Pétion ville :
Les vols à main armée sont nombreux à Pétion-Ville. Dans la plupart des cas, les victimes sont attaquées en plein jour par des brigands armés circulant en motocyclette. Il y a eu une hausse d’attaques récemment, notamment contre les automobilistes. Celles-ci surviennent généralement dans les bouchons de circulation aux heures de pointe.

Petit-Goâve :
Il arrive que des bandes de malfaiteurs érigent des barrages routiers pour commettre des vols sur la route nationale 2, entre les régions de Petit-Goâve et de Miragoâne.

Aéroport international Toussaint-Louverture :
Des voleurs sont à l’œuvre à l’aéroport international Toussaint-Louverture de Port-au-Prince. Ils détournent l’attention de voyageurs étrangers pour leur voler leur passeport.

  • Soyez sur vos gardes lorsque vous réclamez vos bagages en arrivant à l’aéroport ;
  • Gardez sur vous vos objets de valeur et vos papiers d’identité ;
  • Demandez à vos contacts locaux d’organiser votre accueil à l’aéroport ;
  • N’ayez sur vous que de petites sommes d’argent ;
  • Si des voleurs s’en prennent à vous, ne leur opposez pas de résistance ;
  • Faites preuve d’une extrême vigilance lorsque vous quittez l’aéroport.

Discrétion :
Les étrangers sont considérés comme riches, ce qui peut susciter la convoitise.

  • Évitez de faire étalage de richesse, notamment en exhibant des bijoux et des appareils photo à l’aspect luxueux ;
  • Faites attention si vous prenez des photos dans des quartiers pauvres ou en ville, car les gens peuvent se sentir exploités ou insultés lorsqu’on les photographie ;
  • Ne photographiez pas les gens sans leur permission ;
  • Méfiez-vous des nouvelles connaissances qui vous offrent leur amitié ou leur hospitalité ;
  • Ne vous promenez jamais seul et évitez de vous déplacer après la tombée de la nuit.

Enlèvements :
La population haïtienne en général, sans distinction d’origine sociale, est exposée à des risques d’enlèvement. Même si cela se produit rarement, des Canadiens et d’autres ressortissants étrangers, dont des missionnaires, des travailleurs humanitaires et des enfants, peuvent être victimes d’enlèvement. La plupart des victimes sont libérées en échange d’une rançon. Dans certains cas exceptionnels, cependant, les victimes disparaissent ou sont tuées.

  • Méfiez-vous des petits groupes de flâneurs, surtout à proximité de votre lieu de résidence ;
  • Laissez les portes et les fenêtres verrouillées en tout temps ;
  • Donnez aux employés de maison la directive de ne laisser entrer que les visiteurs préalablement autorisés et dont l’identité a été vérifiée ;
  • Surveillez bien tous les visiteurs ;
  • Faites preuve d’une extrême vigilance, peu importe où vous vous trouvez dans le pays.

Guichets automatiques :
Soyez sur vos gardes lorsque vous entrez dans une banque ou que vous en sortez, car des criminels pourraient vous observer et tenter de vous voler à la sortie.

  • N’utilisez que les guichets automatiques qui se trouvent à l’intérieur d’une banque et faites-le pendant les heures d’ouverture ;
  • Traitez directement avec un caissier, dans la mesure du possible ;
  • Évitez de transporter d’importantes sommes d’argent.

Sécurité routière :
Les routes sont étroites et mal entretenues. Les panneaux de signalisation sont peu nombreux. Les rares feux de circulation qui fonctionnent sont concentrés dans les centres urbains. Les rues sont rarement éclairées.

La plupart des véhicules sont en mauvais état, et on en voit souvent abandonnés sur la route ou en bordure de la route. De nombreux automobilistes conduisent en état d’ébriété, n’allument pas leurs phares et ne respectent pas le Code de la route.

  • Étant donné que l’approvisionnement en essence est souvent interrompu, il faut toujours garder le réservoir d’essence au moins à moitié plein ;
  • Ayez toujours sur vous un téléphone cellulaire et les numéros de personnes à appeler en cas d’urgence, car les services d’assistance routière laissent à désirer. Sachez toutefois que l’accès au réseau cellulaire est intermittent dans certaines zones rurales ;
  • Évitez de conduire la nuit ou par mauvais temps, même en ville.

Transports publics :
Évitez toute forme de transport public, en particulier les taxis collectifs (les « tap-taps »), et les autobus. Les chauffeurs ne respectent pas toujours le Code de la route, et leurs véhicules sont parfois en mauvais état ou surchargés, ce qui provoque souvent de graves accidents faisant des blessés et même des morts.

Transport maritime :
Les traversiers ont parfois des accidents, car certains d’entre eux sont surchargés et mal entretenus. Évitez de monter à bord d’un bateau qui semble être surchargé ou ne pas être en état de naviguer.

Transport aérien :
Nous n’évaluons pas dans quelle mesure les compagnies aériennes intérieures étrangères respectent les normes internationales de sécurité.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Basdos
Posté le 08/02/2020 18:47:38
Pour ceux qui ne jurent que par Haiti Chérie, cet avis des autorités Canadiennes brosse un tableau pire que lamentable de ce que fut la perle des Antilles. On projette ici une façon de faire et de vivre à l'haïtienne. En d'autre mots, on projette cette culture de pauvreté des lieux, de pauvreté dans l'âme, de violence et de méchanceté. Ayant, jusqu'a ce jour, visité plus de 77 pays dans ce bas monde, je vous assure que j'ai rarement vu pire. Être pauvre n'équivaut pas à être méchant. Haiti, j'ai honte pour vous. N'en demeure pas moins que souvent on entend dire que les Haïtiens ont perdu la capacité d'avoir honte.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n