Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - FIFA Classement mondial : Haïti 87e avance de 3 places

iciHaïti - Séisme : Plus de 1 million de m3 d’eau potable produit par la France

iciHaïti - RD : 3,398 haïtiens illégaux rapatriés en Haïti en 10 jours

iciHaïti - Insécurité : Le Parlement attaqué par des individus lourdement armés

iciHaïti - Québec : Le drapeau mis en berne au Parlement Québécois


+ de nouvelles


Haïti - Justice : Appel téléphonique avec Badio, le P.M. ne s’en souvient pas

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #545

Haïti - Diplomatie : Le Core Group encourage l’ensemble des forces vives de la Nation

Haïti - Espagne : Visa de transit obligatoire pour les haïtiens, l’Ambassade d’Espagne en Haïti explique


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Rapport accablant de l’ONU, sur le massacre de Bel Air
21/02/2020 10:21:04

Haïti - FLASH : Rapport accablant de l’ONU, sur le massacre de Bel Air
Le rapport conjoint du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme des Nations Unies et du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), qui vient d’être publié examine en détails la flambée de violence des gangs dans le quartier de Bel Air du 4 au 6 novembre 2019, qui a causé de nombreuses victimes et laissé 30 familles sans abri après l'incendie de leur maison.

Le rapport constate que les autorités haïtiennes ont failli à leur obligation de protéger adéquatement les habitants d'un quartier pauvre de la capitale, rappelant que les attaques dans le quartier Bel-Air se sont déroulées durant trois jours sans que la Police Nationale d’Haïti (PNH) n’intervienne, dans une zone entourée de postes de police : les sous-commissariats de Fort National, La Saline, Portail Saint Joseph et Cafeteria, ainsi que le commissariat de Port- au-Prince, le siège d’une unité opérationnelle de la Brigade d’Opération et d’Intervention Départementale (BOID), le Quartier Général du Corps d’Intervention et de Maintien de l’Ordre (CIMO), et celui de la Direction Centrale de la Police Routière (DCPR) sont tous situés à moins de deux kilomètres du quartier. Bien que les forces de police aient été alertées par la patrouille de la BOID dans la matinée du 4 novembre, aucune mesure d’intervention n’a été prise.

Le rapport, révèle également que l'un des chefs de gangs les plus notoires du pays, l'ancien officier de police Jimmy Cherizier, contre lequel un mandat d'arrêt a été émis en février 2019, a été le principal acteur des attaques.

Le rapport rappelle les obligations de l'État haïtien en ce qui concerne les droits de l'homme et leur obligation de mettre fin à l'impunité et au cycle de la violence en arrêtant, poursuivant et enquêtant sur les auteurs présumés et fait des recommandations au Gouvernement d’Haïti, à la Direction Générale et à l’Inspection générale de la Police nationale d’Haïti, au Commissaire de Gouvernement et au cabinet d’instruction concerné et au Ministère de la justice et de la Sécurité publique.

Soulignant que sans un processus approprié pour que les responsables de ces crimes répondent pleinement de leurs actes devant la justice, le cycle de la violence fera probablement encore plus de victimes.

Téléchargez le rapport complet de la BINUH (PDF en Français) : https://www.haitilibre.com/docs/20200217-Haiti-Rapport%20Bel-Air-final-master-version.pdf

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-29592-haiti-flash-nouveau-bilan-tous-les-details-sur-le-massacre-au-bel-air.html

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 21/02/2020 16:22:37
La PNH va plutot proteger ceux qu'on appelle "Sak nan do" et assurer leur bien-etre au detriment du petit peuple qui paie des impots pour verser les salaires des policiers. Ces actes macabres feront toujours rage dans le pays si rien n'est fait pour remedier a la situation precaire que confronte nos nobles citoyens...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n