iciHaïti - Agriculture : Distribution d'intrants agricoles pour relancer le secteur

iciHaïti - Sécurité routière : 13 accident, 20 victimes

iciHaïti - Covid-19 : Le Ministre du MAHVE en visite à Belladère

iciHaïti - Appel aux dons : Le Festival Haïti en Folie aura lieu en ligne

iciHaïti - RAPPEL : Programme de subventions culturelles AROCH, appel à proposition


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 26 mai 2020

Haïti - Justice : L’Association Nationale des Magistrats dénonce le manque de bon sens du décret présidentiel

Haïti - Agriculture : La FAO renforce son Programme de réponse d'urgence pour les communautés rurales

Haïti - Football : La FIFA suspend provisoirement «Dadou» pour 90 jours


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : La Banque Mondiale prévoit un effondrement en 2020, des transferts d’argent des diasporas
23/04/2020 09:26:56

Haïti - FLASH : La Banque Mondiale prévoit un effondrement en 2020, des transferts d’argent des diasporas
Selon la banque Mondiale en raison de la crise économique causé par la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement, les envois de fonds des migrants dans le monde devraient chuter de 19.7% en 2020 à 445 milliards. Ce déclin attendu, le plus brusque de l’histoire récente, est à imputer largement à un fléchissement des salaires et de l’emploi des travailleurs migrants, souvent particulièrement exposés aux pertes de revenu et d’emploi en cas de crise économique dans leur pays d’accueil.

Les envois de fonds devraient chuter dans toutes les régions avec un recul particulièrement marqué en Europe et en Asie centrale (27,5 %), devant l’Afrique subsaharienne (23,1 %), l’Asie du Sud (22,1 %), le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (19,6 %), l’Amérique latine et les Caraïbes (19,3 %) et l’Asie de l’Est et le Pacifique (13 %).

Cet effondrement attendu en 2020 intervient alors que les transferts d’argent vers les pays à revenu faible et intermédiaire avaient atteint un niveau record de 554 milliards de dollars en 2019. Malgré tout, les remises migratoires devraient constituer une source encore plus importante de financement extérieur pour ces pays, face à un repli plus marqué (plus de 35%) des Investissements Directs Étrangers (IDE).

« Les remises migratoires sont une source vitale de revenus pour les pays en développement. La récession économique causée par la pandémie de Covid-19 met sérieusement à mal la capacité des migrants à envoyer de l’argent chez eux et rend d’autant plus importante la nécessité d’accélérer la vitesse de rétablissement des économies avancées » a expliqué David Malpass, Président du Groupe de la Banque mondiale ajoutant « Les envois de fonds des migrants aident les familles à assurer leurs dépenses alimentaires et de santé et à subvenir à leurs besoins essentiels. Alors que le Groupe de la Banque mondiale déploie des mesures rapides et d’envergure pour soutenir les pays, nous nous efforçons de maintenir les canaux de circulation de ces fonds pour préserver l’accès des communautés les plus démunies à ces biens vitaux. »

En outre, la Banque Mondiale collabore avec les pays du G20 et la communauté internationale en vue de réduire les coûts des transferts et améliorer l’inclusion financière au profit des populations pauvres. À l’échelle mondiale, le coût moyen d’un transfert de 200 dollars reste élevé, à 6,8 % au premier trimestre de 2020, soit à peine moins qu’un an auparavant.

Pour 2021, la Banque mondiale envisage un redressement des transferts d’argent, pour atteindre 470 milliards de dollars, soit une progression de 5,6 %. Faute d’éléments précis pour mesurer l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les perspectives de la croissance mondiale et des mesures prises pour enrayer la propagation du virus, l’évolution des envois de fonds est difficile à anticiper. D’habitude, ces flux ont tendance à être contracycliques, les travailleurs émigrés envoyant davantage d’argent en période de crise et de difficultés chez eux. Mais cette fois-ci, parce qu’elle touche toute la planète, la pandémie crée des incertitudes supplémentaires.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 23/04/2020 13:29:03
Je suis parfaitement d'accord, nous avons un grand chômage aux États-Unis, 15 à 20 millions de persones ont perdu leurs jobs à cause du coronavirus et plus de 46,000 ont perdu la vie. C'est tres grave aux USA, les transferts de la diaspora seront réduit entre 25 et 50%, car la vie est devenue tres difficile en ce moment.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n