iciHaïti - Covid-19 : La population négligente

iciHaïti - Social : Lancement du Projet pilote «Jardin garde manger de l’abondance»

iciHaïti - Football : Deux de nos Grenadières ont laissé le pays pour la France

iciHaïti - Sécurité routière : 28 accidents, 11 morts dont 6 en motos

iciHaïti - Jacmel : Vers la réhabilitation du Centre de Formation de Tuff


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 15 juillet 2020

Haïti - Politique : 13 diplomates haïtiens rappelés à Port-au-Prince

Haïti - Justice : Menaces sur les initiateurs de «Car Wash Party»

Haïti - FLASH : Les règles d’immigration sur le point de changer au Québec


+ de nouvelles



Haïti - Environnement : «Il nous faut sauver notre terre» dixit Premier Ministre Jouthe
06/06/2020 10:48:35

Haïti - Environnement : «Il nous faut sauver notre terre» dixit Premier Ministre Jouthe
Dans le cadre de la Journée Mondiale de l'Environnement (5 juin), le Premier Ministre Joseph Jouthe a délivré un message de circonstance que nous vous invitons à partager :

Message du Premier Ministre Jouthe :

« Outre la crise sanitaire liée au coronavirus Covid-19, les crises sociopolitique et économique qui rongent notre Nation, il existe une autre crise beaucoup plus violente et cruelle qui est sur le point de nous anéantir en tant que peuple si, toutefois, nous ne conjuguons pas notre énergie au même temps que ce que l'évidence nous impose. Nous voulons parler de la crise environnementale.

À force de n'avoir témoigné aucun respect à l'égard de notre espace vital, notre mère nature, en adoptant des comportements peu orthodoxes, nous en subissons actuellement les conséquences. À chaque pluie qui s'abat sur le pays, l'effet est catastrophique. Des tonnes d'alluvions, de boue et d'eau envahissent les rues et rendent la circulation difficile. Les bassins versants de différentes régions expriment leur ras-le-bol face à nos actes barbares à l'endroit de la nature. Nous avons construit là où nous ne le devrions pas. Nos mornes ont été dégarnis.

À chaque manifestation de rues en Haïti, nous coupons des arbres fruitiers et forestiers, nous brûlons des pneus, nous détruisons des poubelles, nous éparpillons partout des immondices. Ce sont des comportements qui nous déshonorent à la face du monde. Nous agressons la nature et augmentons la pollution ainsi que la misère en Haïti.

La faune et la flore nous déclarent, à présent la guerre. Les espaces verdoyants et ombragés qui, dans le temps, constituaient un havre de paix et pouvaient, dans une large mesure, procurer un bien-être se sont soulevés contre nous. Nous commençons sérieusement à manquer d'oxygène. L'air est lourd et devient toxique par endroit. Les principales sources d'eau qui arrosaient nos terres accusent de faible débit. D'autres sont tout simplement tari.

Du train où vont les choses, les conséquences risquent d'être plus désastreuses si nous ne posons pas les actions qu'il faut pour corriger les erreurs commises. Nous sommes face à une urgence imminente exigeant la collaboration et la compréhension de tout le monde. Quoique nous déplorions les vies emportées par la covid-19, les nuisances sonores, la pollution de l'air et les émissions de gaz à effet de serre ont un peu diminué depuis l'apparition de la maladie en raison du ralentissement des activités. Cela nous a permis, une fois encore, de comprendre que l'homme est devenu le principal facteur nocif pour son environnement par ses comportements irresponsables.

Aujourd'hui, 5 juin 2020, date marquant la Journée Mondiale de l'Environnement célébrée cette année sur le thème de "La biodiversité", il est venu le temps pour nous, haïtiens "natif natal", de sauver notre pays. Un comportement responsable et soucieux envers notre mère nature est incontournable pour nous faire pardonner et jouir amplement des joies exaltantes que procuraient nos terres à ses habitants. Nous devons donc nous assurer d'une gestion plus rationnelle de notre espace de vie. C'est plus qu'un impératif, c’est une question de souffle et de vie. Il nous faut sauver notre terre. »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rontech
Posté le 07/06/2020 02:20:31
Bravo Mr le Ministre , Félicitations ! Enfin , il y a quelqu'un qui ouvre très grand les yeux sur l'environnement en Haïti.
Dad
Posté le 06/06/2020 23:21:16
Mais, où sont jeunes environnementalistes ? laissez la place à nous
Willive
Posté le 06/06/2020 21:18:43
Discours. Ou sont les poubelles dans les rues ? Pourquoi n y a t il pas d amende pour le mauvais traitement des poubelles ? Est ce que la mairie passe tous les jours pour collecter les ordures ? Est ce que les camions entrent partout pour le ramassages ? Pourquoi ne pas y avoir une usine de traitement et de transformarion d' ordures ? Mr. Le ministre ? Ca ne revient pas aux citoyens de construire une usine de traitement ? ! L etat haitien a deja refusé une telle usine sous le regime de PHTK. Martelly Lamothe et sous Préval. Ou sont les contrventions données pour les fumées noir des véhicules ? Autant des questions qui reviennent en grande partie a L'État
Tim
Posté le 06/06/2020 18:59:46
C' est bien quand même de faire le constat.If faut maintenant une volonté politique partagée pour poser des actions concretes.Je me demander si c'est pas pour la prémière fois un politicien Haitien parle de cette gravité environnementale qui est en train de se transformer contre nous tous. Alors cessons de faire du Ministère de l'environnement,un ministère- Poupée. Pourquoi il ya pas un partenariat entre MDE et celui de l'éducation, pourquoi Les élèves ne participant pas au reboisement et recoivent des notes après verification des arbres sauvés.Pourquoi ne pas deconcentrer Les prisons vers Les mornes degradées afin que Les prisonniers plantent et arrosent des arbres,comme devoir civique,pourquoi Les taxes Sur Les transferts,taxes des etrangers qui laisser/entrent le pays ne vont pas a la plantation de Forest? Pourquoi chaque ONG qui veut travailler Dans le pays n'est pas tenu de dedommager l'environnement en montant/preservant une Foret?pourquoi chaque nouvelle naissance,un arbres n'est pas planté au nom de l'enfant...Nous devons être plus pratique.Trop de discours, on a soif d'actions concretes.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n