Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain

iciHaïti - AVIS : 20 septembre 2021, «Jour chômé»

iciHaïti - Puerto Plata : Contrôle migratoire, 80% des haïtiens arrêtés étaient illégaux

iciHaïti - Politique : Réunion dominicaine inter-institutionnel pour renforcer la sécurité aux frontières

iciHaïti - Formation Diplomatique : Signature d’un accord de collaboration académique avec le Mexique


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #548

iciHaïti - 5ème «Konbit Pou Chanjman» : Liste des organisations sélectionnées

Haïti - UNICEF : Sur 73,3 millions d’aide d’urgence demandée pour Haïti moins de 11% ont été reçus

Haïti - Mexique : Mise en place d’une table de dialogue permanent sur la migration haïtienne


+ de nouvelles



Haïti - Camps : Les sans-abri font de la résistance
11/05/2010 13:00:57

Selon les chiffres officiels, ils sont environ 1,3 million à vivre, depuis le séisme, sous des tentes ou dans des cabanes de fortune dans des conditions extrèmes. Selon des estimations de l’OCHA, près de 40 000 personnes seraient en danger de mort, menacées par des glissements de terrain ou des inondations.

Le projet de déplacement voulu par le gouvernement et les organismes internationaux pose de sérieux problèmes. La résistance s’organise. «Si l’Etat veut vraiment nous venir en aide, il doit d’abord commencer par nous aider à déblayer nos maisons. Sinon, ce sont des cadavres qu’ils emmèneront », lance un récalcitrant.

Pour inciter les gens à partir, le gouvernement fait des promesses, mais les citoyens ne veulent pas quitter les lieux. «Après nous avoir empilés comme des animaux dans leurs camps, nous serons une fois de plus livrés à nous-mêmes et les belles promesses vont rapidement s’évanouir», résume l’un d’eux.

Le camp installé dans le lycée Toussaint-Louverture est le symbole d’une situation qui s’enlise. La semaine dernière, les élèves de l’établissement ont attaqué à coups de pierres les sans-abri qui occupent la cour du lycée. «La situation risque chaque jour un peu plus de dégénérer», craignent les habitants du quartier.

Personne ne se fait d’illusion, le déblayage des quartiers, qui permettrait aux haïtiens de revenir à leur ancien mode de vie, n’est pas pour demain.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n