iciHaïti - Covid-19 : La population négligente

iciHaïti - Social : Lancement du Projet pilote «Jardin garde manger de l’abondance»

iciHaïti - Football : Deux de nos Grenadières ont laissé le pays pour la France

iciHaïti - Sécurité routière : 28 accidents, 11 morts dont 6 en motos

iciHaïti - Jacmel : Vers la réhabilitation du Centre de Formation de Tuff


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 15 juillet 2020

Haïti - Politique : 13 diplomates haïtiens rappelés à Port-au-Prince

Haïti - Justice : Menaces sur les initiateurs de «Car Wash Party»

Haïti - FLASH : Les règles d’immigration sur le point de changer au Québec


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : L’écrivaine Farah Martine Lhérisson et son époux assassinés
17/06/2020 10:46:52

Haïti - FLASH : L’écrivaine Farah Martine Lhérisson et son époux assassinés
Pradel Henriquez, le Ministère de la Culture a appris avec beaucoup d’émotion l’assassinat de l’écrivaine et poètesse Farah Martine Lhérisson Lamothe (49 ans) et de son mari Lavoisier Lamothe (56 ans) victimes d’une attaque dans leur résidence privée à Péguy-Ville par des individus non identifié. Blessés grièvement par plusieurs balles, transporté d’urgence à l’hôpital, le couple est décédé avant leur arrivée au centre hospitalier.

« L’assassinat de Madame Lhérisson, professeur de Belles Lettres et l’une des voix majeures de la poésie, attriste le monde littéraire haïtien. »

« Le Ministre Henriquez présente ses sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses proches affectés par ce deuil.
Que son âme repose en paix ! »

Pradel Henriquez en tant que défenseur des artistes et des écrivains, entend solliciter directement les bons offices de la justice haïtienne sur ce crime crapuleux.

À cet effet, il a envoyé une correspondance à Me Jacques Lafontant, Commissaire du Gouvernement, Près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince dans laquelle il écrit « […] l’assassinat de la Poétesse Farah Martine Lherisson, est un crime de trop ; c’en est assez ! Cet acte ne saurait rester impuni ; l’ouverture d’une enquête criminelle autour de ce drame crapuleux est imminente et nécessaire […] Que l’action publique soit mise en mouvement contre tous ceux, de près ou de loin, ont participé à ce forfait ; qu’il s’agisse d’auteurs, co-auteurs ou complices.

Le Ministère de la Culture vous adresse cette requête non seulement en qualité de représentant du Secteur Culturel Haïtien, de la Culture Haïtienne mais aussi en application de l’article 19 du Code d’Instruction Criminelle qui dispose : «Toute autorité constituée, tout fonctionnaire ou officier public, qui, dans l'exercice de ses fonctions, acquerra la connaissance d'un crime ou d'un délit, sera tenu d'en donner avis sur-le-champ au Commissaire du G ouvernement dans le ressort duquel ce crime, ou ce délit aura été commis… »

Réactions et condoléances : :

Direction Nationale du Livre :
« […] Ce crime odieux vient malheureusement s'ajouter à une liste d'actes indignes, barbares, qui salissent l'image de notre société et réduisent l'espoir de notre jeunesse.
La mort de Farah-Martine Lhérisson est effroyable. Notre littérature haïtienne contemporaine, l'une des rares vibrations positives en ce moment difficile, à côté de l'énergie culturelle, vient ainsi d'être attaquée, dépouillée d'une de ses belles plumes, encore pleine de promesses, et d'une enseignante qualifiée. En cette affreuse circonstance, la Direction générale de la DNL envoie ses condoléances à sa famille, à ses proches et à la communauté littéraire haïtienne. […] »

Ministre de l’Éducation Nationale :
Pierre Josué Agénor Cadet, Ministre de l’Éducation Nationale condamne avec la dernière rigueur l’assassinat de cette enseignante émérite qui a servi la République et a travaillé comme cadre au ministère de l’Education nationale. Directrice de la Formation et du perfectionnement, elle avait fait preuve d’un grand sens de responsabilité et d’éthique […] Cet acte révoltant et criminel doit interpeller toutes les forces vives du pays sur le degré grandissant de la violence gratuite sur les citoyens et citoyennes, endeuillant et affectant les familles haïtiennes. Il est sans doute venu le temps de faire un front commun afin de dire non à l’inacceptable […] Le Ministre Cadet salue sa mémoire et se souviendra de sa fougue et de son engagement pour la revalorisation du métier d’enseignant […] »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Popo
Posté le 18/06/2020 06:20:11
C'est terrible! C'en est assez! Ce double meurtre ne doit pas rester impuni! Voici ce que le sage Salomon a déclaré en Ecclésiaste 8 et le verset 11, en créole: " Se paske yo pran twòp tan pou yo pini moun ki fè mal yo ki fè moun toujou anvi fè sa ki mal." Si les responsables étatiques ne font rien pour freiner ces actes barbares, odieux et criminels, c'est avec le coeur et la gorge serrés que je leur rappelle qu'un jour ou l'autre, ils pourront être victimes, eux aussi, de ces mêmes actes.
Kdavelyn
Posté le 18/06/2020 05:53:04
Encore de la tristesse pour une famille et de la désolation. On peut regretter l'ancien Haïti mais il faut aller de l'avant et espérer que les choses changeront, mais quand ? Que Dieu protège ce pays et apporte la Paix à toute leur famille.
Choupite
Posté le 18/06/2020 01:59:09
Ca n'a pas de nom. Ils sont en train d'eliminer tous les Intellectuels du pays et personne ne dit rien ce pays mérite un vrai nettoyage
Wendy
Posté le 18/06/2020 01:30:46
La méchanceté de l homme est allé au delà de sa valeur morale . Haïti chéri, le jour de la déclaration de ton indépendance je m'en souviens ta devise était l'union fait la force, liberté pour tous, travaillons pour la prospérité de notre cher Haïti ,sécurité pour tous etc. Puis-je croire encore Haiti chéri m nan? Pourquoi c toujours toi...? Dirijan nou yo ti pèp la mande nou pardon Retire coeur de pierre ça remplace li par un coeur de chair . Paske nou pa gen dlo nan yeux nou ankò, nou ta renmen viv nan pays nou an pè
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n