iciHaïti - Covid-19 : La population négligente

iciHaïti - Social : Lancement du Projet pilote «Jardin garde manger de l’abondance»

iciHaïti - Football : Deux de nos Grenadières ont laissé le pays pour la France

iciHaïti - Sécurité routière : 28 accidents, 11 morts dont 6 en motos

iciHaïti - Jacmel : Vers la réhabilitation du Centre de Formation de Tuff


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 15 juillet 2020

Haïti - Politique : 13 diplomates haïtiens rappelés à Port-au-Prince

Haïti - Justice : Menaces sur les initiateurs de «Car Wash Party»

Haïti - FLASH : Les règles d’immigration sur le point de changer au Québec


+ de nouvelles



Haïti - Insécurité : 616 victimes d'homicides en 5 mois
23/06/2020 10:33:59

Haïti - Insécurité : 616 victimes d'homicides en 5 mois
En application de la résolution 2466 (2019) du Conseil de sécurité, Mme Helen Meagher La Lime, Représentante Spéciale du Secrétaire Général de l’ONU a présenté son rapport périodique (chaque 120 jours) qui couvre les principaux faits nouveaux survenus depuis la publication de son précédent rapport et fait le point sur l’exécution du mandat du Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) et sur les activités engagées par l’ONU pour soutenir le Gouvernement haïtien dans le contexte de la pandémie de maladie à coronavirus (COVID-19). Concernant la situation d’insécurité le rapport révèle :

« […] Au cours des premiers mois de 2020, Haïti a connu une hausse générale de la criminalité et de l’activité des bandes organisées, alors que les mouvements de protestation de 2019, qui avaient accru l’insécurité, se sont pourtant fortement atténués. Si 30 manifestations seulement ont été enregistrées au cours du premier trimestre de 2020, la violence était particulièrement évidente dans le contexte des mouvements de protestation menés par les services de police au sujet de leurs conditions de travail. Ceux-ci ont culminé, le 23 février, dans des affrontements entre un groupe d’une centaine de policiers, agissant pour la plupart hors de leurs heures de service, accompagnés de leurs sympathisants et de membres des Forces armées d’Haïti.

Entre le 1er janvier et le 31 mai, le nombre d’homicides intentionnels signalés à la Police Nationale d’Haïti a augmenté de 33 %, faisant 616 victimes (591 hommes dont 19 mineurs, 11 agents de police et 25 femmes, dont 4 mineures ). 75% de ces cas ont été enregistrés dans le département de l’Ouest, où le niveau de criminalité est traditionnellement plus élevé en raison des bandes organisées qui se disputent le contrôle des quartiers marginalisés de Port-au-Prince.

Au début de l’année 2020, Haïti a également connu une augmentation de 200 % du nombre d’enlèvements signalés, 92 cas ayant été rapporté à la Police Nationale d’Haïti entre le 1er janvier et le 31 mai (57 hommes, dont 11 mineurs, et 35 femmes, dont 8 mineures) . Le nombre d’enlèvements a connu un pic en février, 50 cas ayant été signalés durant ce mois, puis a baissé en mars et mai, 25 cas ayant alors été enregistrés. Au cours des cinq premiers mois de 2020, 34 cas de violence sexuelle fondée sur le genre ont été signalés, contre 31 au cours des cinq mois précédents.

Comme les bandes organisées locales ont dû trouver d’autres sources de revenus après la fin du « peyi lòk », les affrontements entre bandes rivales se sont ravivés et des changements d’organisation et d’alliances sont survenus. Ce phénomène a été particulièrement frappant à Port-au-Prince où des épisodes liés aux bandes ont régulièrement été signalés à Cité Soleil, Croix-des-Bouquets, Martissant et Village-de-Dieu au cours des deux premiers mois de 2020, alors que les bandes tentaient d’agrandir leurs zones de contrôle respectives.

Face à l’indignation générale soulevée par la multiplication des enlèvements, la Police Nationale d’Haïti a lancé des opérations de grande envergure, fondées sur des renseignements de meilleure qualité et des stratégies de ciblage améliorées, afin d’endiguer la vague d’enlèvements. Les arrestations de membres et de chefs de bandes organisées sont passées de 169 en janvier et février à 232 en mars et avril, et le nombre d’enlèvements a considérablement baissé depuis mars. Les opérations de lutte contre les bandes se sont poursuivies alors même que la police était mobilisée pour faire respecter les mesures imposées par les pouvoirs publics dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. La violence des bandes a cependant atteint son apogée durant la seconde moitié du mois d ’avril, qui a été marquée par une série d’affrontements entre bandes et avec la police, dans les quartiers de Bicentenaire, Grand-Ravine, Martissant et Village-de-Dieu de Port-au-Prince, les membres des bandes ayant commencé à résister aux mesures de dissuasion mises en place par la police pour empêcher les enlèvements.

[…] La prolifération des armes et munitions illicites continue d’exacerber l’insécurité. Le BINUH et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Haïti collaborent étroitement avec les autorités nationales dans le cadre d’un projet du Fonds pour la consolidation de la Paix et coopèrent avec le Centre régional des Nations Unies pour la Paix, le désarmement et le développement en Amérique latine et dans les Caraïbes, afin d ’élaborer une législation sur le contrôle des armes qui soit conforme aux normes internationales. En outre, le Bureau travaille avec l’Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement pour effectuer une évaluation de référence du cycle de vie des armes et munitions en Haïti. Ces initiatives nécessiteront de mener des activités sur place, mais leurs préparatifs sont menés à distance.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n