iciHaïti - Covid-19 : Activation du corridor humanitaire entre la RD et Haïti

iciHaïti - Primature : Frantz Exantus nouveau Directeur de la communication

iciHaïti - Sports : Le Ministre déplore l’état des infrastructures sportives

iciHaïti - Covid-19 : Mesures sanitaires officielles de l’Église Catholique

iciHaïti - Zone métropolitaine : 244 morts violentes en 6 mois


+ de nouvelles


Haïti - Politique : Nouveau DG à la tête du Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics

Haïti - Politique : Vers la fin des travaux du barrage sur la rivière Marion

Haïti - AVIS : Calendrier Vaccinal 2020

Haïti - FLASH : 6,727 cas, 139 morts, silence sur les cas importés...

Haïti - Actualité : Zapping...


+ de nouvelles



Haïti - COVID-19 : Importante réunion sur la réouverture graduelle du pays
26/06/2020 11:23:08

Haïti - COVID-19 : Importante réunion sur la réouverture graduelle du pays
Le Premier Ministre Joseph Jouthe, a présidé, par visioconférence, une importante réunion avec les représentant des cellules scientifique, de communication et de la Commission multisectorielle autour du ralentissement de la propagation de la pandémie de Covid-19 en Haïti et de la reprise graduelle des activités.

Cette rencontre a été l’occasion pour discuter d'un train de mesures à adopter en vue de la réouverture prochaine des ports, des aéroport et des établissement scolaire et universitaires. À cette fin, un cahier des charge en matière de santé publique a été proposé par le Ministère de la Santé Publique accompagné de recommandations de la cellule scientifique, en vue de déterminer et d'adopter un protocole de contrôle afin de contenir le risques de recrudescence de la propagation d'éventuels niveau cas de Covid-19

Notons que le Dr Jean-William Pape membre de la Cellule scientifique de gestion de la crise sanitaire avait déclaré à l’AFP « Le pic a été atteint pour la zone de Port-au-Prince: le nombre de cas est en train de chuter »

Un optimisme loin d’être partagé par tous.

Giussepe Loprete Chef de Mission de l’Organisation Internaional des Migrations (OIM) préveint qu’il ne faut pas interpréter les chiffres « Certains essaient de nuancer, mais je crois à 100% que les cas de Covid-19 sont sous-estimés en Haïti » évoquant la difficulté à tester certains haïtiens qui ne croient pas à l'existence de la maladie et le problème lié à la capacité des autorités à tester massivement la population ajoutant « […] les chiffres peuvent se révéler des écrans de fumée si l'on n'arrive pas à réaliser des tests ».

Pour Giussepe Loprete aucune décision ne doit être prise sans une évaluation réelle de la situation. Le déconfinement est possible grâce à une évaluation minutieuse de la situation mais il faut « Plus de tests, plus d'informations, pour contrôler la situation.»

Soulignons que depuis 3 mois début de la pandémie, Haïti n’a réalisé qu’environ 5,600 tests alors que la République Dominicaine dans le même temps en a réalisé près de 136,000. Rappelons qu’en avril dernier, le Dr. Patrick Dély, responsable de la Direction d'épidémiologie, de laboratoire et de recherches du Ministère de la Santé Publique, avait indiqué qu’Haïti disposait de 40 machines pouvant effectuer plus de 500 tests par jour. Par ailleurs il avait confirmé que le Ministère avait commandé 13,000 tests pour des machines de laboratoire ayant une capacité de réaliser 7,000 tests par mois https://www.haitilibre.com/article-30507-haiti-covid-19-22-tests-par-millions-d-habitants-haiti-bon-dernier.html

Pour sa part, Edwin Paraison de la Fondation Zile, lui, croit que les statistiques officielles pourraient être le double si l'on avait réalisé plus de tests.

Dans une entrevue accordé à l’Agnec de Presse Espagnole EFE, le Dr Jean Hughes Henrys, de Association Médicale Haïtienne (AMH) membre de la Cellule scientifique de gestion de la crise sanitaire prévient que si la garde est baissée trop tôt, une « grande erreur » peut être commise « […] Nous avons actuellement des exemples de pays qui connaissent une reprise des cas. Cela signifie que chaque fois que nous baissons la garde trop tôt, il y a un risque que la maladie rebondisse. C'est probablement le plus grand risque que nous courons. L'expérience montre que cette possibilité de peut pas être exclue » a déclaré explique Henrys dans une interview à Efe.


Le Dr. Jean Hughes Henrys reconnaît que le système de santé haïtien, en raison de ses faiblesses, ne parvient pas à enregistrer tous les cas de Covid-19. Cependant, il estime que les chiffres disponibles servent à montrer la tendance de la maladie « Aujourd’hui, à Port-au-Prince et dans l'Ouest, nous avons des chiffres qui suggèrent que nous descendons […] mais malgré cette apparente tendance à la baisse […] le pays ne devrait pas commencer à chanter la victoire et devrait rester très vigilant. »

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-30507-haiti-covid-19-22-tests-par-millions-d-habitants-haiti-bon-dernier.html
https://www.haitilibre.com/article-30479-haiti-covid-19-bulletin-quotidien-8-avril-2020.html
https://www.haitilibre.com/article-30384-haiti-politique-creation-d-une-cellule-scientifique-de-gestion-du-crise-du-covid-19.html

S/ HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n