iciHaïti - FAES : Une dizaine de quartiers de la zone métropolitaine bénéficient de rations sèches

iciHaïti - Politique : Partenariat avec le BSEIPH au bénéfice des policiers handicapés

iciHaïti - Covid-19 : Des millions de masques distribués gratuitement

iciHaïti - Sécurité routière : 35 accident au moins 77 victimes

iciHaïti - Éducation : Vers une redynamisation de l’alphabétisation


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Covid-19 : Bulletin quotidien 5 août 2020

Haïti - FLASH : Près de 1,600 haïtiens bloqués dans des camps au Panama

Haïti - Sécurité : Recrudescence de la violence et impuissance de la PNH

Haïti - Covid-19 : «Nous sommes toujours en alerte rouge» dixit le Ministre Henriquez


+ de nouvelles



Haïti - Actualité : Zapping...
14/07/2020 11:50:46

Haïti - Actualité : Zapping...
La population incendie un poste de police :
Lundi en représailles, des résidents en colère de La Boule, (Pétion-ville) ont incendié un poste de police. Ils accusent un policier d’avoir ouvert le feu sur un moto-taxi, le blessant mortellement. Selon le Ministère de la justice le conducteur du taxi-moto aurait refuser de montrer ses papiers et un agent de l'ordre aurait fait feu à bout portant sur lui...

Un bébé de 8 mois tué par balle :
Le weekend dernier, Merrydjuna Fleurimond un bébé de 8 mois a perdu la vie, victime d’une balle perdue dans le quartier de Belekou (Cité Soleil) où des affrontements armés font rage quotidiennement entre le Gang de Booklyn dirigé par « Gabriel » qui ne fait pas partit de la colation de Gangs « G9 an fanmi ak alye » qui fait affrontent les gangs armés de la coalition qui tentent de le déloger pour s’emparer de son territoire.

La mairie de Cap-Haïtien incendiée :
Lundi 13 juillet, dans la soirée des individus non identifié ont incendié la Mairie de Cap-Haïten et le Garage du Ministère des travaux, provoquant des dommages matériel considérables. Un actes criminels qui n;est pas sans rappeler l’incendie criminel du service de la fiscalité et de la comptabilité de la Mairie de Petit-Goâve dans la nuit du 8 au 9 juillet dernier https://www.haitilibre.com/article-31246-haiti-flash-la-mairie-de-petit-goave-incendiee.html

Des étudiants boursiers, de retour de Cuba :
Le samedi 11 juillet, dans le cadre d’un vol spécial une cinquantaine de ressortissants haïtiens dont des étudiants boursiers ont laissé Santiago de Cuba pour se rendre en Haïti. L’Ambassade d’Haïti à Cuba a accompagné les intéressés dans leurs démarches auprès des autorités haïtiennes et cubaines pour rendre possible ce voyage.

Météo : Chaleur excessive jusqu’au 17 :
Pour la semaine du 13 au 17 Juillet, les prévisions de plusieurs centres météorologies régionaux, prévoient le maintien de la chaleur excessive sur la majeure partie des pays de la Caraïbe, notamment en Haïti.

EDH : 3 Groupes attendent d’être connecté depuis 7 ans :
Depuis 7 ans, 3 Groupes électrogène de l’Electricité d’Haïti (EDH) attendent d’être connecté par les techniciens sur le réseau de la ville de Jérémie selon le Président Moïse.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Homme-de-Jacmel
Posté le 15/07/2020 10:31:53
La situation du pays est terrifiante et difficile! Chaque semaine, un symbole de l'État de droit est brûlé face à l'incapacité des autorités, qui semble abandonner face aux gangs et prendre la main ferme envers ceux qui n'acceptent pas cette réalité et le ministre de la Justice est limoger. L'espace gouvernemental est réduit car les gangs sont au Champs-de-Mars et continuent de se renforcer. Le pire, c'est qu'ils invitent la diapora, les anciennes autorités et les secteurs démocratiques à se joindre à eux. Ce n'est plus une révolution pro-gang mais une révolution gangster et voyoux. Défilé d'armes lourdes et dénonciateurs de droits humains, peu importe que ces gangs gâtés ne soient pas attaqués et s'ils le sont, le monde entier doit le savoir. Et les victimes? Ce n'est pas une priorité. Ils défilent avec leurs armes très lourdes sans crainte car c'est déjà la révolution et ses tours de mener avec un style gangiste. La justice, humiliée par un budget maigre, la police très surprise et l'armée attend une autre date nationale pour défiler puis se taire. Des journalistes de Charlatan font la queue pour interviewer ces gangs de «superstars» et promouvoir leur projet de patrie. C'est n'importe quoi!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n