iciHaïti - Dajabón: Un haïtien tué par un militaire dominicain

iciHaïti - Nécrologie : Décès du journaliste Sem Nonor

iciHaïti - Justice : Arrestation du présumé tueur de la policière Michel-Ange François

iciHaïti - Nécrologie : Décès de l’Agronome Moncher Elan

iciHaïti - Bilan routier hebdo : 26 accidents, au moins 59 victimes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 21 octobre 2020

Haïti - Élections : 25 parlementaires américains écrivent au Secrétaire d’État

Haïti - Économie : L’USAID aide à fournir des services financiers aux micro-entreprises haïtiennes

Haïti - FLASH : Sunrise Airways annonce la reprise des vols Port-au-Prince / Cuba


+ de nouvelles



Haïti - Social : 36 migrants haïtiens arrêtés à la frontière du Costa Rica
05/09/2020 10:39:41

Haïti - Social : 36 migrants haïtiens arrêtés à la frontière du Costa Rica
36 migrants haïtiens, qui avaient quitté un camps de rétention au Panama pour tenter de reprendre leur voyage vers les États-Unis, ont été arrêtés et détenus près de la frontière du Costa Rica, a indiqué le Service national des frontières (Senafront).

Les haïtiens qui faisaient partie d'un groupe beaucoup plus important de 639 étrangers, la plupart d’origine haïtienne étaient restés bloqués au poste d'immigration de Los Planes Gualaca, à environ 100 kilomètres de la frontière costaricaine, après la fermeture de la frontière en raison de la pandémie de coronavirus Covid-19.

Jeudi soir, la police des frontières a indiqué dans un communiqué, que les haïtiens ont résisté à leurs arrestations en jetant des pierres et autres objets sur la police qui a dû utiliser
« la force nécessaire » pour les remettre aux autorités sanitaires et plus tard les conduire vers un camp de rétention (refuge) dans la province occidentale de Chiriquí.

Rappelons que plus de 2,500 migrants sont au Panama, originaires d’Afrique, d'Inde et d’Haïti, sont bloqués dans des camps à Chiriquí et Darién près de la Colombie, où il y a déjà eu plusieurs incidents dus au fait que la plupart hésitent à continuer dans le pays en raison des rumeurs persistantes qui circulent rapportant des violences et des mauvais traitements.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n