iciHaïti - Culture : Honneur et mérite à l’artiste haïtiano-canadien Wesley Louissaint

iciHaïti - Chili : Le cinéaste Arnold Antonin reçois le «Prix Détroit de Magellan»

iciHaïti - Diaspora : Le Consulat Général d’Haïti à Paris, se rapproche des associations haïtiennes

iciHaïti - RD : Importante saisie de cigarettes de contrebande en provenance d’Haïti

iciHaïti - Justice : Déclarations tardives de naissance, aucun frais à verser


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #252

Haïti - Politique : Intervention de Moïse aux assises sur la bonne gouvernance

Haïti - FNE : 103 millions de subventions aux écoles communales, presbytérales, protestantes et épiscopales

Haïti - USA : Déclaration de la Congressiste Frederica Wilson concernant les Élections en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Jovenel Moïse veut une nouvelle Constitution avant les élections
24/10/2020 10:43:47

Haïti - FLASH : Jovenel Moïse veut une nouvelle Constitution avant les élections
Vendredi, Jovenel Moïse dans une adresse à la Nation préenregistrée et diffusée sur les ondes de la Télévision Nationale d'Haïti (TNH), a dit qu’il était urgent de doter le pays d’une nouvelle Constitution avant de parler d’élections.

Rappelant que c’est lors d’un référendum que les haïtiens décideront s’il accepte ou rejette la nouvelle Constitution « Si le peuple dit oui au cours de ce référendum, les prochaines élections seront organisées avec cette nouvelle Constitution »

Selon le Chef de l’État, la Constitution actuelle « nous divise et ne correspond pas à la réalité du pays ». Il estimet que la Constitution actuelle « est comme un pacte de corruption signé entre une catégorie de gens dans le pays » soulignant le grand déséquilibre entre le pouvoir du Parlement, l’Exécutif et le Judiciaire » et soulignant que dans la Constitution actuelle la diaspora est exclusse de la vie politique en Haïti…

Pour le Président Moïse « Le pays mérite une Constitution moderne, adaptée aux exigences et aux défis qui attendent la Nation au XXIe siècle. Nous allons conserver les bons héritages démocratiques que nous a laissés la Constitution de 1987. La nouvelle Constitution devrait être adaptée à notre culture, simple, claire, facilement applicable. […] »

Pour y arriver, Moïse a souligné que tous les acteurs doivent s’entendre sur la façon de changer la Constitution, alors que dans le même temps, l’opposition crie haut et fort qu’il n’y aura pas de dialogue avec Jovenel Moïse. Pour sa part, le Chef de l’État au contraire a confirmé que des pourparler avec des leaders importants de l’opposition et certains de ses plus farouches opposants étaient en cours depuis 3 mois, sans toutefois citer de nom…

Afin de rassurer ceux qui croient que cette nouvelle Constitution est une manœuvre du Chef de l’État pour rester au pouvoir, Moïse a déclaré « […] Aujourd’hui, je prends un engagement solennel devant le pays et le monde entier. Je ne demande pas de changer la Constitution pour jouir d’aucun avantage. Je ne serai pas candidat aux prochaines élections […] »

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Fanfan
Posté le 24/10/2020 21:08:45
Il est evident qu'Haiti a besoin une nouvelle constitution. Cette constitution que nous avons aujourd'hui fait du premier ministre et son gouvernement une marionnette du parlement. Le poste du premier doit être supprimé et remplacé par un vice président que le candidat à la président doit choisir dès sa campagne electorale. Le président pretera serment devant le peuple. Nous n'aurons besoin que de 10 sénateurs 1 pour chaque département, un seul maire par commune et un député par circonscription. Les sénateurs, les députés et les maires auront un mandat de 5 ans. L'immunité parlementaire doit être supprimé. Pour être candidat à un poste electif, au minimum un diplome de license dans un domaine quelconque avec expérience de travail vérifiable doit être exigé. Pour être diplomate, il faut avoir une maitrise de l'anglais ou de l'Espagnol et un master degre en relation international, droit ou en marketing.
Jaguar
Posté le 24/10/2020 19:57:42
Ce n'est pas a monsieur Moise de vouloir une nouvelle constitution, mais le peuple haitien qui devrait avoir leurs mots dire pour l'elaboration d'une constitution: Je veux parler des vrais representants de notre nation comme: Les parlementaires, les universitaire, les juges, les magistrats, les membres de la societe civile et tous ce qui partagent la vie nationale: Le Martiniquais a vie avait fait sa propre constitution, mais cette fois-ci, nous n'allons pas laisser cela se faire a nouveau, le pays etant notre bien et non celui de la famille Moisienne...
Homme-de-Jacmel
Posté le 24/10/2020 14:30:06
Ce serait évidemment très sain et judicieux pour le pays. Certains changements seraient très utiles à introduire: Rouvrir Teleco, les Magazins de l'État, la Minauterie, le Ciment d'Haïti et les nationaliser. Interdictions de ports privés et les nationaliser ... Les décharges seront de la responsabilité de la justice, l'immunité parlementaire peut être levée par la justice et que les parlementaires n'ont plus le contrôle pour ratifier les chefs militaires et de police. Élimination du poste Premier ministre et aussi que les parlementaires n'ont pas de mains pour le service diplomatique, le cabinet ministériel et se consacrent uniquement aux lois. Le président doit être le commandant en chef de l'armée comme toutes les démocraties. Rouvrir le service Anti-Gangs, les léopards, Casernes Dessalines et Recherches Criminelle il y en a trops dans le pays avec cravattes. Enfin, avoir des préfets comme en France. Alors la Renaissance!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n