iciHaïti - Culture : Honneur et mérite à l’artiste haïtiano-canadien Wesley Louissaint

iciHaïti - Chili : Le cinéaste Arnold Antonin reçois le «Prix Détroit de Magellan»

iciHaïti - Diaspora : Le Consulat Général d’Haïti à Paris, se rapproche des associations haïtiennes

iciHaïti - RD : Importante saisie de cigarettes de contrebande en provenance d’Haïti

iciHaïti - Justice : Déclarations tardives de naissance, aucun frais à verser


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #252

Haïti - Politique : Intervention de Moïse aux assises sur la bonne gouvernance

Haïti - FNE : 103 millions de subventions aux écoles communales, presbytérales, protestantes et épiscopales

Haïti - USA : Déclaration de la Congressiste Frederica Wilson concernant les Élections en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Politique : L’Office de la Protection du Citoyen favorable à une nouvelle Constitution
29/10/2020 10:09:46

Haïti - Politique : L’Office de la Protection du Citoyen favorable à une nouvelle Constitution
Considérée par plus d'un, comme une source d'instabilité pour le pays après 33ans d'expérimentation, la Constitution de 1987 a suscité et suscite encore beaucoup de controverses qui se sont intensifiées suite a l’annonce de l’adoption éventuelle d'une nouvelle Constitution.

Sur ce constat, l'Office de la Protection du Citoyen (OPC), a organisé en août dernier un Forum multisectoriel de 2 jours (12-13 août) sur la « Réforme constitutionnelle et le régime politique en Haïti ».

Au moment de lancer ce forum, Renan Hédouville le Protecteur du Citoyen a été clair « L’OPC n’a pas pour le moment d’idées préconçues quant à la façon de voir la Constitution […] Cependant, en tant qu’Institution Nationale des Droits de l’Homme, nous croyons fermement que quelque soit le cas de figure envisagé, il faut sauvegarder les acquis démocratiques »

Pendant ces deux jours des hommes et des femmes de loi, des universitaires, des acteurs politiques, des défenseurs des droits humains, des membres de la société civile, ont présenté leur lecture quant à une réforme de la Constitution, un sujet d’actualité. Parmi eux, Me René Magloire, Me Dilia Lemaire, Me Noé Massillon, Me Monferrier Dorval, Me Ikenson Édumé, Me Kebreau Zamor, Me Patrick Pierre Louis. Les professeurs Hérold Toussaint, Victor Benoit, Edelyn Derismond, pour ne citer que ceux-là.

Les actes du forum, ont été présentés aux autorités du pays et à différents secteurs de la vie nationale. Un document synthès a éré remis au Chef de l’État qui a promis d’utiliser ce document, ainsi que les autres reçus précédemment, au moment opportun.

Les avis sont partagés sur l’opportunité de la réforme constitutionnelle

En effet, des prises de position de diverses couches sociales se sont multipliées sur cette épineuse question de réforme constitutionnelle. Si pour certains secteurs, la recherche d'un minimum de consensus est indispensable en raison de la crise sociopolitique, pour beaucoup d'autres, l'adoption d'une nouvelle constitution adaptée à la réalité politique, économique et sociale d'Haïti doit être placée au cœur des priorités du moment avant la tenue prochaine des élections. Toutefois, ils encouragent les parties prenantes à orienter le processus vers la consolidation des acquis démocratiques, la consécration des droits fondamentaux de la personne sans discrimination et l'intégration effective de la diaspora haïtienne dans les affaires politiques du pays.

Dans cet esprit, l'Office de la Protection du Citoyen réitère sa recommandation quant à la mise en place d'un comité spécial composé d'experts multidisciplinaires et de personnalités crédibles afin de se pencher sur un éventuel avant-projet d'une nouvelle Constitution.

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 29/10/2020 19:58:53
Une nouvelle constitution oui, mais en 2022 apres le mandat de monsieur Moise. Je ne vois pas pourquoi le temps presse pour avoir une nouvelle constitution. La constitution que nous voulons, va devoir etre faite sans l'implication du pays que l'on connait, mais strictement par les citoyens haitiens, nous ne voulons pas une dictee par les vautours etrangers...
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n