iciHaïti - Sécurité : La PNH a repoussé la tentative de réinstallation d’un gang à Mahotière et Waney

iciHaïti - Suisse : Bientôt des bourses d’études de niveaux doctoral et post-doctoral pour les haïtiens

iciHaïti - Nécrologie : Le saxophoniste Raoul Guillaume est décédé

iciHaïti - Pétion-ville : 2 braqueurs abattus pas la police

iciHaïti - Nécrologie : Une jeune légende des arts plastiques nous a quitté


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #255

Haïti - Éducation : Vers un partenariat visant à soutenir les masters et doctorats offerts par la France

Haïti - Kidnapping : Grève de protestation dans le système de santé

Haïti - FLASH : Nouvelles mesures pour entrer et sortir de la République Dominicaine


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Note sur la Politique monétaire de la BRH (4e trimestre 2020)
02/11/2020 08:49:24

Haïti - Économie : Note sur la Politique monétaire de la BRH (4e trimestre 2020)
La conjoncture économique internationale au 4ème trimestre de l’exercice fiscal 2019-2020 (juillet-septembre 2020) a continué d’être marquée par les effets de la pandémie de covid-19. Ainsi aux États-Unis, s’il est vrai que les données disponibles font état d’un rebond de l’activité économique, cette dernière demeure de loin inférieure aux niveaux d’avant crise. Pour la Zone Euro, on peut déjà s’attendre à un troisième trimestre de croissance négative. Parallèlement, la pandémie continue de faire sentir ses effets en République dominicaine, portant ainsi la banque centrale à assouplir sa posture. Par contre, sur le marché international, les cours des produits de base ont légèrement remonté par rapport aux creux atteints au plus fort de la première vague de la pandémie.

En Haïti, une légère reprise de l’activité économique a été constatée par rapport aux trois trimestres précédents. Ce développement est imputable à un nombre de cas de covid-19 plus faible qu’anticipé, au retour à l’horaire régulier de fonctionnement dans différents secteurs et à la réouverture du pays au trafic aérien international. De plus, cette timide reprise a été facilitée par la bonne tenue des transferts et une amélioration des conditions pluviométriques depuis la mi-août.

Toutefois, certains secteurs notamment le tourisme et la sous-traitance continuent de pâtir d’une faible demande externe induite par la pandémie. De plus, les activités commerciales dans plusieurs régions du pays continuent de souffrir d’un climat socio-politique incertain et dans le cas particulier de la zone frontalière avec la République Dominicaine, de la fermeture des marchés binationaux.

Concernant l’évolution des prix, la forte dépréciation de la monnaie nationale jusqu’au mois d’août, les ruptures engendrées par la situation sécuritaire dans les circuits de commercialisation et le niveau relativement important du financement monétaire ont contribué à maintenir l’inflation à un niveau élevé. Ainsi, la variation de l’Indice du Pri à la Consommation (IPC) en glissement annuel s’est située au-dessus de 20% pour l’ensemble des mois de l’exercice, jusqu’à juillet où elle a atteint 25,7% avec une inflation mensuelle moyenne de 2% sur cette même période. Les prix ont toutefois commencé à décélérer à partir du mois d’août à la faveur de l’appréciation significative de la Gourde.

Pour en savoir plus Téléchargez la Note intégrale de la BRH (13 pages, PDF) : https://www.haitilibre.com/docs/note_polmon4t20.pdf

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Robby 1975
Posté le 03/11/2020 18:22:49
Bonsoir, je suis avec attention le developpement de notre economie, qui est totalement en dessous des attentes de l'anneé fiscale. Certe, on peut comprendre que la pandemie a jouer un grand role dans sa descente desastreuse mais IL faut surtout parler de l'insecurite criante qui ronge le pays depuis tantot plus d'un an. J'ai une segestion á faire. Je sais que l'etat l'intention d'injecter 150 000 000 sur le marché, IL a deja injecter 52 000 000. Pouquoi ne pas subventionner les produits de premier necesité pour permettre á la population de survivre parce que malgré l'injection de 52 000 000 de dolars sur le marché rien n'a change, et nous autres de l'international cela devient plus difícil pour nous lorsque nous devons envoyer de l'argent pour notre famille. Ex je vis au Chili j'ai 85 000 pesos pour envoyer 100$us a ma mere, quand IL arrive en Haití IL ne vaut rien parce que les produits sont chers.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n