iciHaïti - Sécurité : La PNH a repoussé la tentative de réinstallation d’un gang à Mahotière et Waney

iciHaïti - Suisse : Bientôt des bourses d’études de niveaux doctoral et post-doctoral pour les haïtiens

iciHaïti - Nécrologie : Le saxophoniste Raoul Guillaume est décédé

iciHaïti - Pétion-ville : 2 braqueurs abattus pas la police

iciHaïti - Nécrologie : Une jeune légende des arts plastiques nous a quitté


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #255

Haïti - Éducation : Vers un partenariat visant à soutenir les masters et doctorats offerts par la France

Haïti - Kidnapping : Grève de protestation dans le système de santé

Haïti - FLASH : Nouvelles mesures pour entrer et sortir de la République Dominicaine


+ de nouvelles



Haïti - Économie : Au MHAVE ont parle d’investissements de la diaspora au pays
06/11/2020 10:03:30

Haïti - Économie : Au MHAVE ont parle d’investissements de la diaspora au pays
Jeudi 5 novembre, sur invitation de Louis Edner Gonzague Day, Ministre des Haïtiens Vivant à l’Étranger (MHAVE), s’est tenue une première réunion de prise de contact, en vue de la formation d’un Comité qui sera responsable de l’élaboration d’un document Intitulé « Stratégie d’attraction des investissements de la diaspora en Haiti »

Ce Comité sera composé de représentants de divers Ministères incontournables á la conception de ce document (Commerce, Agriculture Tourisme et Économie) dont les représentants étaient présent

Pour débuter cette série d’échanges, le Ministre du MAHVE a expliqué l'importance d'une telle rencontre visant à doter son Ministère d'une stratégie pouvant faciliter et garantir les investissements de la diaspora haïtienne dans la mère Patrie soulignant que le secteur agricole sera priorisé vu la dépendance alimentaire du pays.

Les participants qui ont pris part à cette première séance ont conseillé au Ministre Day d'élaborer un cadre légal permettant de protéger les investissements de la Diaspora haïtienne. De plus ces Ministères s’accordent sur un accompagnement du MHAVE dans tout le processus d'investissement de la Diaspora afin d’identifier les zones de financement ou d’investissement et ensuite sécuriser ces zones pour empêcher qu'elles soient l'objet d’expropriation.

Les participants ont souhaité également que l'on invite la Diaspora à participer à toute la chaine de valeur (production, transformation, distribution) qui sera introduite dans ce projet du Ministre Day dans un « Cahier d’investissement de la diaspora » qui devra être finalisé dans un bref délai afin de proposer à la Diaspora une alternative d'investissement avec toutes les conditions requises du secteur qu’ils auront choisi.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Vladmyr
Posté le 08/11/2020 12:17:25
Haiti n'est pas prête et ni préparé pour des investissements. On n'a même pas des lois claires qui facilitent le processus d'investissement. Dans l'ordre des choses, l'investissement est défini comment dans ce pays? Defint-on l'investissement pour le développement des différents secteurs? Est ce dans le but de création d'emploi dans le but de former des mains d'oeuvres qualifiées où est ce dans le but de permettre à un secteur de s'enrichir ? Tout, pour vous dire qu'il y a un ensemble de facteurs à réunir ensemble sinon, on tombera les chaos. On ne peut pas inviter des gens à venir risquer les fruits de leur travail ardure dans un pays où le système politique n'existe pas ou est nul. On est totalement tendu vers le néant car la qualité et l'utilité d'un système politique définit le pays et les créneaux de son développement. Un pays existe quand il y a un système politique bien défini, sinon c'est du n'importe quoi comme on voit en Haïti. On peut appeler ce pays, une tête sans cerveau. Quand le cerveau n'est pas présent, on n'est pire que des fous. Espérant qu'un jour viendra où le cerveau retournera à sa place et commencera à penser comme un pays. Autant que le cerveau qui est étroitement lié avec le système politique n'est pas mis à sa vraie place, on restera toujours dans la mêlée. Il y a un temps pour chaque chose a dit le sage Salomon, pensons y car nos temps sont comptés.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n