Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





iciHaïti - Insécurité : Note de Sympathies de l’Association des Industries d'Haïti

iciHaïti - Hebdo-route : 25 accidents, au moins 71 victimes

iciHaïti - FNE : Suivi des travaux de construction du Lycée de Frères (nouveau secondaire)

iciHaïti - Sondage : Plus de 80% des dominicains approuvent la construction d’un mur ou d’une clôture à la frontière

iciHaïti - Migration : 91 haïtiens expulsés du Mexique


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #459

Haïti - FLASH : La vie de près de 86,000 enfants haïtiens de moins de 5 ans menacée

Haïti - ONU : L’insécurité élevée en Haïti évoquée à Genève

Haïti - FLASH : La 3ème vague a déjà tué 129 personnes


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Violent affrontement entre haïtiens et forces de l’ordre péruviennes
18/02/2021 09:20:57

Haïti - FLASH : Violent affrontement entre haïtiens et forces de l’ordre péruviennes
Un groupe de près de 400 migrants, pour la plupart haïtiens (hommes, femmes et enfants), bloqué depuis le 12 février au Pont de l’intégration, qui relie la ville brésilienne d'Assis, dans l'État d'Acre, à la région péruvienne de Madre de Dios, veulent traverser la frontière avec le Mexique comme destination finale.

Toutefois, le Pont de l’intégration qui sépare les deux pays, est fermé depuis mars 2020 afin de prévenir la propagation du Covid-19 et contrairement a une rumeur qui laissait croire que le Pérou, aux dates du carnaval brésilien, ouvrirait sa frontière, les autorités péruviennes ont démenti et ont au contraire envoyé des renforts à la frontière (policiers et soldats armés).

Des bénévoles, d’Assis ont installé des tentes et apporté de la nourriture au groupe d’haïtiens qui comprend de nombreux enfants et des femmes enceintes a expliqué le Porte parole du bureau du maire d’Assis.

Dimanche 14 février, Jerry Correia le Maire d’Assis a rendu visite aux haïtiens et déclaré « la situation est chaotique et dramatique en raison de la forte présence d'enfants et du refus catégorique des haïtiens de retourner dans les abris ». Il a affirmé avoir rencontré le Gouverneur de Madre de Dios, Luis Hidalgo, afin que les autorités péruviennes autorisent l'entrée et le transit des haïtiens sur leur territoire, mais la situation est devenue plus complexe après que l’État d’Acre soit entré dans sa phase la plus restrictive en raison du Covid-19…

Mardi, exaspéré d’attendre, les haïtiens ont traversé de force la frontière « […] Ils ont rompu le cordon de sécurité et sont entrés sur le territoire péruvien […] en jetant des pierres et des bouteilles sur les forces de l'ordre » a déclaré le Colonel Jorge Barrera Chef de la police locale « […] ils n’ont pas tenu compte de l’appel au calme pour résoudre la situation […] Ils ne comprennent pas, ils sont violents, nous avons voulu discuter avec eux pour qu'ils se retirent de la frontière, sans résultat […] ».

Les policiers sont passés à l’offensive et repris le contrôle de la situation à coups de matraques et de gaz lacrymogène. Finalement, les haïtiens ont été retournés en fourgonnette sur le territoire brésilien.

Le Colonnel Barrera qui déplore ces violences a déclaré aux médias que la solution était entre les mains des Ministères des Affaires étrangères du Pérou et du Brésil et qu’il n’avait fait que suivre les ordres.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n