Cliquez pour télécharger l'Avant-projet de Constitution





iciHaïti - Campus Henry Christophe : Restructuration et réorganisation du Conseil de Gestion

iciHaïti - UNESCO : Vers l'inscription du Rara sur la «liste du Patrimoine Culturel Immatériel nécessitant une sauvegarde urgente»

iciHaïti - Jérémie : Lancement de la table de concertation contre les violences de genre

iciHaïti - PNH : Échange de tirs, 3 arrestations, 1 blessé

iciHaïti - Concours : 46ème Édition du Prix littéraire Henri Deschamps est lancé


+ de nouvelles


Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #388

Haïti - Politique : Plus de 230,000 nouveaux électeurs inscrits en 1 mois

Haïti - Enseignement supérieur : Barbancourt s’engage à soutenir le programme HELP de bourses universitaires

Haïti - Santé : L'USAID forme 2,500 agents de santé

Haïti - Insécurité : L'Église victime de kidnapping


+ de nouvelles



Haïti - Ultimatum : Le secteur de l’éducation sous la menace d’une nouvelle grève
15/03/2021 10:55:59

Haïti - Ultimatum : Le secteur de l’éducation sous la menace d’une nouvelle grève
Samedi 13 mars le Syndicat des employés du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle (SEMENFP) a lancé un ultimatum au Gouvernement pour délivrer les cartes de débit promis aux employés du ministère de l’Éducation d’ici le 29 mars 2021. Les grévistes exigent également le respect du principe du « à travail égal, salaire égal » et dénonce le fait que les employés des services départementaux ayant le même statut et les mêmes qualifications reçoivent un salaire inférieur à leurs collègues de la capitale.

Bien que le syndicat reconnaissent que le processus de délivrance des cartes de débit est en cours, Marie-Antoinette Médor, porte-parole du syndicat déplore un retard de plus de trois mois « Ils nous traitent comme des parents pauvres »

Le syndicat menace d’entrer en grève le 29 mars si leurs revendications ne sont pas satisfaire Nous serons à nos postes, mais nous ne travaillerons pas tant que les cartes de débit ne seront pas livrées, a assuré la syndicaliste mettant en garde le gouvernement qu’un nouvel arrêt de travail ajoutés à la crise socio-politique et à la crise sanitaire, mettrait en péril le développement de l'éducation à tous les niveaux…

Déjà en février, les syndicats d'enseignants se sont joints à l'appel à la grève d'autres structures contre l’insécurité pour protester que l’insécurité viole les droits des étudiants.

« Dans diverses régions du pays, les enfants ont été contraints de rester à la maison. C'est une attaque contre les droits à l'éducation. Nous attendons la réponse de la société pour forcer les autorités gouvernementales à assumer leur responsabilité dans l'éducation des jeunes » a déclaré Magalie Georges, syndicaliste et enseignante de carrière, également Secrétaire Générale de la Confédération nationale des éducatrices et éducateurs d'Haïti (CNEH).

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n