Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Politique : Installation du nouveau Secrétaire Général du Conseil des ministres

iciHaïti - COVID-19 : Le variant Delta détecté en Haïti

iciHaïti - FIFA Classement mondial : Haïti 87e avance de 3 places

iciHaïti - Séisme : Plus de 1 million de m3 d’eau potable produit par la France

iciHaïti - RD : 3,398 haïtiens illégaux rapatriés en Haïti en 10 jours


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #546

Haïti - COVID-19 : L’OPS juge «totalement inacceptable» le faible taux de vaccination en Haïti

Haïti - FLASH : Démission du juge d'instruction en charge du dossier de l’assassinat de Me Monferrier Dorval

Haïti - Justice : Appel téléphonique avec Badio, le P.M. ne s’en souvient pas


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Moïse déclare l’État d’urgence dans plusieurs zones du pays
18/03/2021 10:28:40

Haïti - FLASH : Moïse déclare l’État d’urgence dans plusieurs zones du pays
Dans le journal officiel Le Moniteur Spécial N°18 Jovenel Moïse à publié un décret adopté par le Conseil des Ministres, instaurant l'État d'Urgence dans les zones de Village de Dieu ; Grand-Ravine ; de Delmas 2 ; de Savien, dans la Petite Rivière de l'Artibonite et dans toutes les autres zones rouges identifiées par le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), pour une période d'un mois renouvelable « L’état d’urgence est institué dans les zones gangstérisées pour un mois, durant lequel certains droits peuvent être suspendus dans les quartiers concernés afin de permettre à la PNH de reprendre le contrôle de la situation, » a précisé Renald Lubérice, Secrétaire général du Conseil des Ministres.

Le décret défini l’État d’urgence comme étant « […] une situation dans laquelle s’applique un régime restrictif de certaines libertés fondamentales et des pouvoirs exceptionnels de l’exécutif qui se justifient par une situation de catastrophe naturelle avérée ou imminente, d’attaque terroriste ou d’atteinte grave à l’ordre public défiant les forces de l’ordre et mettant en péril la sécurité nationale et qui requiert l’adoption de mesures urgentes. »

Le décret précise que « […] toute attaque terroriste, toute guérilla, toute occupation ou tout contrôle de partie du territoire par des groupes, bandes ou corps armés interdits par la Constitution et par la loi […] » est considéré comme une atteinte grave à l’ordre public mettant en péril la sécurité nationale

Selon l’article 6 du décret « Pendant l’état d’urgence, et par dérogation aux normes en application, le gouvernement est habilité à agir en vertu de l’acte instaurant l’état d’urgence. Il prend toutes mesures jugées utiles y compris l’appel à la solidarité internationale. Dans ce dernier cas, les interventions se font selon les règles de droit international et la loi nationale […] »

Ce décret permet également au Gouvernement d’ordonner entre autres la fermeture d’établissements dans les zones concernées et l’évacuation des personnes de tout ou partie des zones concernées…

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 18/03/2021 12:08:50
Mr Jovenel Moise parle trop, il faut agir tout suite, si l'armée haïtienne ne peut pas contrôler la situation, il faut faire appel aux forces étrangères, USA, ONU... Haiti ne peut plus continuer ainsi.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n