iciHaïti - Agriculture : Urgence de reprendre les exportations de mangues vers les USA

iciHaïti - PNH : Offrande florale aux policiers tués en devoir (Vidéo)

iciHaïti - FLASH : 511 nouveaux passeports disponibles pour livraison (Santiago, RD)

iciHaïti - Rep. Dominicaine : Plus de 300,000 haïtiens rapatriés en Haïti

iciHaïti - Nécrologie : Décès du Professeur Henry Robert Sterlin


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - 29e anniversaire PNH : Message du Premier Ministre Conille

Haïti - AVIS : CMA CGM hausse des tarifs pour les cargaisons destinées à Haïti

Haïti - FLASH : Investiture du Premier Ministre et de son Gouvernement (vidéo + discours P.M.)

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : Récolte de printemps 2011, inférieure à la moyenne
08/07/2011 09:48:22

Haïti - Agriculture : Récolte de printemps 2011, inférieure à la moyenne
Les pluies qui tombent généralement avant la fin du mois de mars, n'ont pas commencé avant la mi-avril, dans certains départements tels que le Sud-Est, le Nord-Est, l’Ouest et le Nord-Ouest. Selon le Système d'alerte précoce contre la famine (FEWS NET), la récolte du printemps, qui fournit généralement 60 % de la production agricole annuelle, devrait être inférieure à la moyenne et avoir des conséquences sur la situation de la sécurité alimentaire.

En raison de la raréfaction des approvisionnements en produits agricoles locaux, une augmentation de 9,5 % des prix des denrées alimentaires, à l'exception du riz, et une hausse continue du taux d'inflation sur les marchés locaux depuis octobre 2010, le pouvoir d'achat des familles à faibles revenus a diminué. Parmi les mécanismes d’adaptation adoptés par les ménages vulnérables, figurent la réduction du nombre de repas quotidiens, des portions alimentaires et la diversité alimentaire, explique le Cluster alimentation.

Les pluies récentes ont été bénéfiques aux activités agricoles, mais elles ont également déclenché des flambées de maladies liées à l'eau telles que le paludisme et le choléra. Ceci aura un impact sur la situation de la sécurité alimentaire. Les ménages touchés sont susceptibles d'être moins productifs et de dépenser leurs maigres ressources financières en frais de santé. Les ménages pauvres vivant dans les camps sont plus vulnérables à l’impact des inondations, et l'on s'attend à ce qu’ils soient confrontés à une insécurité alimentaire de niveaux modérés à sévères en juin et juillet et ce jusqu’à la récolte du printemps en août-septembre

En préparation à la saison des ouragans, le Ministère de l'agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (MARNDR), la Coordination nationale de la sécurité alimentaire (CNSA), en coordination avec la FAO et d'autres partenaires, élaborent un plan d'urgence pour les zones rurales exposées aux inondations. Le plan visera à limiter l'impact des intempéries sur le bétail et les cultures afin que la production puisse reprendre rapidement.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n