iciHaïti - Humanitaire : L’Europe débloque 200,000 euros additionnels

iciHaïti - Education : Inscriptions en ligne des candidats aux examens

iciHaïti - Sécurité : Nouveau couvre-feu

iciHaïti - Football : Examen pour la Licence d'Agent FIFA de Joueurs

iciHaïti - Économie : Reprise timide des activités portuaires


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - FLASH : Les ouragans et la violence des gangs augmentent les risques de famine pour les enfants haïtiens

Haïti - FLASH : La NOAA prévoit une saison des ouragans supérieure à la normale

Haïti - FLASH : Bonne nouvelle pour les 44,000 haïtiens qui ont un statut de résident temporaire au Canada

Haïti - Actualité : Zapping…


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Mariano Fernández de la Minustah a rencontré le Président du Sénat
08/07/2011 15:11:33

Haïti - Politique : Mariano Fernández de la Minustah a rencontré le Président du Sénat
Après le Président Michel Joseph Martelly et le Premier ministre sortant, Jean-Max Bellerive, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti et chef de la Minustah, Mariano Fernández Amunátegui, a rencontré, hier jeudi 7, Rodolphe Joazile, le Président du Sénat.

M. Fernández a qualifié sa visite au Parlement d’« importante » et de « positive ». Le Représentant spécial du Secrétaire général a saisi cette opportunité pour réitérer l’engagement de la Minustah aux côtés des autorités du pays et rappelé le mandat de la Mission qui est de « travailler avec les institutions haïtiennes pour l’instauration d’une démocratie plus forte ».

Le Président du Sénat, se référant à l'absence de gouvernement, a estimé qu’un « Pacte de gouvernabilité » était nécessaire afin que « le pays aille de l’avant » et que le Président Martelly puisse gouverner. Le Sénateur, qui est d’avis que la MINUSTAH ne devrait pas rester « indéfiniment » en Haïti, souhaite un « retrait graduel » et « planifié » de la Mission, parce que, dit-il, « il n’y a pas encore de stabilité » il croit également nécessaire que soit engagée « une réforme des institutions politiques et des forces de sécurité ».

Evoquant « la situation compliquée » reflétée par l’attente de la formation d’un gouvernement, le Sénateur Rodolphe Joazile a assuré que le « Parlement, haut lieu privilégié regroupant toutes les sensibilités, peut jouer un rôle » dans le sens d’un dénouement positif. Il craint toutefois qu’une crise ne naisse du blocage en cours, et propose que « toutes les forces politiques se réunissent et prennent des engagements réciproques pour que le calme et la stabilité reviennent ».

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


509
Posté le 08/07/2011 16:06:08
Messieurs les parlementaires, la seule chose que le peuple haitien vous demande c'est le retrait pur et simple de la force d'occupation qui foule le sol haitien sans apporter une vrai solution aux problèmes du pays. L'insécurité bat toujours son plein dans le pays. L'instabilité politique empêche la diaspora d'investir en Haiti parce que le climat n'est pas favorable. Nous demandons à l'envoyé spécial des Nations Unies de remplacer les chars par des engins agricoles, par des tracteurs et des ingénieurs.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2024
Haitilibre.com -n