Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





iciHaïti - Internet : Lancement du réseau social haïtien «Zanmi»

iciHaïti - Mexique: Un autocar de migrants haïtiens se renverse, au moins 33 victimes

iciHaïti - République Dominicaine : Plus de 70,000 haïtiens de retour au pays en un mois

iciHaïti - Nécrologie : Décès du Professeur Tony Cantave

iciHaïti - Kidnapping : La PNH libère 3 otages des mains de leurs ravisseurs


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping…

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #455

Haïti - FLASH : Le CFI recherche des projets commercialement viables qui ont besoin de capitaux

Haïti - Diplomatie : La Chine bloque une résolution des USA sur Haiti

Haïti - Insécurité : Situation en Haïti, rapport de l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : La Police de Miragoâne se comporte comme des bandits
08/05/2021 08:42:23

Haïti - FLASH : La Police de Miragoâne se comporte comme des bandits
Dans une note en créole acheminée à la Rédaction du journal de radio Préférence FM de Petit-Goâve, le bureau du Conseil d'Administration communale de la Deuxième Plaine, dresse le bilan des dégâts commis par des policiers de Miragoâne le 29 avril dernier, bilan réalisé sur constat d’un juge de Paix pour une évaluation objective des faits.

Selon les autorités communales, la Police du département de Nippes a tiré à balles réelles et lancé des grenades lacrymogènes en direction d'une population qui érigeait des barricades sur la voie publique en vue de réclamer la libération du coordonnateur du cartel, Monsieur Wilkenn Dicette.

Marvens, un petit garçon de 7 ans, a reçu une balle à la cuisse et la victime reçoit actuellement des soins dans un hôpital de la capitale.

Les policiers ont battu puis arrêté plusieurs jeunes garçons non violents devant leur domicile. Ils ont incendié 3 motocyclettes et endommagé d'autres à coups de machettes. Ils ont également endommagé environs 6 automobiles garées respectivement sur la cour de leur propriétaire.

Des agents de la PNH ont incendié plus de 30 tréteaux de marchandes dans différentes localités : « Maché mango », « Bazil », La Madeleine et Cuperlier . Ils ont abattu des têtes de bétail : 2 boeufs, 2 chèvres et 1 cochon.

Ils ont ouvert le feu sur des maisons de la zone dont les murs gardent la trace des impacts de balles. Certains policiers ont pénétré dans les domiciles des paysans de Deuxième Plaine, abîmé les ustensiles de cuisine et jeté à terre des provisions alimentaires.

Le Bureau du Conseil d'administration de la Deuxième de Petit-Goâve demande aux autres autorités étatiques de se pencher sur la situation de la 2eme section. « Nous en avons marre des actes arbitraires que nous subissons de la part des Policiers du Département de Nipppes. Nous sommes confrontés à ce problème depuis l'installation de M. Muscadin comme Commissaire du Gouvernement près le Parquet du Tribunal de Première instance de Miragoâne. Nous en profitons pour demander aux dirigeants concernés si Deuxième Plaine fait partie de Miragoane ou de Petit-Goâve ? […] » conclut cette note partant la signature de Wesly Léandre, assesseur du CASEC de la 2ème Section de Petit-Goâve.

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-33621-haiti-insecurite-vendredi-soir-sanglant-a-petit-goave.html
https://www.icihaiti.com/article-33588-icihaiti-petit-goave-la-rn2-bloquee-les-passagers-en-provenances-du-sud-lancent-un-sos….html

HL/ HaïtiLibre / Guyto Mathieu (Correspondant Petit-Goâve)

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


jean
Posté le 10/05/2021 09:43:45
La population doit laisser la police faire son boulot et de ne pas servir de bouclier aux bandits.On se rappelle de la complicité de la population avec les bandits au village de dieu. Monter une barricade sur une unique route nationale, la police ne peut pas laisser faire. La police doit se débarrasser de ses mauvaises graines certes, mais doit retrouver son autorité en berne. Les juges doivent faire aussi leur boulot contrairement à cette population toujours prête à faire justice elle même si ce n'est par les réseaux sociaux.
Jaguar
Posté le 09/05/2021 07:35:27
[Hors sujet] Il faut tout faire pour mettre fin a la brutalite de ces policiers dont le role est de servir et de proteger, proteger les vies et les biens, non les detruire. Il faut imperativement proceder a la reforme de cette institution qui devrait travailler sous les ordres de la justice en tant qu'une vraie Polie judiciaire et non suivant les directives de l'executif. Un nettoyage en profondeur defrait s'operer pour se debarasser des elements sans education et virulents de cette institution et garder ceux qui savent leurs role au sein de notre societe, et qui savent que la police est un organe de relation sociale qui requiert une complicite cordiale entre les policiers et les citoyens. Policiers, ne laissez pas des imbecile sans culture et sans esprit du patriotisme vous obliger a ternir votre image de dignes et honorables citoyens, nous avons besoin de vous, et vous de nous sur le meme bateau!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n