Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





ici-Haïti - M3E : La lauréate de la 1ère édition du Concours de Pitch de vente est...

iciHaïti - RD : La construction de la clôture frontalière pourrait débuter en octobre 2021

iciHaïti - Insécurité : Note de Sympathies de l’Association des Industries d'Haïti

iciHaïti - Hebdo-route : 25 accidents, au moins 71 victimes

iciHaïti - FNE : Suivi des travaux de construction du Lycée de Frères (nouveau secondaire)


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #460

Haïti - Insécurité : Rapport de situation humanitaire #1 de l’OCHA

Haïti - Politique : Le Vietnam soutien l’organisation d’élections dans un environnement pacifique

Haïti - FLASH : Les USA feront don de vaccins à Haïti


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Violence extrême, 4 policiers battent à mort un citoyen haïtien
13/05/2021 10:24:03

Haïti - FLASH : Violence extrême, 4 policiers battent à mort un citoyen haïtien
Mercredi 12 mai 2021, Léon Charles, le Directeur Général a.i. de la Police Nationale d’Haïti (PNH) à fait le point ,« sur l'incident malheureux survenu » à Ouanaminthe, où lors de l’intervention d’une patrouille de l'Unité Départementale de Maintient d'Ordre (UDMO) et de policiers administratifs un jeune homme, Peguy Siméon 31 ans marié et père de deux enfants, lors d’une intervention particulièrement violente, à trouvé la mort dans des conditions atroce.

Rappel des fait : Peguy Siméon avait été déporté de République Dominicaine et sans argent tentait de rejoindre sa famille à Saint-Raphaël en s’installant sur la toit d’un bus de pèlerins qui, inquiet ont alerté la police.

Les policiers ont finalement délogé Peguy Siméon du toit en le jetant du haut du bus avant de le frapper sévèrement au sol dans un déchainement de violence incompréhensible. Transporté d’urgence dans un hôpital à Ounaminthe Peguy Siméon n’a pas survécu a ses blessures.

Fritz Saint-Fort, le Commissaire divisionnaire et Directeur Départemental de la Police Nationale d’Haïti du Nord-Est reconnait « que la victime, jusqu’à preuve du contraire, n’était ni armée, ni ne représentait une menace imminente mettant en danger la vie des agents ». Il explique que les mesures ont été prise après s’être rendu compte que le rapport des policiers concernés ne correspondait pas à la réalité, et après avoir visionné une vidéo montrant la bastonnade. Il a indiqué que les 4 policiers identifiés sur la vidéo ont été mis en isolement au Cap-Haïtien tandis que d’autre policiers présent sont interrogés.

Fritz Saint-Fort informe que les responsabilités seront fixées, précisant que la PNH ne dote pas les policiers de batte de baseball comme on le voit sur les images vidéo, dont l’usage sera une circonstance aggravante soulignant qu’outre des sanctions administratives il y aura des sanctions pénales puisqu’il y a eu mort d’homme.

Réagissant a cet acte barbare dont les vidéos sont devenu virale sur internet, l'Office de la Protection du Citoyen, exprime son indignation suite à la mort violente de Péguy Siméon le dimanche 9 mai à Ouanaminthe et exige une enquête rapide sur ce dossier et demande que des sanctions soient prises à l'encontre des auteurs de ce cas flagrant de violations des droits humains.

De son côté à la Direction Général de la PNH qui qualifie cet incident de « regrettable » déplore de tels agissements qui ternissent l'image de l'institution. Précisant que l'inspection générale du Nord s'est saisie d'office du dossier, que 4 policiers ont été placés en isolement et 3 autres en mesures conservatoires en attendant que leurs dossiers soient transféré au Commissaire du Gouvernement de la Juridiction de Fort Liberté pour les suites judiciaires

SL// HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


yfed302
Posté le 14/05/2021 09:10:53
La brutalité policière a toujours été l'apanage de nos agents depuis des lustres. Il faut aussi comprendre qu'il ne sont pas entrainés adéquatement. Soyons raisonnables, fallait-il la mort d'un homme dans de si atroces circonstances pour nous faire comprendre que notre service de police mérite d'être modernisé? Non. En fait, le problème de la police doit être considéré globalement avec l'état du pays tout entier. Il paraît donc que dans notre pays, tout est à faire ou à refaire.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n