iciHaïti - Sécurité : Arrestation d’une concubine de «Luckson», Chef du gang de Savien

iciHaïti - Racketteurs : Digicel et MonCash condamnent et mettent en garde

iciHaïti - Football : Camp de base des Grenadières en Australie

iciHaïti - Social : Journée Internationale contre la Racisme, message de Lesly Condé

iciHaïti - PNH : Arrestation d’un violeur en série sur mineurs


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #133

Haïti - Social : Un nouveau projet d'eau et d'assainissement de 80 millions de dollars bientôt lancé en Haïti

Haïti - Appel à Candidature : 10ème Édition du «Prix théâtre RFI 2023»

Haïti - Justice : L’ULCC à la 39e réunion du Comité d'experts contre la corruption


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Le Sénateur Joseph Lambert a rencontré le FESPA
15/07/2011 15:40:18

Haïti - Politique : Le Sénateur Joseph Lambert a rencontré le FESPA
Des représentants du Forum Économique du Secteur Privé des Affaires (FESPA) ont rencontré hier à Pétion Ville, le Sénateur Joseph Lambert pour lui faire part des préoccupations du secteur des affaires devant la détérioration du climat politique au pays, le blocage concernant la nomination du Premier Ministre désigné et l’absence d’un Gouvernement qui tarde à se constituer. Le Forum FESPA s’inquiète des graves conséquences que pourrait avoir cette situation sur les autres secteurs de la société en particulier celui de l’économie.

Au terme de la rencontre, les représentants du Forum ont demandé au Sénateur Lambert, de tenter de convaincre le Groupe des 16 Sénateurs, opposés à la ratification du Premier Ministre désigné, Me Bernard Gousse de réévaluer leur position. Le Sénateur a promis au Forum de transmettre le message, mais a fait savoir que les secteurs concernés seraient mieux de commencer à penser dans la perspective de « l’après Gousse. »

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Kool Groove
Posté le 16/07/2011 09:18:10
Il est évident que l'acte des 16 Sénateurs constitue un abus de pouvoir, je trouve ironique que ces messieurs qui ont juré d'obéir, de respecter et de protéger la Constitution sont les premiers à la violer. La Constitution devrait aussi contenir des articles sanctionnant tout acte perçu comme abusif.
Nèg lakay
Posté le 15/07/2011 23:56:46
Pendant que toutes ces diversions vont bon train, est-ce que quelqu'un quelque part au sein de l'équipe entourant le Président ont a réfléchi sérieusement à la nécessité d'éviter que ces mêmes membres du CEP se faufilent en mouton pour organiser les prochaines élections partielles prévues pour Novembre 2011 ? En un mot, le Président ne peut se permettre l'erreur de laisser la même équipe du CEP organiser les prochaines élections en faveur des mêmes prétendants de INITE. Ce n'est pas après leurs exploits qu'il nous faut appeler les institutions étrangères au secours. Prévenir vaut mieux que guérir. À quand le renvoi de ce Conseil électoral provisoire ?
bonzouti
Posté le 15/07/2011 23:08:12
Pas seulement de chute libre, car Lambert est devenu un cancer incurrable aux changements prometteurs de monsieur Martelly. Comme l'a fait remarquer Steven Benoit, beaucoup de rencontres se multiplient a Tabarre concernant le dossier du Premier Ministre désigne. Preval savait que son petit poussin Célestin devait perdre les élections Présidentielles et le seul moyen pour lui de tenir en vie le mouvement LAVALAS c'est de faire rentrer le Petit prêtre déchu sur le terrain comme seigneur de la destabilisation . Il n'y a pas seulement ces Sénateurs opposants au déblocage de cette crise, mais en outre l'ombre d'Aristide derrière les rideaux se fait de plus sentir.
Aimable
Posté le 15/07/2011 22:22:26
Bravo Lambert de leurs avoir parlé sincèrement, ces gens là ne font pas de l'investissement dans le pays, ils gardent le pays en otage économique d'une certaine façon. Martelly et consorts ne font que du cirque, ni Rouzier, ni Gousse ne sont qualifiés pour le poste de PM dans l’état actuel du pays. Si Martelly veut vraiment un premier ministre c'est avec la communauté internationale qu'il doit s'entendre et injonction sera faite au parlement pour le ratifier. Connaissant les politiciens haïtiens, jamais ils ne vont s'entendre, mais quand l’étranger décide, ils s’exécutent.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2023
Haitilibre.com -n