Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





iciHaïti - Internet : Lancement du réseau social haïtien «Zanmi»

iciHaïti - Mexique: Un autocar de migrants haïtiens se renverse, au moins 33 victimes

iciHaïti - République Dominicaine : Plus de 70,000 haïtiens de retour au pays en un mois

iciHaïti - Nécrologie : Décès du Professeur Tony Cantave

iciHaïti - Kidnapping : La PNH libère 3 otages des mains de leurs ravisseurs


+ de nouvelles


Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #455

Haïti - FLASH : Le CFI recherche des projets commercialement viables qui ont besoin de capitaux

Haïti - Diplomatie : La Chine bloque une résolution des USA sur Haiti

Haïti - Insécurité : Situation en Haïti, rapport de l’ONU

Haïti - Politique : Voyage officiel de Jovenel Moïse en Turquie


+ de nouvelles



Haïti - Constitution : 4 Associations du secteur privé des affaires demandent au Gouvernement de différer le référendum
10/06/2021 09:28:17

Haïti - Constitution : 4 Associations du secteur privé des affaires demandent au Gouvernement de différer le référendum
Dans une lettre adressée au Ministre de la Communication Pradel Henriquez, Marc Pierre-Louis Trésorierde l'Association Touristique d’Haïti (ATH) Wilhelm Lemke, Président de Association des Industries d’Haïti (ADIH), Laurent Saint-Cyr, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l’Ouest (CCIO) et Jean-Philippe Boisson, Président de la la Chambre de Commerce Américaine (AmCham - Haïti), quatre Associations du secteur privé des affaires, après avoir pris connaissance ainsi que leurs membres de l'avant-projet de nouvelle Constitution qui leur a été soumis, après des séances d’information et des débats éclairés par des experts en droit et en droit constitutionnel, informe le Ministre de la position que leurs membres souhaitent leur voir adopter.

Extrait de la la lettre adressée au Ministre Henriquez :
« […] Au sortir de cette consultation de nos membres, et dans le souci de respecter les volontés ainsi traduites, les Associations signataires de la présente, tout en reconnaissant le besoin et le bien-fondé d'une réforme constitutionnelle, expriment avec force leurs réserves les appréhensions quant au processus choisi, qui se devrait d'être réalisé dans le cadre des prescrits de la loi mère actuelle, ou, dans le cadre d'un accord politique large afin de garantir un processus inclusif, consensuel et transparent.

De surcroit, il semble évident que la détérioration de l’insécurité qui règne sur le territoire national et l'actuel état d'urgence sanitaire relatif à la pandémie de Covid-19 ne font qu'aggraver un climat déjà inadapté à une réaction sur un sujet aussi important pour le futur de la Nation. Aujourd'hui, il est incontestable que la population vit dans la peur et la terreur que ce soit au Cap-Haïtien, à Petit-Goâve en passant par Martissant, Croix des Bouquets et Laboule.

Par conséquent, les Associations signataires demandent au Gouvernement de surseoir au projet de référendum constitutionnel pour garantir une concertation inclusive et participative.

Tout en réitérant leur souhait de voir l’établissement d'un climat serein et d'un dialogue franc au sein de la société haïtienne, les Associations signataires de la présente profitent de l'occasion pour vous assurer de leur disponibilité en vue de contribuer à l'avancement d'Haïti.

Cc: M. Claude Joseph, Premier Ministre
Cc: Comité Consultation Indépendant. »

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Eagleview
Posté le 11/06/2021 09:24:58
C'est tres malheureux pour ce pays parce que ceux qui ont le pouvoir pour aider a changer les choses sont des rapaces, chimeres, anti-democrates et anti-developpement. Ils font leur capitaux dans la corruption et destruction du pays. Ils ne veulent pas que les choses s'ameliorent dans le pays. Ces Associations ne parlent pas pour les vraies haitiens, mais les bourgeois malpropres et les chimeres de l'opposition qui veulent detruire le pays en cendre. Comme Andre Michel et les autres chimeres disent toujours, si leur revendications ne sont pas entendu par le gouvernement, ils vont reduire le pays en cendres. Quel propos d'un leader qui soit-disant aime son pays!
Jean
Posté le 10/06/2021 11:32:37
Les Associations du secteur Prive des affaires défendent leurs propres intérêts, ils se sentent insécure et ils ne concernent pas de bons changements dans le pays ,ils ne pourront plus manipuler le peuple, les mauvais abus seront terminé, tout le monde aura les mêmes droits en Haiti et aux Diasporas, peut-être les que les Associations du secteur privé sont associés dans les actes des Gangs et kidnapping en Haiti.
Homme-de-Jacmel
Posté le 10/06/2021 10:44:57
Je ne vois pas notre pays continuer un mois de plus avec cette constitution ! Tant de mal n'a-t-il pas été fait par cette aventure émotionnelle de la constitution de 1987 qui a mis le pays là où il est aujourd'hui ? Ces super intellectuels qui y ont contribué ne devraient plus refaire surface avec un autre projet. La constitution proposée par le député de Pétion-Ville et son équipe, a quelques bonnes choses, cependant, elle a tout de même laissé tout le pouvoir à ses pairs. Alors, le nouveau projet de constitution 2021 est évidemment pro peuple, pro Haïti et c'est pourquoi il en effraie plus d'un !
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n