Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Pestel : Vers la fermeture prochaine de hôpital mobile mexicain

iciHaïti - AVIS : 20 septembre 2021, «Jour chômé»

iciHaïti - Puerto Plata : Contrôle migratoire, 80% des haïtiens arrêtés étaient illégaux

iciHaïti - Politique : Réunion dominicaine inter-institutionnel pour renforcer la sécurité aux frontières

iciHaïti - Formation Diplomatique : Signature d’un accord de collaboration académique avec le Mexique


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #548

iciHaïti - 5ème «Konbit Pou Chanjman» : Liste des organisations sélectionnées

Haïti - UNICEF : Sur 73,3 millions d’aide d’urgence demandée pour Haïti moins de 11% ont été reçus

Haïti - Mexique : Mise en place d’une table de dialogue permanent sur la migration haïtienne


+ de nouvelles



Haïti - Humanitaire : Des projets qui ne répondent pas aux besoins
11/05/2010 15:26:29

«L'aide internationale provient davantage d'une communauté d'intérêts que de gens qui ont à coeur la reconstruction d'Haïti» précise David Nicolas, directeur d'un institut de consultation et de formation à Port-au-Prince. Les plans de reconstructions ont été conçus, rédigés et négociés hors d'Haïti et sont pour la plupart disponible seulement en anglais.

Francoeur Pierre, dirigeant d’un regroupement de paysan s'étonne de la déclaration de l'ancien président Bill Clinton qui veut faire d'Haïti le premier pays couvert par un réseau Internet sans fil. « À quoi cela peut-il servir dans un pays ou plus de 65 % de la population est analphabète? ».

Pire encore, lorsqu'il s'agit de l'aide alimentaire, tous disent que le dumping de nourriture nuit à l'économie locale « La campagne haïtienne peut nourrir la population. Il y a un déficit alimentaire » précise David Nicolas, « mais personne n'a demandé ce que les agriculteurs pouvaient fournir ».

« J'ai vu de la nourriture pourrir sur place » raconte un dirigeant local, « parce que les gens attendaient l'aide internationale au lieu d'acheter la nourriture qui était disponible ».

Souhaitons que la CIRH, qui devrait être en opération d’ici 2 ou 3 mois, soit en mesure d’assurer un maximum de coordination et de cohérence dans les sommes qui seront dépensées et surtout que les besoins de la population primes sur les intérêts du capital.

S/ HaitiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n