Cliquez pour télécharger la 2ème version de l'avant-projet de nouvelle Constitution





iciHaïti - RD : 71 haïtiens clandestins interceptés à Azua

iciHaïti - Politique : La RD demande au CELAC de faire du problème d'Haïti une priorité

iciHaïti - Politique : Le Chef de gang «Barbecue», promet de venger la mort du Président Moïse

iciHaïti - J.O. Tokyo 2020 : Haïti remporte la 2ème place des 10 plus beaux costumes du défilé des Nations

iciHaïti - Covid-19 : Liste des sites de vaccinations COVID-19


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #497

Haïti - Politique : Le référendum et les élections maintenues jusqu’à présent

Haïti - Économie : Déficit budgétaire de plus de 40 milliards de Gourdes au 3e trimestre

Haïti - FLASH : L’administration Biden a décidé de refouler tous les migrants interceptés au large des côtes américaines


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : 12% de la population haïtienne sur le seuil de la famine
21/06/2021 10:39:17

Haïti - FLASH : 12% de la population haïtienne sur le seuil de la famine
Selon le dernier bulletin de la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) les conditions de sécurité alimentaire des ménages haïtiens les plus vulnérables continuent à se détériorer conformément aux prévisions.

Pour la période projetée allant de mars 2021 à Juin 2021, environ 12% de la population analysée (1,156,915 personnes) est classé en Phase 4 (Urgence humanitaire) de l’indice IPC l’Integrated food security Phase Classification (IPC) qui comprend 5 niveaux dont le dernier est la Famine et la crise humanitaire ;

Les populations les plus menacées par la faim se trouvent dans les zones de Port-de-Paix (Nord-Ouest), plusieurs zones du département du Sud-Est et sur l’île de la Gonâve.

De plus, 34% (3,198,820 personnes) sont classées en Phase 3 de l’IPC (Crise alimentaire), soit un total de 46% de la population haïtienne (4.4 millions) qui ont besoin d’une action urgente.

La détérioration de la situation alimentaire s’explique par la hausse des prix des produits alimentaires découlant de la ddévaluation de la Gourde par rapport au dollar américain, la mauvaise performance de la récolte d’hiver, l’épuisement des maigres réserves en raison de la période de soudure. L’épidémie de Covid-19 et la crise politique profonde que traverse Haïti sont d’autres facteurs qui complique l’aide humanitaire.

« La situation de l’insécurité alimentaire ne s’améliorera pas substantiellement dans les mois à venir », prévientla CNSA dans son rapport expliquant que les prévisions d’une saison cyclonique active pourraient avoir un impact négatif sur les rendements des cultures.

La CNSA asouligne que les mesures gouvernementales pour encadrer le taux de change Gourde semble avoir des effets négatifs sur le niveau de consommation alimentaire des ménages dépendant directement des transferts. La diminution du pouvoir d’achat, de ces derniers, induit par l’obligation de recevoir des transferts en monnaie nationale et à un taux inférieur au taux réel du marché explique la faiblesse de leur niveau de consommation alimentaire. Pour contourner ces mesures beaucoup de ménages proche de la frontière, vont recevoir leur transfert en République Dominicaine.

En savoir plus sur l’Échelle IPC (Integrated food security Phase Classification) :

Phase 1 :
Accès à une alimentation généralement adéquate et stable avec un risque modéré à faible de tomber graduellement dans des phases supérieures ;

Phase 2 : Insécurité alimentaire modérée / limité
Accès limité à une alimentation adéquate avec un risque élevé et récurrent de tomber graduellement dans la Phase 3, 4 ou 5 (en raison de la probabilité d’évènements adverses et d’une grande vulnérabilité) ;

Phase 3 : Crise alimentaire et des moyens d’existence aiguë
Insuffisance aiguë et critique de l’accès à l’alimentation assortie d’une malnutrition grave et inhabituelle et un épuisement accéléré des avoirs relatifs aux moyens d’existence qui, si la situation se maintient, va faire tomber la population dans la Phase 4 ou 5 et/ou va probablement se traduire par une pauvreté chronique ;

Phase 4 : Urgence humanitaire
Insuffisance grave de l’accès à l’alimentation assortie d’une mortalité excessive, une malnutrition très élevée et en progression et un épuisement irréversible des avoirs relatifs aux moyens d’existence ;

Phase 5 : Famine / Crise humanitaire
Grave perturbation sociale assortie d’un manque total d’accès à l’alimentation et/ou d’autres besoins de base dans laquelle la famine généralisée, la mort et le déplacement sont incontestables.

HL/ S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n