iciHaïti - Politique : Le Premier Ministre Jouthe célèbre les femmes rurales

iciHaïti - Espagne : Le nouvel Ambassadeur d’Haïti a remis ses Lettres de Créances au Roi Felipe VI

iciHaïti - CIN : Rappel et menace du Ministre de la Justice

iciHaïti - Choléra : Atelier sur les perspectives de dédommagement des victimes 10 ans après...

iciHaïti - Cap-Haïtien / Jacmel : Formations en Gestion culturelle


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien 23 octobre 2020

Haïti - Santé : Signature d’un protocole de soins à l'intention des agents de la PNH

Haïti - Justice : Lancement de la Brigade de vérification et de surveillance des patrimoines

Haïti - RD : Incidents violents à la frontière...


+ de nouvelles



Haïti - Social : La coupe du monde, un moyen d’oublier
13/06/2010 11:03:10

Cinq mois après le séisme qui a ravagé Haïti faisant plus de 250 000 morts et près de 1,5 million de sans-abri, les Haïtiens veulent profiter de ce mois de foot pour oublier leur misère quotidienne. « Il n'y a pas d'amusement dans le pays, alors je vais en profiter, après on verra», déclare une passionnée de football.

Le public de passionnés remplissent des tentes, les yeux rivés sur la télévision, vivant au rythme des passes et des tirs des vedettes de la Coupe du monde. « C'est un rare moment de détente pour nous après la catastrophe », déclare un amateur de foot.

Le gouvernement a promis de placer des écrans dans les sites d'hébergement de la capitale afin de permettre de suivre les rencontres, mais ces équipements tardent à venir. Un retard qui profite à certains qui ont transformé de vastes tentes en salle de spectacle. Il en coûte 5 gourdes par personnes pour suivre un match...

À l'entrée du camp, des adolescents tapent dans un vieux ballon. Denilson, 11 ans, baptisé en hommage au footballeur brésilien, rêve de jouer un jour dans un grand stade. « J'espère qu'à 18 ans je pourrai jouer la Coupe du monde », explique-t-il convaincu, les pieds nus sur le terrain poussiéreux .

Dans les rues de Port-au-Prince, encore jonchées de décombres, les quartiers sont décorés aux couleurs des équipes favorites. Les véhicules sont parés de petits fanions et les motos taxis sont peints aux couleurs des équipes, créant une atmosphère de fête dans un pays sous la menance d’une saison cyclonique qui s’annonce particulièrement active et que tout le monde, le temps d’une Coupe du Monde, veut oublier.

Une centaine d'haïtiens [des privilégiés] ont acheté des billets pour les matches en Afrique du Sud, selon la Fédération haïtienne de Football (FHF), qui a elle-même envoyé une délégation de trois membres. Les radios et les chaînes de télévision de la capitale promettent d'assurer la retransmission de l'intégralité de la Coupe du Monde.

BF/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2020
Haitilibre.com -n