iciHaïti - AVIS : Restriction des dépenses de Noël dans l’administration publique

iciHaïti - FLASH : Le Gouvernement indien offre 15 bourses d’études, inscriptions ouvertes

iciHaïti - AVIS : Aucun haut fonctionnaire ne peut quitter le pays sans l’autorisation du P.M.

iciHaïti - Social : Jouez et découvrez l'esprit de Noël avec Digicel

iciHaïti - Éducation : 53% des écoles fonctionnent, taux par département


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Choléra : Bulletin quotidien #58

Haïti - Éducation : Le livre numérique unique, un réel changement dans la manière d'enseigner

Haïti - Caricom-Cuba : Le Président de Cuba prône une solution pacifique à la crise en Haïti

Haïti - TPS : Déclaration du Sénateur démocrate Edward J. Markey


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Entre Coupe du Monde et revendications
14/06/2010 09:56:53

L’opinion des leaders politiques haïtiens sur l’influence de la Coupe du Monde de football sur leurs revendications et l'attitude à adopter durant cette période footballistique est divisée.

Certains chefs de parti pensent qu’il faut observer une trêve [ont-ils le choix?] d'autres croient qu'il faut maintenir la pression [ça ne va pas être facile de mobiliser les supporters... peut être en planifiant les manifestations entre deux matchs?].

L'ex colonel Himmler Rébu ne précise pas s’il suivra la Coupe du monde se contentant d’appeler à la vigilance durant cette période festive. Ajoutant que la coupe du monde ne changera pas le comportement des acteurs politiques [Il a probablement raison, mais cela changera leur agenda en fonction des matchs].

Le chef de file du regroupement Libération, Serge Jean Louis, affirme haut et fort que la mobilisation antigouvernementale se poursuivra durant la coupe du monde. Sauf que dans les quelques manifestations de ces dernières semaines, les préoccupations des manifestants, entre deux slogans anti-Préval, portaient d’avantage sur la Coupe du Monde. Il devient difficile de dire si une manifestation est politique ou sportive...

Le chef de file du Grand Rassemblement pour l’Évolution d’Haïti (GREH) fait une fixation sur la sémantique du mot «trêve» pendant la Coupe du Monde précisant qu’il ne peut y avoir de «trêve» puisque le pays nest pas en guerre... [?]

De son coté, Charles Henry Baker, chef de file de Respect, soutient que sa priorité est de poursuivre la structuration de son parti dans la perspective des élections générales et qu’il ne veut pas concentrer son attention sur la Coupe du Monde. Précisant qu’il espère qu'entre deux séances de travail, les passionnés du football pourront lui faire des compte rendus des matches... comme quoi...

Pour d'autres dirigeants politiques la coupe du monde ne changera pas grand-chose [ce que l'on savait déjà].

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n