Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - PNH : Arrestation d’Edner Désir pour faux kidnapping

iciHaïti - Japon : Aide post-séisme de 1,41 million de dollars

iciHaïti - PNH : 2 braqueurs assassins tués

iciHaïti - Insécurité : Le Ministre de la Culture condamne les actes de terreur au Village de Noailles

iciHaïti - Île-à-Vache : 2 Jamaïcains arrêtés pour trafic de stupéfiants


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #575

Haïti - ONU : Le mandat du BINUH renouvelé mais réduit par la Chine

Haïti - FLASH : Le secteur du transport en commun annonce un arrêt de travail illimité

Haïti - Politique : Intervention du Premier Ministre Henry à l’ONU


+ de nouvelles



Haïti - Technologie : Discours de Martelly, «Semaine de la technologie»
02/08/2011 15:46:28

Haïti - Technologie : Discours de Martelly, «Semaine de la technologie»
En présence des acteurs impliqués dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), le Président Martelly a procédé hier lundi 1er août, au lancement de la « Semaine de la technologie. » Dans son allocution, le Chef de l’État a expliqué l’importance des technologies dans l’avenir d’Haïti, ses impacts sur l’efficacité de l’État et leurs retombées positives pour les citoyens, les 3 axes que son Gouvernement entend mettre en œuvre et les diverses mesures légales permettant de favoriser la mise en place et le développement des TIC au pays.

Allocution du Président Martelly :
« Durant ma campagne j'avais promis que les technologies de l'information et de la télécommunication, les TIC, seraient l'un de mes chevaux de bataille. Pourquoi cette emphase sur la technologie ? Au 21ème siècle, aucun développement économique en Haïti, ne peut se concevoir sans une diversification de l'économie, sans une modernisation de ses structures étatiques, des courants de pensées, des outils de gestion, sans exploiter les nouvelles opportunités qu'offrent particulièrement les TIC. Il faut sortir des sentiers battus pour que notre agriculture soit forte, le tourisme fleurissant, nos industries de sous-traitance diversifiées et compétitives. Pour cela, il faut que nous puissions disposer des infrastructures de communication et des réseaux d'informations modernes, fiables et abordables.

Pour réduire le taux de chômage, il faut que nous puissions créer des opportunités, l’éclosions d'entreprises technologiques jeunes, innovatrices et créatrices de valeur ajouté.

Nous voyons déjà le changement, le secteur des télécommunications représente aujourd'hui le plus grand contributeur en terme de revenus de taxe pour l'État et le plus grand employeur en terme d'employés direct et indirect. Cependant, nous n'avons encore qu’effleuré les opportunités offertes par le secteur des TICs. Le secteur des services technologiques est encore vierge, où sont les Facebook, les Twitter et les Amazon haïtien ? Où sont les multiples entreprises haïtiennes s'appuyant sur les technologies, pour redéfinir des industries entières, tel qu'on l'a vu dans le monde de l'industrie du voyage, du livre, du journalisme et plus récemment de la banque. La révolution de l'information, a encore de beaux jours devant elle et nous devons embarquer dans le train maintenant.

La rupture que j'avais parler avec l'ancien système, passe nécessairement par une exploitation accrue des outils technologiques. Sous ma présidence et dans le domaine des TIC, j'aurais trois grands axes d'intervention :

1 - La modernisation de l'État par l'introduction d'outils technologiques rendant la gestion de l'État plus efficace, plus efficiente tout en améliorant la qualité des services publiques aux citoyens.

2 - La création d'emploi et d'entreprises dans le secteur des TICs en encourageant les investissements locaux et étrangers en vue de diversifier l’économie, de stimuler l’innovation, particulièrement parmi les jeunes, qui constituent la majorité de la population et représentent l'avenir du pays.

3 - La modernisation de l'environnement des affaires et des infrastructures, nécessaire pour l’éclosion et le développement d'une vrai société de l'information.

La modernisation de l'État :
Un État qui ne dispose pas d'outils modernes de gestion et d'un système d'information électronique et interconnecté, ne peut prétendre offrir de bons services aux citoyens ni réduire le gaspillage et la corruption. En l'absence d'informations fiables et disponibles à temps et en temps réel, il est difficile de prendre des décisions optimales. Aujourd'hui, pour remplir une simple formalité, le citoyen doit perdre plusieurs heures voir plusieurs jours dans les méandre de l'administration publique. Les affaires doivent passer la journée à monter et descendre, payer à 10 endroits différents, dans 10 bureaux différents, porter les papiers à droites à gauche... Il faut que cela s’arrête ! Les service publiques doivent être centrés sur les citoyens et non sur eux-mêmes. Le citoyen doit se rapprocher de la gestion de la chose publique, en ayant à sa disposition, des moyens plus direct pour faire passer ses desiderata. Ainsi, pour effectuer ces changements, j'ai déjà sur le bureau du Premier Ministre, un contrat à signer avec la BID pour la mise en œuvre de la plateforme d'administration électronique, résultats des travaux d'experts haïtiens et étrangers, qui devra révolutionner les relations entre l'État et le citoyen et le fonctionnement de l'administration publique elle-même.

Création d'emplois et d'entreprises :
Dans le secteur des TICs, la relance de l'économie haïtienne et la rupture du cycle de la pauvreté, passent par des investissements locaux et étrangers importants, mais aussi, par une culture de l'entrepreneuriat et de l'innovation favorisant l'éclosion d'un tissu dense d'entreprises de toutes tailles. Les secteurs des TIC ont l'avantage de reposer surtout sur la matière grise et les idées novatrices. Ainsi, ce secteur revêt des particularités qui collent bien avec les caractéristiques de la population haïtienne, une population jeune dont la créativité est reconnue.

Comme je l'avais dit le jour de mon investiture, "Haiti is open for Business" (Haïti est ouverte aux affaires) et mon administration s'efforcera d’entretenir un environnement propice aux affaires et à sécuriser les investissements.

Environnement des affaires et infrastructures :
Le cadre légal et institutionnel du secteur des TIC, sera un chantier important de ma présidence, en effet, il faudra adapter nos lois pour accompagner cette modernisation de l'État et les transactions électroniques. Mon équipe a déjà en main 5 textes législatif, un avant-projet de loi sur les télécommunications, qui doit remplacer la loi actuelle datant de 1977, un avant-projet de loi sur la signature électronique adaptant le droit de la preuve aux technologies de l’information et de la télécommunication, un projet d'arrêté pour l'application de la loi sur la signature électronique, un avant projet de loi sur les échanges électroniques et un avant-projet de loi sur l'administration électronique.

Ces textes n'attendent que la ratification du Premier Ministre et l'installation du Gouvernement pour être soumit au Parlement.

En conclusion, Président porteur d'un changement, je déclare que l'heure est à l'action, ce n'est pas une utopie. Nous avions dans le passé, la station de télécommunication la plus avancée dans la Caraïbes. Nous avions introduit la télévision couleur, les premiers dans la Caraïbes. Nous avons été les pionniers de l'utilisation du spread spectrum en 1994 pour donner l'accès à l'internet sans-fils et encore dans les années 2000 pour le déploiement du Wimax dans la caraïbes. Aujourd'hui nous sommes les premiers en Amérique Latine à déployer des services de paiement mobile. Oui chers amis, depuis l'indépendance nous avons réaliser beaucoup de grandes premières, mais nous nous sommes juste attardé en route... Nous devons donc nous remettre au travail, en démocratisant l’accès aux TICs et en maximisant leurs retombées socio-économiques, nous en ferons des outils de lutte contre la pauvreté, contre l'injustice sociale, contre l'injustice scolaire, contre le monopole de l'information et du savoir et enfin pour une Haïti nouvelle, prospère et juste. »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


bobo
Posté le 03/08/2011 02:15:00
Honorable Président on voit réellement que vous avez une vision pour notre chère patrie... Nous vous félicitons pour cette pensée que nous attendions depuis... le peuple Haitien est avec vous. big-up
TiJoepou
Posté le 02/08/2011 22:42:11
Monsieur le Président, Vous auriez du être le Président du pays juste après le départ de Baby Doc. Si cela avait été le cas, le pays serait maintenant comparable a St. Domingue ou nous les aurions depassé. Pour répéter l'orchestre Septentrional dans sa chanson pour Père François ...dure.. dure.. dure ou'la bande...bande..bandeou'la.M. Martelly, Je vous félicite!!!!
MPassionnementAyitienne
Posté le 02/08/2011 20:28:08
Bravo au Président Martelly de donner une attention toute spéciale aux TIC et œuvrer à les mettre au service d'Haïti. Nous savons tous que ce sont des outils redoutables contre les vieux dictateurs et sont capable de faire avancer la démocratie, on a des exemples concrets avec entres autres les chutes de dictateurs dans le Moyen Orient. Ce sont aussi des outils indispensables pour le développement économique des sociétés, elles offrent aux entreprises l'opportunité de faire connaitre leurs produits et trouver des marchés à l'échelle mondiale. (Imaginez, la capacité pour un artisan haïtien d'un petit village haïtien de trouver des acheteurs pour ses créations en Chine où en Inde (pays émergeants) où en Europe, en Amériques, etc. Et il faudra tout un bataillon de techniciens pour tous ces réseaux et ordinateurs. Et on aura besoin de prof en informatique pour la formation des simples usagés aux créateurs de logiciels en passant bien sur par les techniciens. Et imaginez que le prochain créateur/développeur d'une idée de génie devant révolutionner ce monde de la technologie (à l'instar du créateur de Google, wikipedia, facebook et pourquoi pas un Bill Gate) vienne d'un petit coin d'Haïti? Les possibilités offertes par les TIC sont comme internet, véritable encyclopédie,infini… Et dire qu’il n’y a pas longtemps (avant l’arrivé de Digicel) la grande majorité d’Haïtien n’avaient même pas accès au cellulaire qui déjà a permis toute une révolution dans les mœurs et pensés en Haïti…
Greg
Posté le 02/08/2011 19:46:13
Le Président veut un développement durable en dépit des ces projets. Bravo Président, way to go.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2021
Haitilibre.com -n