Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - AVIS Sunrise Airways : Billets en attente à destination et en provenance de Cuba prolongés

iciHaïti - Bahamas : 191 boat-people haïtiens interceptés

iciHaïti - Artibonite : 5 passagers d’un autobus enlevés

iciHaïti - Festival des Musiques du Monde : Spécial Haïti-Bénin

iciHaïti - Nécrologie : La talentueuse «Nègès Da» nous a quitté à l’âge de 8 ans


+ de nouvelles


Haïti - Football : Le français Nicolas Delépine nouvel entraineur des Grenadières

Haïti - Politique : Michel Martelly sort de son silence et évoque l’assassinat de Jovenel Moïse (Vidéo)

Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #679

Haïti - Tourisme : Retour du premier bateau de croisère en Haïti


+ de nouvelles



Haïti - Culture : La «Soup joumou» sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité
17/12/2021 08:31:38

Haïti - Culture : La «Soup joumou» sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité
Jeudi 16 décembre 2021 l’UNESCO lors de sa 16e session intergouvernementale a adopté l’inscription de la « Soup joumou » traditionnelle haïtienne sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Après l’adoption de la « Soup joumou », des ambassadeurs de l’UNESCO se sont rendu au bureau de la représentation d’Haïti pour déguster la fabuleuse soupe au giraumon.

Azoulay, Directrice Générale de l’UNESCO :
« C’est une inscription dont nous sommes très fiers car elle marque la reconnaissance de la communauté internationale à l’égard du patrimoine haïtien, tant la “Soup Joumou” est liée à l’histoire du pays et aux héros et héroïnes de l’indépendance »

Ambassadrice d’Haïti à l’UNESCO :
« Ce moment historique a été rendu possible grâce à la collaboration d’un grand nombre d’acteurs : la Commission nationale haïtienne de coopération avec l’UNESCO, le Gouvernement haïtien. Grâce aussi aux étudiants, professeurs et chercheurs de l’université d’État d’Haïti qui ont réalisé l’inventaire de cet élément ; aux associations et regroupements communautaires qui ont soutenu la candidature ; aux photographes et vidéographes qui y ont contribué ; aux experts qui ont assuré la rédaction et la traduction ; aux médias nationaux et internationaux. Vive la “Soup Joumou” ! » Dominique Dupuy, Ambassadrice Déléguée Permanente d'Haïti à l’UNESCO.

Ambassadrice de la Suisse Muriel Berset Kohen :
« Si aujourd’hui nous acceptons la candidature de la soupe au giraumon sur la liste, ce n’est pas par générosité en raison des circonstances exceptionnelles que traverse Haïti, mais c’est à cause de la qualité du dossier. Les critères ont été respectés et cela, il faut le souligner […] »

Ministère de la Culture :
« La soupe joumou est inscrite officiellement à la Liste Représentative du patrimoine immatériel de l’Unesco. Bravo “Soup Joumou”, bravo libète, bravo Haïti » Ministère de la Culture.

Claude Joseph :
« […] J’accueille cette nouvelle avec beaucoup de fierté et d’émotions. “Soup joumou raple nou sakrifis zansèt nou yo te fè pou te goumen kont esklavaj ak rasis sou latè. Ayibobo pou zansèt nou yo. Ayiti pap peri” !! » Claude Joseph, Ancien Premier Ministre, Ancien Ministre des Affaires étrangères.

En savoir plus sur la soupe au Giraumon :
La soupe joumou, ou soupe au giraumon, est une soupe traditionnelle haïtienne à base de citrouille, comprenant des légumes, des bananes plantains, de la viande, des pâtes et des épices. Il s’agit d’un plat de fête, profondément enraciné dans l’identité haïtienne, dont la préparation favorise la cohésion sociale ainsi que le sentiment d’appartenance aux communautés. Réservée à l’origine aux propriétaires d’esclaves, les haïtiens se sont approprié la soupe lorsqu’ils ont obtenu leur indépendance de la France, faisant de ce plat un symbole de leur liberté nouvellement acquise et une expression de leur dignité et de leur résilience. La soupe est composée principalement de giraumon, une variété de potiron cultivée autrefois par les peuples autochtones des Caraïbes.

Elle est préparée et consommée spécifiquement le 1er janvier, jour de la proclamation de l’indépendance d’Haïti, et constitue le premier repas de l’année. Elle sert également de petit-déjeuner dominical traditionnel. La préparation de la soupe au giraumon est une activité en famille et en communauté : les femmes gèrent les préparatifs dans leur ensemble, les enfants aident à préparer les ingrédients, les artisans fabriquent les marmites en aluminium et les autres ustensiles utilisés lors de la préparation de la soupe, et les fermiers travaillent la terre afin de récolter les légumes. Aujourd’hui, plusieurs variantes de cette soupe existent dans les cuisines caribéenne et latino-américaine.

S/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Jaguar
Posté le 17/12/2021 09:27:28
Cette soupe de Giraumon s'appelle soupe de l'independance apres la victoire de Vertieres, et cette appellation est due au fait qu'au temps de l'esclavage, le (joumou) giraumon etait un produit precieux et de luxe qui allait uniquement sur la table des colons, un produit auquel les esclaves n'avaient pas droit. Si en 2004, les traitres de notre histoire avaient permis la celebration de nos 200 ans de l'independance comme avait fait le president Pierre Nord Alexis pour le centenaire de Vertieres, on aurait pu servir cette soupe aux delegations etrageres invitees, et la soupe aurait plus de valeur au niveau mondiale: Que ces idiots de 2004 aillent au diable!!!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n