iciHaïti - Ouanaminthe : Condoléances du Maire de Croix-des-Bouquets

iciHaïti - Culture : Proclamation du Lauréat du Prix d’Histoire 2019

iciHaïti - Sécurité : Graduation et certification de 10 instructeurs de Sapeurs Pompiers

iciHaïti - Port-au-Prince : L’administration communale équipe ses agents de la voirie

iciHaïti - Social : Funérailles de l’Artiste-Peintre Gérard Fortuné


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Politique : Message de fin d’année du couple présidentiel

Haïti - Diplomatie : Haïti considère Taïwan comme un partenaire essentiel

Haïti - Crise : Moïse invite les signataires de l’accord de Marriot au Palais National

Haïti - Bahamas : 113 haïtiens rapatriés à Port-au-Prince


+ de nouvelles



Haïti - Politique : Mirlande Manigat doute du programme d’éducation gratuite...
10/08/2011 11:36:06

Haïti - Politique : Mirlande Manigat doute du programme d’éducation gratuite...
S’exprimant devant les journalistes, Mirlande Manigat, candidate défaite aux dernières élections présidentielles, jette un regard lucide et pessimiste sur la crise politique et émet des doutes, sur les promesses du Chef de l’État d’offrir l’éducation gratuite aux enfants en mêlant sans distinction propos objectifs et partisans...

«...Si il y a un parti qui a la majorité parlementaire, c’est à dire 16 Sénateurs et 50 Députés, c'est lui qui doit choisir le Premier Ministre, mais si vous n'avez pas un parti qui a une majorité, vous devez vous assoir avec eux [les parlementaires] pour vous entendre, il n’y a pas d'autres solutions. [...] la situation actuelle est arrivée à un degré dangereux de pourrissement... personnellement, je ne vois pas de perspectives positives pour notre pays, parce que nous sommes rentré dans une spirale d'escalade, cela veut dire : je suis fort, tu es fort [...] Nous allons voir qui va gagner la bataille... je ne crois pas que c'est une bonne chose pour le pays...

[...] L'école gratuite, veut dire que l'État a des moyens pour envoyé seulement 100,000 enfants à l'école! Je dis que la population scolaire est de 5 millions d’enfants et c'est ça que la population croit, elle croit que cette année, leurs problèmes seront fini, car l'école sera gratuite... Je ne vois pas par quels moyens, l'État haïtien, avec la capacité de production de la société haïtienne, les revenus de l'État, le déficit en terme institutionnel, en terme d'organisation, en terme de planification... C'est un idéal qui n'est pas envisageable dans les 5 prochaines années.

NON, vous n'aurez pas l'école gratuite pour tout le monde, il faut être raisonnable, il faut être lucide, lorsque vous faites de la politique [...] il ne faut pas dire à la population ce qu'elle veut entendre, la population est assez mûre, assez intelligente, lorsque vous lui dites la vérité [...] En Haïti, nous avons environ 43% des gens qui sont analphabètes. Lorsque l'on n’a pas d'éducation, il faut parler de la scolarité et de l'alphabétisation... les personnes qui sont analphabète veulent que leurs enfants aillent à l'école, c'est une nécessité pour ces dernières. Il y a une aspiration, un besoin d'éducation, il y a un besoin de savoir dans le pays, et il faut tenir compte de cela [...]

Il faut dire la réalité, expliquer comment l'État haïtien est capable d'envoyer gratuitement 5 millions d'enfants à l'école, personnellement je ne vois pas encore... »


HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Manno
Posté le 15/08/2011 10:04:25
Je pense que Haiti ne peut pas continuer dans cette lutte (partage du pouvoir), notre pays est gravement malade il nous faut maintenant la conscience, l'union la cooperation sinon c'est en vain tous ces projets. Sa fe lontan nap goumen entre nou pou pouvwa men sa pa anpeche ke peyi nou klase kom youn nan peyi ki pi pov e pi mizerab pi sal nan mond lan sa vle di nou pa pote fri,donk mwen weli tap plis enportan pou nou ta rejete tout mod de vi sa yo et vivons nous dans une même vision.
bonzouti
Posté le 13/08/2011 10:37:27
Madame manigat! Demandez a ces parlementaires pourquoi ils réclament ils 50 millions de gourdes pour leurs communes alors qu'ils n'ont proposés aucun programme de developpement. Pourquoi insistent ils d'avoir des postes de directeurs généraux, délégués départementales avant qu'ils lèvent la main au profit d'un Premier Minisre designé? A quels profit demandent t'ils tout cela lorsque le pays souffre encore d'un nouveau gouvernement? Vous montrez bien quelle personne vous auriez pu être en tant que chef d'État. Ce parlement tournerait en rond comme l'a fait le FAD'H a votre mari. Ressaisissez vous bien Mme Maniget
FondDesNegres
Posté le 10/08/2011 14:47:01
Les politiciens qui veulent l'échec du Président font écho de l'éducation gratuite pour la nouvelle année scolaire, afin de créer une ambiance révoltante contre le Président. Veye! Veye pou ou pa pran nan pèlin sa, presiden. Pour échapper, l'équipe présidentielle doit continuellement avec clarté communiquer à la population. Ses conquéreurs sachent mieux que le Président a fait campagne sur le thème que tous les enfants d'Haiti ont droit à l'éducation et que durant son mandat un programme d'éducation gratuite sera initié dans plusieurs départements du pays.
Mone
Posté le 10/08/2011 14:12:07
Heureusement la population était lucide dans son choix à la presidence, lors des dernières élections, quand elle n'a pas fait le choix de Madame Manigat. Commrnt comprendre que Madame dit "ne voit pas de perspectives positives pourrle pays...". Bravo Madame, tu es sincère à ce point. Car tu as travaillé pour cela, au lendemain des élections. Tu savais pertinennement avoir perdu les elections, mais tu as refusé de reconnaitre ta perte afin de jeter la pagaille dans le pays. Tu fais preuve d'être une politicienne traditionnelle. Le peuple est mûr. kou a pap pase. Nou rèd dèyè chwa, ki se President Martelly. Advienne que pourra, nous sommes tèt kale. Oui l'Etat peut envoyer tous ses enfants à l'école. On commence à donner la preuve, malgré le blocage du pays. Il est temps que tu changes. Vive Haiti. God bless Président Martelly. God Bless Haiti!
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2019
Haitilibre.com -n