Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Rép. Dom. : Des criminels haïtiens recherchés arrêtés à Jarabacoa

iciHaïti - Centre d’Art : Restitution de la carte blanche du sculpteur Lionel Saint Eloi (Vidéo)

iciHaïti - PNH en action : Voleurs de bétails, 8 arrestations, 37 animaux récupérés

iciHaïti - PNH en action : 6 membres d’un gang arrêtés

iciHaïti - FLASH Invitation : (J-1), Grande journée familiale «Les jardins d'Odette Roy Fombrun»


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #793

Haïti - AVIS : Mesure forte de la Mairie de Jacmel pour lutter contre la délinquance

Haïti - Justice : L’Administration Générale des Douanes perquisitionnée

Haïti - FLASH : Tout sur le nouveau code pénal qui devrait entrer en vigueur le 24 juin 2022


+ de nouvelles



Haïti - Agriculture : 12 millions USD pour un centre d'excellence destiné à soutenir la croissance agricole
09/04/2022 10:06:42

Haïti - Agriculture : 12 millions USD pour un centre d'excellence destiné à soutenir la croissance agricole
Le Laboratoire d’innovation (Sustainable Intensification Innovation Lab - SIIL) de l’Université du Kansas a reçu une subvention de 12 millions de dollars sur cinq ans de L'Agence Américaine pour le Développement International (USAID) pour créer et diriger un centre d'excellence qui renforcera la capacité de six universités à soutenir la croissance agricole en Haïti.

Vara Prasad, Directeur du laboratoire d'innovation a déclaré que la subvention aidera à créer le Centre d'excellence sur l'atténuation, l'adaptation et la résilience au changement climatique d’Haïti (CEMARCH), pour favoriser l'éducation, la formation, la recherche et l’a croissance grâce à une collaboration, une communication et un partage des connaissances améliorées.

L'effort portera sur les problèmes agricoles et la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Haïti. Selon Prasad, le CEMARCH se concentrera sur le renforcement des capacités institutionnelles et humaines afin qu'Haïti soit en mesure d'identifier et de rechercher des solutions à ses problèmes agricoles en partenariat avec des universités américaines.

« Le SIIL est parfaitement positionné avec sa reconnaissance internationale et sa vaste expérience pour s'engager dans un processus de co-création avec Université haïtiennes partenaires et l'USAID-Haïti pour établir avec succès le CEMARCH » a déclaré Ernie Minton, Doyen du « K-State’s College of Agriculture et directeur de K-State Research and Extension ».

Le SIIL travaillera en étroite collaboration avec un consortium composé de 6 universités pour élaborer un plan quinquennal basé sur les besoins, les priorités, les opportunités et les engagements d'Haïti :

  • Université Quisqueya à Port-au-Prince, Haïti ;
  • Faculté d'Agronomie et de Médecine Vétérinaire à Port-au-Prince ;
  • Campus Henry Christophe de Limonade à Limonade, Haïti ;
  • North Christian University, Cap-Haïtien ;
  • Université américaine des Caraïbes à Sint Maarten ;
  • Université Notre Dame, Les Cayes, Haïti.

Ensemble, ces universités aideront à identifier les domaines de recherche, l'élaboration de programmes d'études et les possibilités d'engager la communauté agricole et d'autres partenaires locaux pour repenser les systèmes agroalimentaires.

« S’engager avec des universitaires, des éducateurs, des décideurs politiques, des petits exploitants agricoles et renforcer le capital social et les ressources humaines est une caractéristique du portefeuille de SIIL […] » a déclaré Prasad qui rappelle que le SIIL a renforcé les capacités dans le monde entier en formant 160 étudiants et en créant sept parcs technologiques agricoles au Cambodge ; et un au Sénégal. Le laboratoire prévoit de s'implanter davantage en Afrique de l'Ouest (notamment au Burkina Faso, au Niger, au Ghana et au Mali).

Prasad a déclaré que le travail au CEMARCH se concentre sur trois objectifs :

  • Accroître les capacités institutionnelles et humaines et le capital social pour mieux répondre aux exigences de l'économie agricole et aux besoins en main-d’œuvre ;
  • Développer des services générateurs de revenus à fournir à la région ;
  • Établir des parcs technologiques pour présenter les technologies et les stratégies d'agriculture intelligente face au climat à fort potentiel pour intensifier durablement les systèmes de production des petits exploitant.

SL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Agrippa
Posté le 09/04/2022 20:16:49
On connait cette chanson de soutien de la croissance agricole par cœur. Rien n'est plus faux. L'USAID étant une agence étasunienne, cette entité n'a aucun intérêt à ce que notre pays soit en mesure d'être auto-suffisant agricolement, sinon ce serait un manque à gagner, ou même un déficit économique pour les États-Unis dont le mot d'ordre est que nous devons dépendre d'eux dans tous les domaines, particulièrement du côté agricole.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n