Nouveau calendrier scolaire remanié 2022-2023 (Officiel)





iciHaïti - Petit-Goâve : Le Commissaire du Gouvernement au secours des détenus

iciHaïti - Crise : Deux Hôpitaux et un Centre de Physiothérapie menacés de fermeture faute de carburant

iciHaïti - PNH : Deux kidnappeurs blessés mortellement, une arrestation

iciHaïti - Pillages : Le Ministre de l’Intérieur appel au calme

iciHaïti - Taïwan : Projet de relance économique, 40 femmes formées avec succès


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #919

Haïti - Économie : L’Association des Professionnels du Pétrole demande le déblocage du Terminal de Varreux

Haïti - Social : Plus de 400 migrants bloqués à la frontière guatémaltèques

Haïti - FLASH : Le Parc Industriel de Caracol à l’arrêt faute de carburant


+ de nouvelles



Haïti - Nord-Est : Accord de financement, 26,6 millions de dollars pour une pêche et une agriculture durable
13/04/2022 10:22:05

Haïti - Nord-Est : Accord de financement, 26,6 millions de dollars pour une pêche et une agriculture durable
Mardi, le Fonds international de développement agricole (FIDA) et Haïti ont signé un accord de financement en vue de l’exécution du Projet d’Économie Bleue Inclusive. Ce Projet contribuera à préserver l’aire protégée des Trois Baies en offrant des débouchés économiques aux petits exploitants agricoles et aux pêcheurs artisanaux qui vivent dans le Nord-Est du pays.

Le Projet qui sera exécuté par le Ministère de l’Économie et des Finances, représente un investissement total de 26,6 millions de dollars américains (dont 14 millions investis par le FIDA). Il bénéficiera à 40,000 personnes qui vivent dans les cinq communes de l’aire protégée (Limonade, Caracol, Fort Liberté, Ferrier et Terrier Rouge), ainsi qu’aux deux bassins versants avoisinants de Trou-du-Nord et de Terrier Rouge. Une attention particulière sera accordée aux femmes et aux jeunes (respectivement 50% et 40% des bénéficiaires).

Dans un premier temps, le Projet renforcera les capacités de l'Agence Nationale des Aires Protégées d'Haïti (ANAP) et facilitera l'adaptation de la législation nationale en faveur de la pêche artisanale et de sa durabilité.

Paolo Silveri, Directeur de pays du FIDA pour Haïti souligne que le « taux de pauvreté et de malnutrition de la région et les mauvaises pratiques de pêche et d’agriculture, telles que l’utilisation de seines à mailles fines, l’abattage anarchique des arbres aux fins de production de charbon, la culture sur brûlis et l’absence de techniques de préservation des sols, épuisent les ressources marines et terrestres, menaçant leur durabilité et faisant peser des risques inquiétants sur la sécurité alimentaire du pays à moyen terme.

« Le projet contribuera à réglementer ces pratiques, réduisant ainsi la pression sur les ressources naturelles, et à diversifier la production alimentaire en encourageant les bonnes pratiques s’agissant de l’élevage à petite échelle, de la culture de légumes, de la production de miel et de sel, et de la gestion des forêts de mangrove. Il promouvra une utilisation plus durable du bois en tant que combustible nécessaire à la cuisine en proposant des formations aux techniques de production de charbon végétal et à l’amélioration des fours domestiques.

« En affinant les techniques de pêche et de production de sel, le projet I-BE créera des synergies qui amélioreront la transformation et la commercialisation du poisson. Ainsi, il sera possible de vendre du poisson correctement salé, séché et fumé non seulement dans la zone, mais aussi dans d’autres régions du pays. Parallèlement à cela, en perfectionnant les techniques d’élevage à petite échelle et la production de légumes, les familles bénéficiaires amélioreront leur régime alimentaire et toucheront des revenus supplémentaires.

« La meilleure façon d'aider les petits agriculteurs et pêcheurs artisanaux haïtiens à progresser et à contribuer à la sécurité alimentaire du pays est de leur fournir les moyens de mener leurs activités économiques de manière durable, de manière à ne pas les obliger à épuiser ressources pour survivre », a déclaré Paolo Silveri, Directeur de pays du FIDA pour Haïti.

Les enseignements tirés du Projet d’Économie Bleue Inclusive pourront potentiellement servir de base à la gestion durable des 24 autres aires protégées d’Haïti.

En savoir plus sur le FIDA :
Depuis qu’il a commencé son action en Haïti il y a près de 45 ans, le FIDA a investi dans 11 projets représentant un montant total d’environ 290 millions de dollars US (dont près de 140 millions investis par le FIDA), qui ont bénéficié à plus de 100,000 familles rurales. Le portefeuille du FIDA en Haïti comprend des alliances stratégiques fortes avec des partenaires financiers tels que la Banque Interaméricaine de Développement (BID), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Fonds vert pour le climat. Au cours de l’année écoulée, le FIDA a intensifié son engagement en Haïti dans le cadre de cinq nouvelles opérations. Compte tenu de la grande fragilité du pays, tous les investissements du FIDA en Haïti sont réalisés sous la forme de dons.

Vignette image : à gauche Paolo Silveri, Directeur de pays du FIDA pour Haïti et Gilbert Houngbo, Directeur Général du FIDA à droite.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n