Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - PNH en action : Arrestation de «Yòyò», un redoutable bandit

iciHaïti - Sécurité : La PNH déjoue une tentative d'enlèvement

iciHaïti - AVIS : L'Hôpital Bernard Mevs ferme ses portes

iciHaïti - Tourisme : Ajout de nouveaux cursus à l’École Hôtelière d’Haïti

iciHaïti - RD : Santé dans les communes frontalières avec le Rép. Dominicaine


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #791

Haïti - Éducation : Évaluations officielles avec examen oral des étudiants finissants des ENIJE

Haïti - Insécurité : La PNH promet plus de sécurité aux autobus à destination ou en provenance de la Rép. Dominicaine

Haïti - FLASH : Des haïtiens illégaux attaquent le personnel de l’immigration dominicaine


+ de nouvelles



Haïti - FLASH : Au moins 20 civils tués dans les zones de combats entre gangs
28/04/2022 09:08:13

Haïti - FLASH : Au moins 20 civils tués dans les zones de combats entre gangs
Depuis dimanche 24 avril 2022, le Gang « 400 mawozo » qui contrôle Croix-des-Bouquets affronte le Gang rival « Chen Mechan » qui contrôle les zones de Croix-des-Missions et de Butte Boyer. Les hommes de « 400 mawozo » tentent de reprendre le contrôle de territoire perdu en 2018 au profit de « Chen Mechan » notamment Butte Boyer.

Selon les derniers rapports, de la Direction de la Protection Civile au moins 20 personnes civiles ont été abattues entre le 24 et le 26 avril, dont une famille de 8 personnes, trois jeunes femmes et trois enfants.

En date du 26 avril, Médecins Sans Frontières France avait dèja accueilli 22 blessés dans son hôpital de Tabarre.

Pas moins d’une dizaine de maisons ont été incendié notamment dans les quartiers de Marécage et de Butte Boyer. Les informations recueillies auprès des personnes affectées indiquent que la majorité de la population des quartiers de Tabarre 16, Tabarre 14, Impasse Bellevue et Aquafine ont fuit leur domicile. La Protection civile précise toutes ces informations n’ont pas encore été vérifiées en raison de la complexité de l’accès aux zones de combat…

Plusieurs centaines de personnes de Butte Boyer, Croix-des-Missions, Marecage et Mapou, ont été contraintes de quitter leur domicile entre le 24 et le 27 avril suite aux violents affrontements armés entre les gangs « 400 Mawozo » et « chen Mechan » à Croix des Bouquets

Des habitants notamment de Butte Boyer et Santo 17 se sont réfugiés sur une place publique à Clercine et à la Mairie de Tabarre. Dormant dans des abris de fortune les déplacés, exposés à des risques de violences basées sur le genre pour les femmes, les filles et les enfants…

Les entreprises, les magasins et les écoles dans les zone d'affrontement ont tous fermé leurs portes.

La zone de conflit est hautement stratégique pour les Gangs car elle permet le contrôle l'accès routier vers la moitié Nord du pays ainsi qu'entre la capitale haïtienne et la République dominicaine.

Dans ce contexte, l’accès aux Nord départements du Nord, du Nord-Ouest, du Nord-Est et de l’Artibonite et la République dominicaine par la RN#1 et la RN#3 est pour le moment compromis, ce qui risque d’isoler d’avantage la capitale puisque la route nationale 2 reliant les départements du Sud est déjà sous le contrôle des gangs armés.

Notez que la zone d’affrontement est située à quelques centaines de mètres au Nord de l’aéroport international Toussaint Louverture et qu’en début de semaine une balle perdue a touché l’hélicoptère de l’United Nation Humanitarian Air Service (UNHAS) qui se trouvait sur le tarmac de l’aéroport domestique Guy Malary, adjacent à l’aéroport international.

Les autorités haïtiennes et la Police Nationale d’Haïti (PNH) n’ont fait aucune déclaration sur cette guerre des gangs qui paralysent toute l’activité dans le Nord de Port-au-Prince ni fourni aucun bilan…

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) « dénonce le silence des autorités » face à la violence des gangs armés dans la zone de la plaine du cul-de-sac et « « condamne l'inaction des dirigeants actuels qui traduit, à bien des égards, une forme de cynisme ou de mépris pour les droits humains particulièrement le droit à la vie et à la sécurité. »

L’OPC estime que le conflit est susceptible de s’intensifier dans les prochains jours, ce qui entraînera de nouvelles victimes et de nouvelles migrations de population…

Lire aussi :
https://www.haitilibre.com/article-36512-haiti-flash-guerre-des-gang-la-plaine-du-cul-de-sac-transforme-en-champ-de-bataille.html

SL/ PI/ HL HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n