Cliquez pour télécharger le projet officiel de la nouvelle Constitution (septembre 2021)





iciHaïti - Cantines scolaire : Don de 88,75 tonnes de riz et 5.5 tonnes de haricot de la France

iciHaïti - Social : Un éclatement de céramiques, pas un séisme !

iciHaïti - Sécurité : La Corée du Sud aux côté de la PNH

iciHaïti - Naufrage du canal du Mona : Appel pour aider à identifier les victimes restantes

iciHaïti - Hebdo-Route : 38 accidents au moins 119 victimes


+ de nouvelles


Haïti - Actualité : Zapping...

Haïti - Diaspora Covid-19 : Bulletin quotidien #797

Haïti - OIM : 2,923 haïtiens rapatriés hors RD (avril 2022)

Haïti - Santé : Jusqu'à 4 hôpitaux frontaliers pourraient être construits en Haïti

Haïti - FLASH : 800 boat people haïtiens qui se rendaient aux USA arrêtés à Cuba


+ de nouvelles



Haïti - Actualité : Zapping...
05/05/2022 10:57:23

Haïti - Actualité : Zapping...
Démenti du Gouvernement :
Le bureau de communication de la Primature informe la population en général et la presse en particulier que le Gouvernement n’a pas décrété l’État d’urgence sécuritaire, contrairement aux rumeurs et au FAUX texte d’Arrêté, qui circulent sur les réseaux sociaux

« Le peuple en a marre, il n'a faim que de sécurité »
« Le consensus aujourd'hui devient un mot creux, dépassé, inapproprié, illusoire, opérationnel. Il n'est qu'un simple artifice pour les uns et les autres. Mesdames, messieurs, le peuple en a marre, il n'a faim que de sécurité. Tout le reste n'est que balivernes, » a déclaré l’ex-Sénateur Carl Murat Cantave.

Kidnapping : libérations

Jean Marc Antoine
L’homme d’affaires, propriétaire de ADEKO, Jean Marc Antoine, enlevé à Delmas 83 dimanche dernier, accompagné de son filsa été libéré. Les conditions de sa libération n’ont pas été précisées.

Alcero Marc Arthur
Les ravisseurs ont libéré contre rançon hier mercredi 4 mai le pasteur et PDG des pompes funèbres ALMA, Alcero Marc Arthur. L’entrepreneur a été enlevé le lundi 2 mai dernier sur la route de Frères, à Pétion-ville.

Carlos Guillen Tatis
Le diplomate dominicain Carlos Guillen Tatis a recouvré sa liberté ce mercredi 3 mai 2022, selon les informations publiées par la chancellerie dominicaine. "Heureusement, Carlitin Guillen Tatis, conseiller à l’ambassade dominicaine en Haïti, a été libéré sain et sauf, après quatre jours d’enlèvement. Nous remercions tous ceux qui ont activement participé à sa libération," a déclaré Roberto Álvarez, ministre dominicain des affaires étrangères.

Violences dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince
Entre le 24 avril et le 2 mai, au moins 39 personnes auraient été tuées, 68 blessées et 8 portées disparues. Environ 9,000 personnes ont été contraintes de fuir leur domicile.

9ème édition du Salon du Droit
L'Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) annonce sa participation à la 9ème édition du Salon du Droit qui se déroulera le vendredi 6 mai 2022, à l'Hôtel Mariott, à Port-au-Prince, de 9 h00 a.m. à 4h00 p.m. sous le thème « Gestion des conflits dans les marchés publics en Haïti : enjeux et défis ». Les visiteurs pourront retirer au stand de l'ULCC, différents documents portant sur la corruption dont des formulaires de déclaration de patrimoine et faire des plaintes et dénonciations.

HL/ HaïtiLibre

Twitter Facebook Rss
Envoyer l'article à... Nouvelles du Jour...
Read in English


Réagissez à cet article
Pseudo :
Email :

Votre adresse email ne sera pas divulguée - Commentaire refusé si votre adresse email est fausse


0 caractères saisis. | 1500 caractères restants.
Avant de réagir lisez notre charte de modération


Rey
Posté le 05/05/2022 23:32:23
Je crois que une combinason de l,armee et de la police peuvent maittre la difference a la paix dans le pays,mais il sera mieux d,esseyer de negocier dans la paix avec les leaders de gangs,le Gouvernement de Ariel doit faire quelquechose tout de suite pour prouver qu,il est en charge du pays et de retablir la paix.
Homme-de-Jacmel
Posté le 05/05/2022 12:49:09
Pourquoi pas et attendre de mettre l'état d'urgence ces crétins et de mèche avec les gangs. L'insécurité prolonge-t-elle leurs mandats de facto ?Jusqu'à ce qu'ils soient obligés de se rétracter ou de s'empresser de dire non pour ne pas embarrasser leurs collègues des gangs de pairs.
 




Pourquoi HaïtiLibre ? | Contactez-nous | Charte de modération | Privacy policy | English
Copyright © 2010 - 2022
Haitilibre.com -n